Les 10 races de chien les plus rapides du monde

Les 10 races de chien les plus rapides du monde

Chaque race de chien a ses particularités, ses points forts et ses points faibles. Lorsqu’il s’agit de rapidité, les races appartenant au groupe des lévriers remportent haut la main les débats. Cela s’explique surtout par le fait qu’ils possèdent pour la plupart une morphologie et une musculature taillées pour la vitesse. En outre, les lévriers sont dolichocéphales, c'est-à-dire qu’ils ont une tête étroite et allongée. Cette caractéristique leur donne une vision stéréoscopique, qui leur permet de se situer clairement dans l’espace et de repérer avec précision leur proie et leur direction, même à très haute vitesse. Et vu les allures qu’ils peuvent atteindre, mieux vaut en effet qu’ils y voient clair. Ainsi, le record du chien le plus rapide du monde est détenu par Fanta, un chien de course de race Greyhound (Lévrier Anglais) qui a été enregistré à 81 km/h en 2013.


Cependant, les lévriers ne sont pas les seules races de chiens pourvues d’une bonne pointe de vitesse. Voici une liste des 10 races de chiens les plus rapides du monde, dont certaines qui peuvent surprendre.

Partager
 

Le Greyhound, ou Lévrier Anglais

Le Greyhound, ou Lévrier Anglais

Aussi connu sous le nom de Lévrier Anglais, le Greyhound est la race de chien la plus rapide du monde. Ses représentants sont utilisés principalement comme chiens de course et peuvent dépasser les 70km/h, grâce à un galop dit "à double suspension". En outre, non contents d’être d’incroyables sprinters, les Greyhound ont aussi une très bonne endurance.

 

Utilisés depuis l’Antiquité pour la chasse, notamment des cerfs, des daims et des sangliers, ces chiens possèdent une musculature impressionnante et une silhouette très athlétique, avec notamment une tête longue et fine, un dos large et long, une arrière-main robuste et des membres d’une souplesse exceptionnelle. Calmes, doux et raffinés, ils font des compagnons fidèles et loyaux, tout particulièrement à l’égard des enfants. Ces chiens des grandes espaces peuvent s’accommoder de la vie en appartement, à condition de bénéficier de longues promenades quotidiennes.

Le Saluki, ou Lévrier Persan

Le Saluki, ou Lévrier Persan

Aussi appelé Lévrier Persan, le Saluki est une race de chien très ancienne. Ses origines remontent à il y a des millénaires et se situent au Moyen-Orient, principalement en Afghanistan. Il fut notamment populaire auprès des pharaons d’Égypte, où il était utilisé notamment pour la chasse à vue de divers gibiers.

 

Les plus rapides peuvent atteindre les 68 km/h. Et comme si cela ne suffisait pas, en plus de courir très vite, le Saluki est aussi très endurant.

 

Son corps est souple et harmonieux, taillé pour la course. Il possède une tête longue et étroite, suivi d’un long cou bien planté au-dessus du garrot. Au quotidien, c’est un chien facile à vivre, car il ne nécessite que très peu d’entretien et est très calme. Son besoin d’exercice est d’ailleurs tout à fait limité, ce qui fait qu’il peut vivre en appartement, dès lors qu’il bénéficie d’une bonne promenade quotidienne et a accès de temps en temps à un espace propice à la course.

Le Vizsla à poil court, ou Braque Hongrois à poil court

Le Vizsla à poil court, ou Braque Hongrois à poil court

Les braques viennent après les lévriers en termes de vitesse pure. Avec sa taille fine, le Vizsla (ou Braque Hongrois à poil court) est le plus rapide d’entre eux, capable d’atteindre les 60 km/h. Ce chien originaire de Hongrie est particulièrement adapté aux terrains marécageux et excelle dans la chasse à vue.

 

Excellent chien de compagnie, il possède un tempérament vif et un instinct protecteur très développé. Plutôt fait pour les grands espaces de la campagne, il n’est pas vraiment adapté pour une vie en appartement. Toutefois, certains sujets peuvent quand même s’y adapter à condition de bénéficier de promenades quotidiennes, si possible en totale liberté. Grâce à son endurance, le Vizsla excelle dans la pratique de sports comme le cani-VTT ou le canicross.

Le Tazi, ou Lévrier Afghan

Le Tazi, ou Lévrier Afghan

Le Tazi, ou Lévrier Afghan, fait aussi partie des races de chien les plus rapides, avec une vitesse de pointe avoisinant les 60 km/h. Il est particulièrement à son avantage dans des territoires rocheux, escarpés, crevassés et difficilement accessibles, car ses rotules lui permettent de tourner ses jambes de manière asymétrique et individualisée. En tant que gardien de troupeaux, cette particularité est pour lui un grand avantage quand il doit aller récupérer les chèvres de montagne insaisissables de l'Afghanistan.

 

Cependant, la vitesse et la souplesse ne sont pas les seules qualités de cette race. Il se distingue aussi par sa robe d’une élégance exceptionnelle, ce qui fait qu’on le retrouve fréquemment dans les concours de beauté pour chiens. Également réputé pour son intelligence, il est notamment capable de l’employer à merveille sur les terrains des concours d’agility.

 

Contrairement à certaines autres races de lévriers, le Lévrier Afghan a un besoin d’exercice assez conséquent. Mais dès lors qu’il a la possibilité de se dépenser suffisamment chaque jour, il n’est pas forcément incompatible avec la vie en appartement.

Le Lévrier Espagnol, ou Galgo Espagnol

Le Lévrier Espagnol, ou Galgo Espagnol

Le lévrier originaire de la péninsule ibérique, le Galgo Espagnol, fait aussi partie des races des chiens les plus rapides du monde. Toutefois, s’il ressemble beaucoup au Greyhound, il est bien moins véloce que lui. Il n’en est pas moins utilisé encore de nos jours comme chien de chasse au gibier, notamment le lièvre, le renard et le lapin, et ne laisse que peu d’espoir à ses proies de s’échapper.

 

À sa naissance, le Galgo Espagnol est débordant d’énergie et a besoin de grands espaces. Il modère ses ardeurs en grandissant et devient également très doux, ce qui en fait un bon chien de compagnie. Il a besoin de se dépenser quotidiennement au cours de longues promenades, mais n’est pas totalement incompatible avec la vie en appartement, dès lors que son important besoin d’exercice est satisfait.

Le Barzoï, ou Lévrier Russe

Le Barzoï, ou Lévrier Russe

Race de chien originaire de Russie, le Barzoï (ou Lévrier Russe) est capable de dépasser les 50 km/h – son nom signifie d’ailleurs « rapide » en russe. Il était historiquement surtout utilisé pour chasser, notamment les loups, grâce à sa rapidité et son endurance.

 

Très calme et équilibré au quotidien dans son foyer, ce chien intelligent et très observateur a tôt fait de devenir excité, intenable et énergique dès lors qu’il est à la poursuite d’une proie.

 

Au-delà de sa rapidité et son endurance, le Barzoï est également souvent perçu comme le plus élégant des lévriers, du fait notamment de son poil long, soyeux et ondulé.

 

Comme il a un besoin d’exercice assez conséquent, un appartement n’est pas vraiment le meilleur cadre de vie à lui offrir. Il peut toutefois s’en accommoder, dès lors qu’il est chaque jour en mesure de bénéficier de longues promenades et a accès régulièrement à de grandes espaces dans lesquels il peut courir en toute liberté.

Le Lévrier Whippet

Le Lévrier Whippet

Le Lévrier Whippet est issu de croisements entre le Lévrier Greyhound, le Fox Terrier, le Bull terrier et le Petit Lévrier Italien. Cette race de chien anglaise est en fait un lévrier nain : là où son cousin le Greyhound peut mesurer jusqu’à 76 cm, le Whippet dépasse très rarement les 50 cm.

 

Il en a toutefois hérité des qualités athlétiques, puisqu’il est capable de dépasser les 50 km/h. Certes, il n’est pas en mesure de suivre un Greyhound, mais il est tout de même le chien le plus rapide de sa taille. Il se distingue en outre par sa capacité d’accélération, puisqu’il peut atteindre sa vitesse maximale en moins de 4 secondes. Élégant et affectueux, ce chien est doté d’une musculature solide qui le prédestine à la course. Il est toutefois jugé trop petit pour faire un bon chien de chasse, et n’est donc pas utilisé dans ce cadre.

 

Ayant moins besoin de se dépenser que certaines autres races de lévriers, il peut vivre en appartement sans trop de problèmes, sous réserve toutefois d’avoir son lot de promenades quotidiennes et d’évoluer au moins une fois par semaine en totale liberté dans de vastes étendues.

Le Jack Russel Terrier

Le Jack Russel Terrier

Capable de dépasser les 50 km/h, le Jack Russel Terrier est la plus rapide des petites races de chiens. Elle a été créée en Grande-Bretagne au 19esiècle par le révérend John Russell, qui désirait un chien capable à la fois de courir très vite et de débusquer des proies sous terre. Il était utilisé en particulier pour la chasse des renards.

 

Il n’est pas aussi endurant que les lévriers, mais déborde d’énergie et a besoin de passer chaque jour plusieurs heures à se dépenser et à jouer. Si on ajoute à ça le fait qu’il aboie beaucoup, on comprend aisément qu’il n’est pas du tout fait pour vivre en appartement.

Le Dobermann

Le Dobermann

Derrière une réputation de chien de garde méchant et efficace, le Dobermann est aussi rapide et endurant. Capable d’atteindre les 50 km/h, il apprécie énormément les grandes espaces et la possibilité d’y courir librement.

 

Il est originaire de Thuringe, en Allemagne, où il fut conçu au milieu du 19ème siècle par Frédéric Louis Dobermann. Ce dernier souhaitait mettre au point un nouveau chien de défense et croisa pour ce faire des chiens aux forts tempéraments, notamment des Pinscher Allemands, des Rotweillers, des Beaucerons ou encore des Bergers de Thuringe.

 

Fréquemment utilisé comme chien de garde, chien policier ou chien de guerre (y compris déjà par les militaires allemands et américains durant les deux guerres mondiales), il a besoin d’action, et n’est donc pas adapté à une vie en appartement.

Le Dalmatien

Le Dalmatien

Surtout réputé pour son élégance et sa robe atypique, le Dalmatien est aussi un chien très rapide et endurant, capable d’atteindre une vitesse de 50 km/h.

 

Ce grand sportif était autrefois utilisé notamment pour ouvrir la route des diligences. Auparavant, il était surtout utilisé comme chien de garde, mais ses compétences en la matière se sont estompées avec le temps. De nos jours, on le retrouve aussi dans des concours de beauté, des compétitions d’agility ou d’obé-rythmé.

 

Il a besoin d’un maître actif, voire sportif, capable de lui offrir chaque jour plusieurs heures de promenades voire de course, et n’est pas fait pour vivre en appartement : il lui faut avoir accès à un grand jardin dans lequel il peut se défouler à sa guise. Dès lors que son important besoin d’exercice est satisfait, il se montre tout à la fois calme et affectueux, faisant un chien de compagnie idéal.

Dernière modification : 05/16/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet