Le Malamute de l'Alaska

Le Malamute de l'Alaska, un chien résistant au froid

Le Malamute de l'Alaska est, comme son nom l'indique, originaire de l'Alaska, plus précisément des hautes régions de l'ouest, où vivent les Mahlemiuts. Ce nom inuit signifie ''les hommes habitant l'endroit où il y a de grandes vagues", en référence au golfe de Kotzebue, dans la mer des Tchouktches, au sein de l'océan Arctique.

 

L'hiver alaskien est globalement glacial et long, au point que la région a été décrite par l'écrivain Jack London comme « le pays où le whisky gèle et peut servir de presse-papiers durant une bonne partie de l'année ».

 

Le Malamute d'Alaska a été utilisé par les colons et les prospecteurs lors de la ruée vers l'or du Klondike pour les aider à se déplacer dans cet environnement inhospitalier. Habitué aux rigueurs du climat glacial et aux durs travaux notamment comme chien de traîneau, surnommé "la locomotive des neiges", ce chien ne craint vraiment rien en hiver, étant capable de supporter jusqu'à -45°C.

 

En été, la femelle perd tout son sous-poil, ce qui peut être assez impressionnant. Le phénomène est nettement moins prononcé chez le mâle, qui lui ne perd qu’une partie de son sous-poil. Bien que le Malamute soit capable de s'acclimater aux belles températures estivales, certaines précautions sont nécessaires pour lui faciliter la vie, car la chaleur n'est clairement pas son environnement de prédilection, surtout en milieu urbain. Beaucoup d'eau et d'ombre sont nécessaires, d’autant que ce chien doit impérativement travailler en toutes circonstances : l'oisiveté lui est fatale. Cela implique d’ailleurs qu’il faut être en mesure de l'emmener tous les jours, été comme hiver et quelles que soient les conditions météorologiques, faire de longues balades, si possible en lui faisant tirer une charge, pour qu'il soit en mesure de dépenser son énergie débordante.

Dernière modification : 01/14/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet