Le Chien de montagne des Pyrénées (ou Patou)

Page précédente :
Le Saint-Bernard
Page suivante :
Le Malamute de l'Alaska
Le Chien de montagne des Pyrénées (ou Patou)

Le chien de montagne des Pyrénées (ou Patou) a acquis une grande célébrité à partir des années 60 grâce aux aventures de Belle et Sébastien. On retrouve toutefois ce chien d'origine pyrénéenne typique dans la littérature locale dès le 14ème siècle, notamment au sein des écrits de Gaston Fébus. Au Moyen Âge, il était gardien de châteaux et protégeait les troupeaux des ours, des loups, des lynx et même des voleurs. Plus tard, au 17ème siècle, on le retrouve même à la cour du roi Louis XIV.

 

Les montagnes pyrénéennes présentent une certaine diversité de conditions météorologiques et de températures, puisqu’on y retrouve à la fois du climat tempéré (froid l'hiver et chaud l'été) que des neiges éternelles. Ceci explique que le Patou fait montre d’une certaine capacité d'adaptation au climat : sauf en cas de froid ou de chaud extrême, rien ne peut le déranger en matière de météo.

 

Ce qui en revanche le dérangerait, c’est de ne pas avoir sa dose d’exercice quotidien, vital pour son bien-être. Son maître doit donc être prêt à le sortir quotidiennement, peu importe le temps à l'extérieur. Et de fait, ce n’est pas vraiment une race idéale en ville...

 

Toutefois, en cas de températures très basses ou avec un fort taux d'humidité, il faut veiller à le protéger des vents dominants et à bien le sécher quand il rentre de l'extérieur, pour éviter les frissons et un éventuel coup de froid. Au printemps, un bon brossage pour le libérer de son sous-poil d'hiver lors de sa mue saisonnière l’aidera à être prêt à affronter la belle saison.

Page précédente :
Le Saint-Bernard
Page suivante :
Le Malamute de l'Alaska
Dernière modification : 01/14/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet