Chien brachycéphale : les races de chiens au nez plat / écrasé

Chien brachycéphale : les races de chiens au nez plat / écrasé

Chaque race de chiens présente un ensemble de caractéristiques physiques qui lui est propre. Pour autant, certains traits morphologiques sont partagés par des races parfois très éloignées géographiquement et/ou historiquement. C'est le cas du nez plat ou écrasé, que l'on retrouve aussi bien chez certaines races de chiens originaires de Chine que chez d'autres provenant de France, d'Italie, de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, etc.


Les chiens possédant une telle caractéristique sont dit brachycéphales. Ce terme vient des mots grecs brakhus signifiant « qui a le crâne court », et kephalê signifiant « tête ». Ils sont généralement très recherchés en raison justement de leur physique si particulier, qui leur donne l'air d'éternels enfants.


Voici donc 20 races de chiens brachycéphales qui raviront les amateurs de canidés originaux, d’autant qu’il y en a de toutes les couleurs et de toutes les tailles !

Partager
 Envoyer cette page à un ami

Les chiens brachycéphales, à la fois populaires et maudits

Les chiens brachycéphales, à la fois populaires et maudits

Les chiens brachycéphales sont peut-être ceux qui, du fait de leur nez plat et tout écrasé, ressemblent le moins à leur ancêtre le loup. Celui-ci possède en effet une tête triangulaire ainsi qu'un museau long et droit, tout comme les autres canidés sauvages cousins du chien ainsi que les races canines primitives, qui ont peu changé depuis qu'elles ont été domestiquées il y a plus de 10.000 ans.

 

Si ce nez écrasé est aussi atypique au sein de la gent canine, ce n'est pas un hasard : il n'a tout simplement rien de naturel. Il est en fait le résultat d'une sélection opérée par l'Homme au fil des siècles, dans le but de créer des chiens à la bouille si expressive et à l'air éternellement jeune. Crâne raccourci, yeux globuleux, rétrécissement des narines, augmentation de la taille du voile du palais sont quelques-unes des modifications obtenues par les sélections successives. Le succès est au rendez-vous, puisque plusieurs d'entre eux font aujourd'hui partie des races de chien les plus populaires en France, en Belgique, en Suisse, au Canada et dans de nombreux autres pays du monde.

 

Mais cet engouement cache une triste réalité : le syndrome brachycéphale, qui prédisposent de tels chiens à de nombreux problèmes de santé. En effet, ils sont sujets à des maladies oculaires en raison de leurs yeux globuleux, à des problèmes digestifs (malformation de l'oesophage, inflammation chronique de la paroi de l'appareil digestif...), mais aussi et surtout à des difficultés respiratoires en raison de leurs narines rétrécies et de leur voile du palais hypertrophié. De ce fait, ils souffrent souvent d'une intolérance à l'effort et la chaleur, et sont prédisposés à l'insuffisance cardiaque et aux syncopes. En outre, même leurs partisans les plus zélés reconnaissent avoir parfois du mal à supporter leurs ronflements bruyants. De nombreux vétérinaires tirent donc la sonnette d'alarme concernant les chiens brachycéphales, adjurant les personnes désireuses d'adopter de se tourner de préférence vers des races ayant subi moins de modifications morphologiques.

 

Pour ceux qui sont réellement des "mordus" de ces chiens et ne peuvent se résoudre à adopter une autre race, il peut être judicieux d'envisager une opération chirurgicale consistant à agrandir les narines de l'animal et à couper le voile de son palais, de manière à faciliter sa respiration et lui permettre de mener une vie quasi normale. Cette intervention est praticable dès l'âge de 4 mois, mais elle est onéreuse, puisqu'il faut débourser entre 1000 et 1500 euros. Elle est donc surtout réalisée sur les individus sujets à de sérieux problèmes respiratoires susceptibles de mettre leur vie en danger.

Le Pékinois

Le Pékinois

Avec sa frimousse écrasée, le Pékinois en séduit plus d’un(e) ! Originaire de Chine, il serait selon la légende le résultat du croisement entre un singe et un lion, ce qui expliquerait son apparence si particulière. Il s'agit d'une des plus petites races de chiens, puisqu'il dépasse rarement les 5 kg à l'âge adulte.

 

Plutôt casanier et peu amateur de promenades, il se plaît en appartement et se contente très bien de caresses et de séances de jeux régulières avec son maître, auquel il voue une véritable passion. Cela tombe bien, car en raison de sa brachycéphalie, il a un dos fragile et supporte mal les efforts prolongés. Il est également prédisposé à l'intertrigo, une inflammation localisée au niveau des plis formés par la peau.

Le Lhassa Apso

Le Lhassa Apso

Originaire du Tibet, le Lhassa Apso est une race de chien très ancienne, réputée pour faire un bon chien d'alerte. Son petit gabarit ne lui permet toutefois pas de faire beaucoup plus qu'aboyer pour avertir du danger. Même s'il a le nez écrasé, il est endurant et fait partie des chiens qui vivent le plus longtemps.

 

Petit et relativement calme, il s'adapte très bien à la vie en appartement, même s'il apprécie aussi les longues promenades et faire du sport. Agréable et facile à vivre, il est toujours ravi de partager son foyer avec des enfants, pour qui il s’avère être un excellent compagnon de jeux. Il supporte en revanche assez mal la solitude et a besoin d'attention au quotidien.

L'Épagneul Tibétain

L'Épagneul Tibétain

L’Épagneul Tibétain partage avec son compatriote le Lhassa Apso, lui aussi orginaire du Tibet, un nez écrasé et un charme fou. Il n'est pas non plus prédisposé à un grand nombre de maladies, et vit en moyenne jusqu'à 15 ans.

 

Là s'arrête la comparaison entre les deux compères, car l’Épagneul Tibétain est très indépendant et peu démonstratif : il n'est pas du genre à passer des heures dans les jambes de son maître, et supporte sans problème d'être laissé seul pendant la journée. Très intelligent et sociable, il fait partie des races de chiens recommandées pour un maître débutant, contrairement à beaucoup de ses congénères de gabarit similaire, qui possèdent souvent un caractère bien trempé.

Le Shih Tzu

Le Shih Tzu

Avec son poil très doux et son nez plat, le Shih Tzu est un petit animal adorable et joyeux, qui ne fait jamais montre d'agressivité. C'est le chien de compagnie par excellence, qui s'entend avec tout le monde dans la famille (animaux compris) et fait preuve d'une loyauté sans borne. Plutôt paresseux, il préfère se prélasser sur un bon coussin que passer du temps en extérieur, même s'il a besoin d'un peu d'exercice chaque jour.

 

En raison de sa face très écrasée et de ses yeux exorbités, il est prédisposé aux problèmes respiratoires, aux coups de chaleurs et à la cataracte. Il peut aussi souffrir de problème de dos. Mieux vaut donc éviter de lui faire faire beaucoup d'efforts et de lui faire monter des escaliers. Heureusement, en raison de sa petite taille, il peut facilement être pris dans les bras lorsqu'il commence à fatiguer.

Le Bouledogue Anglais

Le Bouledogue Anglais

Le Bouledogue Anglais est un colosse à la face plate et au grand coeur, ce qui en fait un chien très populaire à travers le monde. Gentil, courageux et énergique, il est le compagnon idéal pour tous les maîtres, sportifs comme casaniers. Il a simplement besoin de temps et d'attention de la part de sa famille pour pouvoir s'épanouir.

 

S'il est réputé pour être insensible à la douleur, cela ne l'empêche pas d'être sujet à de nombreux problèmes de santé, en raison notamment de sa brachycéphalie. Il est ainsi prédisposé aux difficultés respiratoires, à plusieurs maladies des yeux, à des troubles locomoteurs et à de nombreuses maladies de peau.

Le Boxer

Le Boxer

Très intelligent, le Boxer est un très bon chien de compagnie. Capable de briller dans diverses disciplines sportives, il est facile à éduquer, comprend vite et se montre doux avec l’Homme. Il adore passer du temps avec sa famille, envers qui il est incroyablement dévoué.

 

Malheureusement, il a une santé fragile, car il cumule les faiblesses des chiens brachycéphales et celles des grandes races. Ainsi, en plus d'être sensible aux températures extrêmes et sujet à l'embonpoint, il est prédisposé à des maladies cardiaques, neurologiques, hormonales, oculaires, dermatologiques, digestives... Le risque de surdité et de tumeur cancéreuse est également plus élevé chez lui que chez ses congénères. Tout maître désireux d'adopter un tel chien doit donc se préparer à des dépenses vétérinaires conséquences.

Le Chow-Chow

Le Chow-Chow

Grosse boule de poils, le Chow Chow est un chien fascinant à de nombreux égards. Et comme si son allure de colosse, son caractère proche de celui d'un chat et sa crinière digne d'un lion ne suffisaient pas, il est également réputé pour sa langue violette très originale.

 

Même si sa face est très aplatie comparée au reste de son corps, il souffre relativement peu du syndrome brachycéphale et vit en moyenne une douzaine d'années. Les problèmes de santé les plus fréquents au sein de la race sont en fait souvent le résultat d'une sélection trop poussée et/ou d'une croissance trop rapide.

Le Dogue de Bordeaux

Le Dogue de Bordeaux

Le Dogue de Bordeaux est une des plus anciennes races de chien françaises, mais qui reste relativement peu répandue dans l'Hexagone. Patient, loyal et courageux, il se montre protecteur envers sa famille et adore passer du temps avec elle. Il a toutefois un caractère dominant, si bien qu'il faut sans cesse lui montrer et lui rappeler qui est le maître. La cohabitation avec un congénère de même sexe peut également être difficile, en particulier si ce dernier est d'un tempérament similaire.

 

Côté santé, ce chien n'est pas né sous les meilleurs auspices, puisqu'avec une espérance de vie de seulement 7 ans en moyenne, il fait partie des races de chiens qui vivent le moins longtemps. Sa brachycéphalie n'y est bien sûr pas pour rien, mais il est aussi prédisposé à toutes sortes de maladies que l'on retrouve surtout chez les individus de grande taille, comme la cardiomyopathie dilatée, la dysplasie de la hanche ou le syndrome de torsion-dilatation de l'estomac. Il requiert donc beaucoup d'amour, d'attention et de soins particuliers.

Le Carlin

Le Carlin

Petit pitre au nez écrasé, le Carlin anime son foyer par ses mimiques clownesques et son énergie débordante. Autant dire qu’il faut lui consacrer suffisamment d’attention et de jeux pour parvenir à le calmer et ainsi pouvoir passer une nuit tranquille... à condition toutefois de ne pas être réveillé par ses ronflements impressionnants, conséquence justement de sa face plate.

 

Comme tous les chiens brachycéphales, il supporte mal les températures élevées et peut présenter des difficultés respiratoires, en particulier pendant un effort. Il a également des yeux très sensibles et une peau sujette aux infections, notamment au niveau des plis de son visage.

Le Boston Terrier

Le Boston Terrier

Le Boston Terrier est un petit chien molossoïde originaire des Etats-Unis, mais qui ressemble physiquement au Bouledogue Français. Véritable star au nez plat, il s'illustre particulièrement dans les compétitions d'obéissance et d'agility, en raison de sa grande intelligence et de sa docilité. Patient et obéissant, il cohabite facilement avec des chats et des enfants, dès lors que son éducation a été correctement menée. En somme, c'est un compagnon polyvalent, qui s'adapte d'ailleurs aussi bien à la ville qu'à la campagne.

 

S'il jouit dans l'ensemble d'une santé robuste, il est tout de même prédisposé aux difficultés respiratoires (en particulier pendant l'exercice) ainsi qu'aux problèmes oculaires, du fait de la proéminence de ses yeux.

L'Épagneul Japonais

L'Épagneul Japonais

Petit chien au visage original, l’Épagneul Japonais est un très bon compagnon d’intérieur. Intelligent et loyal, il aime être le centre d’attention de son maître et de son foyer. Discret, calme et élégant, il a un comportement presque félin et fait un très bon compagnon de vie.

 

En raison de son visage tout écrasé, il craint les hautes températures et doit donc être gardé au frais pendant les fortes chaleurs estivales. Il est également sensible au niveau des yeux et peut souffrir de problèmes respiratoires s'il est trop sollicité.

Le Bouledogue Français

Le Bouledogue Français

Célèbre pour son ronflement bruyant dû à son nez très écrasé, le Bouledogue Français n’en est pas moins un compagnon très recherché. Partenaire de jeu infatigable pour les jeunes et les moins jeunes, il fait le bonheur de sa famille d'adoption.

 

Comme tous les chiens brachycéphales, il est sensible à la chaleur et supporte mal les efforts prolongés. Or, sa bonne volonté le pousse bien souvent à se dépenser pour son maître jusqu’à dépasser ses propres limites et se retrouver à bout de souffle. Attention donc à savoir arrêter le jeu tant qu'il est temps !

Le Bullmastiff

Le Bullmastiff

Chien molossoïde imposant pouvant mesurer jusqu’à 69 cm au garrot, le Bullmastiff est bien plus doux et calme que son imposante stature pourrait le laisser penser. Fidèle à sa famille et naturellement protecteur, il fait un très bon gardien et un adorable compagnon, ce qui compense son côté un peu têtu et son tempérament dominant.

 

Malgré son gabarit impressionnant, il n'est pas prédisposé à un grand nombre de problèmes de santé et vit en moyenne une douzaine d'années. Comme les autres races brachycéphales, il est toutefois sujet aux problèmes oculaires, aux difficultés respiratoires et aux maladies cardiaques. Et pourtant, c'est le cancer qui représente la cause principale de décès chez cette race, loin devant les autres causes. D'après le Kennel Club, il serait responsable de plus d'un décès sur trois. Aucun lien donc avec son nez tout plat !

Le Mâtin Napolitain

Le Mâtin Napolitain

Originaire du sud de l’Italie, où il était chargé de garder les troupeaux, le Mâtin Napolitain est un sacré colosse. Naturellement méfiant avec les étrangers, il met un point d'honneur à assurer la protection de son foyer et fait donc un excellent chien de garde. Sa gentillesse et sa loyauté lui permettent également de cohabiter aisément avec les enfants.

 

S'il a un coeur d'or, il a aussi hérité d'une santé fragile. Non seulement sa brachycéphalie le prédispose aux coups de chaleur, à certaines maladies des yeux et aux difficultés respiratoires, mais il est également sujet à des problèmes articulaires, cardiaques, hormonaux et digestifs. Cela ne l'empêche pas de vivre en moyenne entre 10 et 12 ans.

L'Affenpinscher

L'Affenpinscher

Avec son physique très particulier, l’Affenpinscher ne laisse personne indifférent. C’est un excellent chien de compagnie, d’autant que son petit gabarit lui permet de vivre aisément en appartement. Doux et loyal, il s'accommode de la compagnie des enfants, à condition que ceux-ci le respectent et ne le malmènent pas en le manipulant trop brutalement.

 

Comme la plupart des petits gabarits, il a une espérance de vie plutôt longue et n'est pas sujet à beaucoup de problèmes. Sa brachycéphalie peut tout de même engendrer des difficultés respiratoires en cas d'exercice trop important. Cela dit, il préfère de toute façon passer du temps avec sa famille plutôt que d'aligner les kilomètres !

Le Griffon Bruxellois

Le Griffon Bruxellois

Le Griffon Bruxellois est comme son nom l'indique un petit chien belge, et se distingue par son allure particulière. Son corps très carré et sa mine renfrognée contrastent avec son caractère en or. Patient, courageux, vif et intelligent, il fait sans aucun doute la fierté de son maître.

 

Comme toutes les races à la face aplatie, il est sujet au syndrome brachycéphale et supporte mal les fortes chaleurs. En-dehors de cela, il est dans l'ensemble plutôt bien portant et souffre généralement de peu de problèmes de santé.

L'English Toy Spaniel

L'English Toy Spaniel

Créé en Angleterre au 17ème siècle, l’English Toy Spaniel peut faire penser au Cavalier King Charles, auquel il ressemble beaucoup. Et pour cause : ils descendent tous les deux de la même lignée. Affectueux et proche de l’Homme, il est un compagnon idéal pour toute la famille, même s'il se montre au départ un peu timide.

 

Plutôt robuste, il mène généralement une vie longue et en bonne santé, mais il est prédisposé aux problèmes oculaires et aux maladies cardiaques. Il faut donc faire attention à ne pas trop le solliciter, car les difficultés respiratoires induites par son museau aplati peuvent fatiguer encore plus son coeur déjà fragile.

Le Bouledogue Américain

Le Bouledogue Américain

Chien imposant et plutôt actif, le Bouledogue Américain est très attaché à son maître. S’il est docile dans l’ensemble, il a besoin d'être éduqué très tôt aux règles de la maison, car il se comporte souvent comme un enfant et ne perd jamais une occasion de faire le pitre ou des bêtises. En dehors de cela, il est très intelligent et cerne vite les intentions de ceux à qui il a affaire.

 

Côté santé, il n'y a pas grand-chose de particulier à signaler, si ce n'est que comme tous les chiens à la face plate, il peut souffrir de problèmes respiratoires. Il faut donc éviter de le solliciter de manière trop intensive, et même apprendre à réfréner ses ardeurs, car il est toujours demandeur de jeux et d'activités en famille, au-delà parfois de ses propres limites.

L'American Bully

L'American Bully

L’American Bully est issu de croisements entre plusieurs races, et a notamment du sang de Bouledogue Américain dans les veines. Ce n'est donc pas surprenant qu'il lui ressemble beaucoup. Très musclé et énergique, il doit être canalisé pendant les promenades pour éviter les débordements lors des rencontres avec des congénères ou des humains.

 

Robuste et jouissant d'une santé plutôt solide, il ne semble pas présenter de réelle prédisposition à certaines maladies héréditaires ou génétiques. Néanmoins, cela s'explique peut-être par le manque de recul dont disposent les spécialistes, étant donné qu'il s'agit d'une race de chien récente. Quoi qu'il en soit, comme pour toutes celles qui ont une face aplatie, il faut faire attention à ne pas l'exposer à des températures élevées ou lui faire faire des exercices physiques trop intenses.

Le Staffordshire Bull Terrier

Le Staffordshire Bull Terrier

Tristement célèbre pour avoir été employé dans le cadre de combats de chiens, le Staffordshire Bull Terrier est désormais considéré comme un chien de compagnie. Il est capable de vivre en appartement, à condition d'être sorti longuement plusieurs fois par jour, car il est très énergique et a besoin de se dépenser.

 

Conformément à sa réputation, il est solide, robuste et peu prédisposé aux problèmes de santé. Il est toutefois sujet à la cataracte, ainsi qu'à l'épilepsie. Il doit également être surveillé lorsqu'il fait de l'exercice, pour s'assurer qu'il ne souffre pas de problèmes respiratoires du fait de son museau raccourci.

Le mot de la fin

Les chiens brachycéphales n'en finissent pas de faire craquer leurs propriétaires par leur bouille attendrissante et leur yeux expressifs. Petits, grands, à poil long ou à pelage court... : il y en a décidément pour tous les goûts.

 

Bien qu'ils soient prédisposés à plusieurs problèmes de santé du fait justement de la forme de leur museau, ils possèdent mille et une qualités qui font d'eux de formidables compagnons de vie, pour qui est prêt à leur consacrer du temps, de l'attention et de l'affection. Avis donc aux amateurs de races de chiens au look original !

Dernière modification : 07/01/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.