20 races de chiens qui supportent assez mal la chaleur

20 races de chiens qui supportent assez mal la chaleur

Tout comme les humains, les chiens peuvent ne pas supporter la chaleur. En période de températures élevées voire de canicule, ou lors d’une exposition trop forte au soleil, un chien peut commencer à se sentir mal, et la situation peut déraper très rapidement : troubles du rythme cardiaque, déshydratation, évanouissement... Un coup de chaleur du chien peut vite s’avérer fatal.


C’est pourquoi il est essentiel de savoir comment protéger son chien de la chaleur, tout particulièrement en période estivale : les chiens font face à de nombreux risques en été, et la chaleur représente un élément trop souvent ignoré ou sous-estimé.


Cela dit, la résistance d’un chien à la chaleur peut varier grandement d’un individu à l’autre, en particulier en fonction de sa race : certaines sont plus résistantes à la chaleur que d’autres.


Voici donc 20 races de chiens qui supportent assez mal la chaleur et qu’il vaut donc mieux ne pas adopter si vous habitez dans une région très chaude, ou emmener avec vous en vacances si vous partez séjourner dans un tel endroit.

Page 1 :
Le cas des races brachycéphales
Page suivante :
Le Bichon maltais
Le cas des races brachycéphales

Les chiens brachycéphales sont ceux dont la largeur du crâne est plus grande que sa profondeur. Visuellement, le chien brachycéphale a une face écrasée.

 

Malheureusement, cette particularité morphologique représente un handicap majeur : le chien est davantage enclin à développer des difficultés respiratoires et des problèmes cardiovasculaires, qui peuvent apparaître très tôt ou à un âge plus avancé. En effet, la brachycéphalie entraîne une forte compression des voies respiratoires supérieures, plus ou moins importante selon la race et l’individu lui-même. Cette compression peut même engendrer une obstruction de l’entrée de la trachée.

 

Or, contrairement aux humains, les chiens ne transpirent pas par l’ensemble de leur corps, mais uniquement par les coussinets situés sous leurs pattes. Cela représente une surface largement insuffisante pour refroidir l’animal après un effort ou en cas de chaleur, si bien que chez le chien, c’est en premier lieu la ventilation respiratoire qui permet la régulation de la température interne.

 

Dès lors, on comprend mieux que la plupart des chiens appartenant à des races brachycéphales ont une importante intolérance à une forte chaleur ou une grande humidité, du fait de leur faible ventilation respiratoire.

Page 1 :
Le cas des races brachycéphales
Page suivante :
Le Bichon maltais
Dernière modification : 08/03/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Discussions sur ce sujet