20 races de chien rustiques

20 races de chien rustiques

Si certaines races de chien sont de vraies pièces d’orfèvrerie et se distinguent par leur fragilité ainsi que le niveau d’exigence que requiert par exemple leur entretien ou leur alimentation, d’autres au contraire savent se contenter de peu.


C’est le cas tout particulièrement des races de chien rustiques. Généralement peu façonnées par l’Homme et habituées à vivre en extérieur, elles sont robustes et peu exigeantes en termes d’entretien, d’alimentation et attentions en tous genres.


Ces qualités font des chiens rustiques d’excellents travailleurs, mais aussi souvent de bons compagnons, grâce à leur instinct protecteur.

Partager
 Envoyer cette page à un ami

Le Kangal, ou Berger d'Anatolie

Le Kangal, ou Berger d'Anatolie

Originaire des hauts plateaux de l’Anatolie, en Turquie, le Kangal est un chien robuste au poil mi-long. Utilisé depuis très longtemps par les bergers turcs, le Kangal se distingue par son corps massif et sa résistance aux températures extrêmement basses, qu’il est habitué à rencontrer en altitude.

 

Sa grande taille et sa force en font un excellent chien protecteur de troupeaux de moutons contre des prédateurs, y compris par exemple des loups. Ayant une nature très protectrice, il peut se montrer agressif envers les étrangers, mais est en revanche d’une loyauté sans borne envers son maître et sa famille.

Le Bankhar, ou Bouvier de Mongolie

Le Bankhar, ou Bouvier de Mongolie

Gardien des troupeaux des éleveurs nomades dans les steppes de Mongolie, le Bankhar est un chien de type mastiff qui est apparenté au Mastiff Tibétain. Son utilisation comme chien de garde par les bergers mongols remonte à quelques milliers d’années, et sa stature énorme en fait un ennemi redoutable des meutes de loups et des léopards des neiges.

 

Il est aussi parfaitement adapté à l’environnement hostile des steppes, où les températures peuvent descendre à -50° durant l’hiver.

 

Le Bankhar faillit disparaître durant l’occupation de la Mongolie par les Soviétiques, mais des organisations tentent depuis quelques années de raviver son utilisation chez les bergers nomades pour la protection des animaux.

Le Malamute de l'Alaska

Le Malamute de l'Alaska

Le Malamute de l’Alaska est une race de chien de traîneaux puissante et courageuse, utilisée traditionnellement par les Inuits pour leurs déplacements en été comme en hiver. Son poil raide et huileux et son sous-poil laineux lui assurent une protection efficace contre les éléments.

 

Il n’est assurément pas le plus rapide des chiens de traîneaux - d’où sa quasi-absence dans les courses de chiens de traîneau -, mais se distingue en revanche par son endurance et sa force. Il peut ainsi parcourir d’énormes distances en transportant des charges très lourdes.

 

L’Alaskan Malamute est un chien affectueux et amical, sans agressivité particulière. On le décrit généralement comme étant d’allure digne, mais il peut aussi se montrer très enjoué à l’occasion.

Le Kai Ken

Le Kai Ken

Race de chien japonaise, le Kai Ken est de taille moyenne, et peut peser jusqu’à 25 kilos. Utilisé depuis longtemps dans les montagnes du Japon par les chasseurs, sa force et son agilité ont fait sa renommée. Certains individus sont même capables de grimper dans les arbres pour attraper le gibier !

 

Par ailleurs, son poil est tigré, ce qui explique son surnom de « chien tigre ».

 

Par contre, ce n’est pas une race recommandée comme premier chien. En effet, son caractère têtu requiert une éducation aux petits oignons. Toutefois, son intelligence en fait un très bon chien de famille lorsqu’il est bien formé, sous réserve de lui procurer également la grande quantité d’activité physique dont il a besoin, car il demeure un chien de travail et de chasse.

Le Terre-Neuve

Le Terre-Neuve

Originaire de l’île éponyme située au nord-est du Canada, le Terre-Neuve est un gentil géant atteignant 70 kilos pour les mâles adultes. Il est probablement le résultat de croisements entre des chiens natifs de l’île et ceux amenés par les Vikings au 12ème siècle.

 

Aussi énorme que puissant, le Terre-Neuve est également très résistant aux températures très froides de sa région natale, grâce entre autres à son sous-poil épais.

 

Même si son gabarit peut impressionner, le Terre-Neuve est particulièrement affectueux et sociable. Il sait également se faire discret, n’aboyant que très rarement. En revanche, il adore l’eau et peut y passer des heures ; c’est un excellent chien nageur.

Le Mastiff du Tibet

Le Mastiff du Tibet

Le Mastiff du Tibet était employé par les éleveurs locaux et par les moines bouddhistes en tant que chien de garde. Race de chien ancienne, on en retrouve des descriptions dans des écrits d’Aristote (384 – 322 avant J.-C.) ainsi que dans le fameux Livre des merveilles de l’explorateur vénitien Marco Polo (1254–1324).

 

Faisant partie des plus grandes races de chiens, sa crinière si caractéristique le rend particulièrement impressionnant. De fait, il est aussi puissant que lourd, et ses larges pattes ainsi que son poil fourni l’aident à survivre sur les hauts plateaux tibétains.

 

Le Dogue du Tibet est indépendant mais protecteur, au point de se montrer agressif avec tout étranger qu’il estimerait potentiellement dangereux.

 

En mars 2014, un Mastiff du Tibet d’un an fut acheté par un homme d’affaires chinois moyennant un million et demi de dollars, devenant alors le chien le plus cher du monde.

Le Chien de Montagne des Pyrénées

Le Chien de Montagne des Pyrénées

Aussi appelé Patou, le Chien de montagne des Pyrénées est un chien de grande taille à la robe blanche.

 

Considérant les moutons comme sa famille, c’est un excellent chien de protection de troupeau, notamment contre d’éventuelles attaques d’ours et de loups. C’est d’ailleurs à cette fin qu’il est utilisé par les bergers des Pyrénées, et ce depuis fort longtemps.

 

Son caractère très protecteur s’applique également aux enfants, dont il fait un gardien très efficace. Le revers de la médaille est que, dans un cas comme dans l’autre, il peut s’avérer dangereux envers des humains qui lui sont inconnus.

Le Gaddi Kutta

Originaire de l’Himalaya indien, le Gaddi Kutta est un grand chien de type mastiff originellement sélectionné pour la chasse. Il est toutefois utilisé aujourd’hui par les éleveurs pastoraux de la région, car il est non seulement un chien gardien de troupeaux efficace, connu notamment pour être capable de repousser les attaques de léopard des neiges, mais a en plus un fort instinct de chien de berger, étant capable de rassembler les animaux dispersés et de ramener à bon port ceux qui se seraient égarés.

 

Malgré son utilisation en montagne depuis des millénaires pour sa robustesse, le Gaddi Kutta n’est pas officiellement reconnu comme une race par les principaux organismes canins internationaux.

Le Husky Sibérien

Le Husky Sibérien

Le Husky Sibérien est une race de chien très populaire, originaire du nord-est de la Russie. Plus précisément, c’est le peuple Chukchi qui éleva les premiers représentants de cette race hardie et pleine d’énergie, notamment afin de les utiliser comme chiens de traîneau.

 

Leur force, leur intelligence et leur obéissance ont fait leur renommée et ont probablement contribué grandement à la survie des Chukchis malgré les conditions météorologiques extrêmes de la Sibérie.

 

Son double poil en fait d’ailleurs une race de chien très résistante au froid, au même titre par exemple que le Malamute d’Alaska, race à laquelle il ressemble énormément.

 

On le trouve encore aujourd’hui utilisé comme chien de traîneau (notamment dans les courses de chien de traîneaux), mais c’est aussi un chien de compagnie très populaire, qui a toutefois un grand besoin d’exercice.

Le Saint-Bernard

Le Saint-Bernard

Le Saint-Bernard est une race de chien géante créée à l’hospice du Grand-Saint-Bernard, du nom de ce col de montagne situé entre la Suisse et l’Italie.

 

Fort mais de tempérament doux, il est très imprégné dans la culture populaire et est utilisé depuis des siècles pour le secours en montagne.

 

Le Saint-Bernard est particulièrement sensible à certains problèmes de santé communs aux races de chien de grande taille, notamment au niveau de leur ossature.

Le Terrier Tibétain

Le Terrier Tibétain

En dépit de ce que son nom pourrait laisser croire, le Terrier Tibétain n’est pas une race de terrier. Par ailleurs, s’il provient originellement de la Chine, plus précisément du Tibet mais c’est en Europe que la race a été réellement développée et standardisée à partir des années 1920.

 

Avec son long poil d’aspect hirsute, ses pattes larges et agiles et sa grande énergie, le Terrier Tibétain est parfaitement adapté à la vie en montagne.

 

Il fait toutefois un bon chien de compagnie, et sa taille moyenne lui permet d’être très adaptable à différents types d’environnement.

L'Akita Inu

L'Akita Inu

Race de chien japonaise, l’Akita Inu est un chien de taille moyenne et de type spitz, qui était à l’origine utilisé notamment pour la chasse à l’ours.

 

Ses os robustes, sa taille assez grosse, sa force et sa tolérance au froid en fond un chien rustique très apprécié comme chien de garde. Il n’est toutefois pas un chien recommandé pour les débutants, car à cause de son fort instinct de dominant, il pourrait s’avérer difficile à bien dresser et à socialiser.

 

Son cousin l’Akita Américain est considéré comme une race différente, même s’il partage les mêmes origines et a un caractère proche. Ses critères de sélection sont plus larges en ce qui concerne la couleur du poil, puisque toutes les couleurs de robe sont admises.

Le Chien d'élan Norvégien

Le Chien d'élan Norvégien

Originaire des forêts du nord de l’Europe, le Chien d’élan Norvégien est utilisé par l’Homme depuis l’Âge de pierre comme chasseur de gibier. De fait, son endurance, sa hardiesse et son instinct de prédateur en font un choix de prédilection pour les chasseurs de gros animaux comme l’élan, le cerf, l’ours ou le loup.

 

Des restes de chiens de ce type ont été retrouvés dans des tombes de guerriers Vikings, et le Norsk Elkhund est le chien national de la Norvège.

 

De nos jours, on distingue le Chien d’élan norvégien gris et le Chien d’élan norvégien noir. Ils ont de grandes similitudes, si bien que leur principale différence se situe au niveau de la couleur de robe du chien.

Le Lundehund

Le Lundehund

Le Lundehund est une race de chien très rare. Il était utilisé dans le passé sur les îles du nord de la Norvège comme chien de chasse au macareux , ces oiseaux marins qui nichent dans des terriers.

 

Dans les premières décennies du 20ème siècle, la race faillit disparaître, parce qu’elle fut durement touchée par la maladie de Carré et que les habitants de l’archipel l’avaient délaissé pour chasser les macareux, au profit d’autres techniques. Leur nombre ne cessa de décliner, au point que dans les années 60 il restait moins d’une dizaine d’individus en vie.

 

Grâce à des efforts menés par le Club du Lundehund de Norvège, les quelques individus restants furent rassemblés pour relancer la race. Néanmoins, sans l’isolation – et donc la protection – offerte par les îles Lofoten, où on trouva les six chiens qui sont les ancêtres de tous les Lundehunds existant actuellement, la race aurait été perdue.

 

Il a la particularité d’être extrêmement agile et, fait rare, possède six doigts. En outre, son utilisation pour la chasse aux macareux lui imposant de s’infiltrer dans leurs terriers, il a développé une capacité de plier son cou de manière extrême.

Le Spitz Loup

Le Spitz Loup

Aussi appelé Keeshond, le Spitz Loup est un chien de type spitz de taille moyenne. Son double poil foisonnant et dense en fait une race de chien résistant très bien au froid.

 

Race de chien très polyvalente et qui s’illustre par sa grande énergie, il fut utilisé pendant longtemps par les Hollandais comme chien à tout faire et peut notamment s’avérer être un excellent chien de famille, facile à entraîner et enthousiaste au jeu.

Le Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois fait partie des plus grandes races de chien (le mâle peut approcher les 50 kg et 70 cm de hauteur), mais aussi des plus appréciées des familles, ce qui est amplement justifié par son tempérament doux et joueur.

 

Son utilisation dans les Alpes suisses remonte à au moins 2 000 ans. Pendant des siècles, il y servait non seulement comme chien de protection de troupeaux de bovins, mais aussi comme transporteur du lait produit par ces derniers.

 

Il est aujourd’hui connu pour être un chien paresseux, mais aussi très gourmand – avec donc à la clef un risque d’obésité du chien. Il fait un fidèle compagnon pour une famille, mais nombre de ses représentants sont victimes d’ennuis de santé : c’est une race de chien à la santé fragile.

Le Chien de berger roumain des Carpathes

Le Chien de berger roumain des Carpathes

Reconnu seulement en 2015 par la Fédération Cynologique internationale (FCI), le Berger roumain des Carpathes était utilisé autrefois par les éleveurs roumains comme chien de protection des troupeaux. Son aspect vigoureux mais léger en fait un chien de travail bien adapté et équilibré, et c’est un gardien courageux.

 

Son courage est d’ailleurs sa marque de fabrique, puisqu’il était réputé pour s’attaquer aux ours qui voudraient s’en prendre au troupeau dont il assurait la sécurité.

Le Chien d'eau espagnol

Le Chien d'eau espagnol

Le Chien d'eau espagnol est le seul vrai chien d’eau qu’on peut considérer comme rustique. Il est natif d’Andalousie, où il est depuis longtemps utilisé comme chien de chasse et chien de berger.

 

Athlétique et robuste, il arbore en outre un poil frisé bien adapté aux milieux humides. C’est un compagnon fidèle, intelligent et qui adore travailler, au point d’ailleurs que son instinct le pousse à se transformer spontanément en gardien de la maison.

L'Eurasier

L'Eurasier

L’Eurasier est le résultat d’un croisement entre un mâle Chow-Chow et une femelle Spitz Loup. Leur progéniture fut accouplée avec des Samoyèdes et donna naissance à l’Eurasier.

 

L’Eurasier se retrouve sur la liste des chiens rustiques de par son tempérament fidèle et calme ainsi qu’à cause de son poil épais et dense qui le protège efficacement de l’humidité et du froid, lui permettant de vivre sans problème en extérieur – il fait d’ailleurs un bon chien de garde. Avec son tempérament fidèle et calme, il fait aussi un bon chien de compagnie, et on le retrouve parfois aussi comme chien de soutien psychologique.

Le Berger de l'Atlas

Le Berger de l'Atlas

Le Berger de l’Atlas, ou Aïdi (qui signifie « chien » en langue berbère), est un chien gardien de troupeaux utilisé dans les hauts plateaux de l’Afrique du Nord. Il protège depuis des siècles ses maîtres et ses animaux des attaques d’animaux sauvages et d’autres humains.

 

C’est aussi un chien très énergétique, qui peut s’avérer extrêmement rapide et agile à la course.

 

Son corps mince et musclé est protégé par un poil dense et résistant à l’eau comme au froid, ce qui lui permet de vivre sans difficultés en extérieur.

Dernière modification : 04/11/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet