Maroc - Pour une loi contre les pitbulls

21/09/2010
Partager :  


L'association NAJWA des victimes de chiens rassemble les signatures pour interdire les dangereux molosses.







L'association NAJWA des victimes de chiens (ANVC) lance une pétition pour instaurer une loi interdisant l'élevage et l'importation des chiens classés dangereux au niveau international comme le pitbull. L'ANVC appelle également à la réglementation de l'élevage des autres catégories de molosses. «Les chiens susceptibles d'être dangereux représentent une menace pour la sécurité des citoyens », indique un communiqué de l'ANVC. L'association est décidée à mettre fin à ce danger qui peut coûter la vie à des personnes innocentes. Son but est de « rassembler le maximum de signatures, de tous ceux qui sont convaincus de la nécessité de l'instauration d'une loi qui interdit l'adoption et l'importation des chiens dangereux ( pitbulls, etc.) à l'instar des pays européens ».
Pour se faire, un lien internet a été mis à la disposition des citoyens marocains convaincus de la cause ANVC.

Il est à rappeler que derrière cette action, une augmentation du nombre des victimes de chiens au Maroc. En effet, ces molosses notamment les pitbulls ont causé de multiples préjudices corporels dans le Grand Casablanca et bien d'autres villes du Royaume, où, plusieurs personnes ont été mutilées, défigurés, déchiquetées par cette race de chiens, et parmi eux il y a plusieurs enfants.
«Ces chiens sont souvent utilisés à des fins malsaines telles que les agressions, vols, viols et combats. Les dealers les utilisent aussi pour se protéger de la police », indique l'ANVC. Et d'ajouter que le danger des pitbulls, très sollicité par les bandes de malfaiteurs, réside dans la force de sa mâchoire et sa physiologie qui lui permet de supporter la douleur et d'affronter la mort sans avoir peur au contraire des autres chiens.

Cette race hybride est généralement dressée pour dissuader toute victime potentielle notamment les filles.
Dans le cas d'une résistance, le chien pose ses pattes sur les épaules de la proie, la mâchoire ouverte, attendant l'ordre d'attaquer. Et pour être sûrs de l'agressivité de leurs «armes» vivantes, les dresseurs utilisent des pneus qu'ils accrochent aux murs ou sur les arbres durant les séances de dressage. Le pneu permet au pitbull d'exercer librement et sans restriction les capacités destructrices de sa mâchoire. Ce chien peut parfois se montrer agressif sans raison. On se rappelle tous l'affaire Najwa qui a été mordue en 2008 par un pitbull en jouant devant sa maison sise à Hay Islane, à Casablanca. Cette petite fille, âgée à l'époque de 9 ans, a subi plusieurs opérations chirurgicales pour se retrouver à la fin amputée de la jambe. Suite à cet accident, son père, Azzouz Awane, a fait de la lutte contre les pitbulls son champ de bataille.

Il a créé l'ANVC et a organisé plusieurs actions de sensibilisation au profit des personnes ignorantes qui adoptent ces molosses et des citoyens marocains, dotés de responsabilités respectables, qui devraient insister sur la nécessité d'une loi interdisant ces chiens.
Rappelons que plusieurs Marocains se sont adonnés durant les dernières années à l'élevage clandestin des chiens de combat notamment les pitbulls. Ces derniers coûtent entre 1.000 et 4.000 DH.
Les prix varient selon l'âge du chien et la méthode de son dressage ou sa capacité à tuer.

Situation en France

En France, une loi dite "anti- pitbull" est mise en vigueur depuis janvier 1999. Elle vise un meilleur contrôle des molosses en général, obligeant la stérilisation des pitbulls en vue de leur disparition du territoire français d'ici quelques années. Les chiens d'attaque doivent ainsi porter une muselière et être tenus en laisse.
Ils sont interdits dans les transports en commun, les lieux publics autres que la voie publique et dans les parties communes des immeubles. Pour leur part, les chiens de deuxième catégorie (chiens de garde ou de défense) sont admis dans les lieux publics, mais muselés et tenus en laisse. La vaccination contre la rage est, par contre, obligatoire pour toutes les races.

Commentaires sur cette actualité

Je soutiens votre combat à 100%

   
Par DAVRAINVILLE

Discussions sur ce sujet