Des animaleries françaises complices de trafics d'animaux

L'animalerie est souvent le premier moyen envisagé pour adopter son animal de compagnie. Cependant, en France, certains magasins se rendent complices de trafics d'animaux provenant des pays d'Europe de l'Est. Ces chiots enlevés trop tôt à leur mère, non sélectionnés, voire non vaccinés, voient souvent leur vie se terminer dramatiquement.

Discussions sur ce sujet
Parcourir les vidéos

Par dossier :

Par race :

Par mot-clef :