Crottes de chiens : des sachets gratuits et des amendes

27/07/2011
Partager :  

BELFORT - D’abord la prévention, ensuite la sanction. La Ville qui a installé une quarantaine de distributeurs supplémentaires de sachets au cours du printemps va lancer une campagne de sensibilisation en 2012 sur le thème : j’aime ma ville, je ramasse. Ensuite les PV tomberont. Soit 30 € l’infraction.

Un chien « propre » croisé à Belfort. Sa maîtresse avait ses sachets à la main.
Photo Céline Mazeau

Il n’y a pas trente-six mille solutions selon Céline Raigneau : en ville, les propriétaires de chiens doivent ramasser les crottes que leur animal laisse sur la voie publique. Il n’y a pas d’exception : les espaces verts doivent rester propres pour les autres utilisateurs. Quant aux caniveaux, ils ne sont pas non plus une option, souligne l’adjointe au maire chargée de l’environnement : il suffit d’imaginer qu’une voiture roule sur la déjection canine ou que la température monte un peu pour se faire une idée du résultat.

Bref, en ville, martèle l’élue, il n’y a qu’un message : je ramasse. « Chacun est responsable de son chien. »

Le geste est progressivement entré dans les mœurs : les premiers à avoir ramassé les crottes de leur animal se rappellent avoir été regardés comme des bêtes curieuses. « Maintenant ce sont plutôt les maîtres qui ne font rien qui sont regardés comme des vilains petits canards », estime Céline Raigneau.

Il y a encore à faire cependant. D’où la volonté de la Ville d’intensifier sa politique « anti crottes ». Une vingtaine de distributeurs de sachets avait été installée en 2004 dans le centre-ville. Ils ont montré leurs limites — les sachets venaient par paquet quand on tirait. Ils ont donc été remplacés ce printemps par des distributeurs avec des « réserves plus conséquentes » et des sachets qui viennent un par un.

En même temps, l’offre a été étendue : quelque quarante distributeurs supplémentaires ont été mis en place dans d’autres quartiers : Jean-Jaurès, Belfort-Nord et Pépinière, soit, au total, une soixantaine de boîtiers répartis dans les quartiers les plus éloignés de la nature. Par ailleurs, la Ville a prévu de mettre à disposition, gratuitement, des recharges de sachets entières dans les maisons de quartiers et centres culturels. Budget annuel — pour les petits sacs en plastique : 6000 euros.

La Ville qui a également acquis une « moto crotte » en 2007 va maintenant lancer la phase 2 : la mise en place d’une amende. La police municipale - qui va voir ses effectifs augmenter - et les gardes-nature devraient pouvoir verbaliser à partir de l’année prochaine, après une campagne de communication. Les PV s’élèveront à environ 30 euros.

Le maire de Belfort n’avait-il pas laissé entendre, l’an passé, que le montant serait plus important encore ? Il avait alors évoqué la situation en Angleterre où les PV, disait-il, sont de 70 euros.

« C’est une contravention. On ne peut pas aller au-delà », explique Céline Raigneau qui mentionne, au passage, l’exemple allemand : outre-Rhin, dit-elle, « il y a un impôt chien : 100 euros par tête. » Ce n’est pas la solution la plus radicale : aux États-Unis, selon le journal Le Point, certains managers d’immeuble demandant aux résidents un prélèvement ADN de leur chien. Les crottes contrevenantes sont analysées par un laboratoire spécialisé… Gare aux propriétaires épinglés !

le 27/07/2011 à 05:00 par Céline Mazeau

Discussions sur ce sujet