Canada - Chambly : Chiens errants et terrains boisés: attention aux amendes

09/02/2010
Partager :  

Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune rappelle à la population qu'il est interdit de laisser errer un chien dans un endroit où l'on trouve du gros gibier.
Ainsi, la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune permet à un agent de protection de la faune d'abattre sur-le-champ tout chien errant dans un tel endroit, en plus d'imposer à son propriétaire ou à son gardien une amende d'au moins 250$ et d'au plus 750$ pour une première infraction.

Il faut souligner qu'un chien au tempérament doux, laissé sans surveillance, peut devenir un prédateur dangereux lorsqu'il vagabonde et il peut constituer une menace sérieuse pour la faune, notamment pour le cerf de Virginie.
Ce dernier est en effet particulièrement vulnérable l'hiver, et ce, en raison du froid, de l'épaisseur de la neige, du manque de nourriture et de l'épuisement de ses réserves de graisse. P
oursuivi et traqué par des chiens errants, le cerf de Virginie prendra des risques souvent fatals, tels que plonger dans l'eau glacée, s'élancer sur la surface glissante d'un lac ou s'enfoncer dans la neige hors des sentiers.
Indépendamment de la durée des poursuites, celles-ci mèneront souvent le cerf de Virginie à mourir d'épuisement.

Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune demande la collaboration des propriétaires de chiens et de la population en général. Lorsqu’on aperçoit un ou des chiens errants à des endroits où il y a présence de gros gibier, on peut communiquer avec le service S.O.S. Braconnage au 1.800.463.2191 ou au bureau de la protection de la faune le plus près ou encore au http://www.mrnf.gouv.qc.ca/nousjoindre/nousjoindre-faune.jsp.