Voyager en avion avec son chien

Voyager en avion avec son chien

Voyager en avion avec son chien est une expérience qu'un certain nombre de personnes vivent chaque année.


Mais un tel voyage ne se décide pas à la dernière minute. Entre la législation du pays de destination, les règlements des compagnies aériennes et le bien-être du chien pendant le vol, beaucoup de paramètres sont à prendre en compte pour que tout se passe bien durant le trajet.

Partager :  

Les précautions à prendre avant de voyager en avion avec son chien

Lorsque l'on voyage à l'étranger avec son chien, il est très important de vérifier la législation en vigueur concernant les animaux domestiques dans le pays de destination : chacun a ses propres règles. Ainsi, par exemple, l'Australie requiert une mise en quarantaine des animaux. D'autres pays refusent tout simplement l'entrée aux animaux étrangers ou à certaines races de chiens (Pitbulls ou Dogues Argentins, par exemple).

 

Le site gouvernemental France Diplomatie regroupe diverses informations utiles pour l'arrivée d'animaux de compagnie dans un pays étranger.

 

En tout premier lieu, les vaccins du chien doivent être à jour, notamment le vaccin contre la rage. Il faut donc faire attention aux rappels : le chien doit être à jour au moment du retour également, sinon il risque de ne pas pouvoir entrer sur le territoire. De plus, certaines compagnies aériennes demandent une attestation médicale spécifiant que le chien est apte à voyager. Celle-ci peut être délivrée par le vétérinaire.

 

En outre, le chien doit être identifié par une puce électronique. De nombreux pays, notamment tous ceux de l'Union Européenne, exigent également que le chien possède un passeport canin délivré par un vétérinaire habilité.

 

Enfin, pour être admis à bord, le chien doit être âgé d'au moins 10 semaines. Pour les vols en France métropolitaine et d'outre-mer (hors Guyane), l'âge requis est de 8 semaines. Vers la Guyane, il est de 15 semaines.

 

Les avions peuvent accueillir un nombre limité d'animaux de compagnie à bord. Il est donc conseillé de réserver ses billets longtemps à l'avance. Il est également possible, quelques jours avant le départ, d'appeler la compagnie aérienne pour confirmer la présence du chien à bord. Cela évitera les mauvaises surprises. En général, il est possible de voyager avec trois animaux en soute, mais cela peut changer selon le vol, le type d'avion et la compagnie aérienne.

 

Enfin, avant d'envisager de prendre l'avion avec un chien, il faut savoir que les chiens à nez retroussé (Carlins, Bouledogues, Boxers, Pékinois, Shih Tzu) peuvent souffrir de difficultés respiratoires dues à leur morphologie. D'ailleurs, sur les vols Air France par exemple, ces chiens ne peuvent pas voyager en soute. Aussi, avant tout voyage en avion, il est très fortement recommander de demander l'avis de son vétérinaire.

Faire voyager son chien en soute ou en cabine

Certaines compagnies aériennes n'acceptent pas les animaux à bord. C'est par exemple le cas de Ryanair, qui, sur certains trajets, ne transporte pas d'animaux autres que les chiens guides d'aveugles.

 

D'autres grandes compagnies aériennes telles que la Lufthansa (qui transporte chaque année 12.000 chiens) ou Air France ont quant à elles l'habitude de faire voyager des chiens en avion. Les critères peuvent différer selon les compagnies aériennes, aussi il est important de se renseigner auprès de chaque compagnie avant le départ.

 

Souvent, les chiens pesant moins de 5 kgs sont admis en cabine, à condition d'être dans un sac de transport canin. Celui-ci doit être suffisamment aéré, et permettre à l'animal de se lever et se tourner. Il doit aussi pouvoir se glisser sous le siège au moment du décollage et de l'atterissage. Le chien ne pourra en aucun cas sortir du sac de transport durant le vol. Chaque passager ne peut voyager qu'avec un seul animal, et le sac de transport pour chien est considéré comme un bagage supplémentaire payant.

 

Les gros chiens quant à eux devront voyager en soute, dans une caisse adaptée. Air France admet à bord les animaux d'un poids inférieur à huit kilos, ainsi que tous les chiens d'assistance, quel que soit leur poids. Bien choisir la cage de transport de son chien est primordial. Celle-ci doit répondre à quelques critères :

  • Ne pas être trop grande, afin d'éviter que l'animal ne se blesse (en cas de turbulences, par exemple) ;
  • Ne pas avoir de roulettes ;
  • Se fermer sans clé.

 

Certains aéroports, et autres associations pour chien, ont mis en place un système de location de caisses de transport pour chien homologuées IATA (International Air Transport Association).

 

En effet, l'Association Internationale du Transport Aérien (IATA) définit des dimensions de cages de transport pour chien adaptées au voyage en avion. Elles doivent permettre à l'animal de se tenir debout, de se tourner et de s'allonger dans une position naturelle. Certaines compagnies aériennes refusent d'ailleurs de transporter les chiens enfermés dans de trop petites cages. C'est le cas par exemple d'Air France qui, en outre, n'accepte que les cages en plastique rigide ou en fibre de verre, fermées par des boulons et homologuées par l'IATA.

 

En ce qui concerne les chiens plus gros (au-delà de 75 kilos), leur transport s'effectue par fret (via Air France Cargo, par exemple). Les soutes sont climatisées et pressurisées (c'est également le cas sur un vol normal) et, en cas de transit, les animaux sont transférés dans des cages plus spacieuses, nourris et hydratés. Les chiens peuvent également être promenés.

 

En revanche, en soute, l'animal est isolé pendant la durée du trajet. Si des problèmes d'ordre médical apparaissent, personne ne peut lui porter assistance.

Le prix du voyage en avion pour le chien

Chaque compagnie aérienne a ses propres règles, et le coût du transport varie en fonction du poids de l'animal, de sa taille, mais aussi de la destination.

 

En cabine, le prix du billet pour un seul chien sera calculé en fonction du tarif d'un second bagage cabine, soit entre 20 et 50€. La somme varie en fonction de la destination. Par exemple, chez Air France, pour un vol aller en France métropolitaine, le transport en cabine d'un chien coûte 30€, alors que pour un vol en destination de Miami, le maître devra s'acquitter d'une somme forfaitaire de 55€.

 

En soute, le voyage de l'animal est généralement plus cher, le tarif étant compris entre 40 et 80€. Pour reprendre l'exemple de Air France, le même voyage aller en France métropolitaine coûte alors 60€ au maître, et celui à destination de Miami revient à 75€.

 

Ainsi, l'écart de prix entre les vols domestiques et les vols internationaux est très variable, pouvant atteindre 300€.

 

Il est conseillé aux maîtres de chiens de se renseigner à l'avance sur les tarifs en vigueur auprès de chaque compagnie.

 

Par contre, les chiens d'assistance voyagent gratuitement en cabine avec la plupart des compagnies aériennes.

Le jour du voyage en avion avec son chien

Si votre chien va prendre l'avion, il faut penser à hydrater et à le nourrir son chien avant le départ Toutefois, il est déconseillé de lui donner à manger juste avant le voyage, mais plutôt environ 4 heures avant le vol : cela lui laissera le temps de digérer. Promener son chien avant de partir est idéal, car cela lui permettra de se dépenser, et donc d'être plus fatigué durant le trajet :  il aura ainsi moins envie de se déplacer.

 

Il ne faut pas oublier d'inscrire toutes les informations nécessaires sur l'étiquette de la cage de transport du chien : nom du propriétaire, prénom et race du chien, coordonnées et destination.

 

Dans la mesure du possible, il est recommandé de privilégier les vols directs, afin d'éviter trop de stress à l'animal. Le vol est cependant une situation inhabituelle pour le chien et il sera donc très problablement en état de stress, peu importe la durée du trajet.

 

Même si la compagnie aérienne suit des mesures de sécurité précises et fait preuve de précautions, il n'est pas rare qu'un chien perde la vie au cours d'un voyage. Les causes de décès les plus fréquentes lors d'un vol sont :

  • Une trop forte dose de sédatifs ;
  • Une ou des réactions inhabituelles à l'altitude (hyperventilation, augmentation de la fréquence respiratoire et cardiaque) ;
  • Le stress suscité par les conditions en cabine, en particulier chez les races de chiens à museau court (races brachycéphaliques) ;
  • Des complications d'une maladie existante ;
  • Une faute de la part de la compagnie aérienne.

 

Donner des sédatifs à son chien pour le calmer peut paraître tentant, mais cette pratique est souvent déconseillée par les vétérinaires. Pour diminuer son stress, il est possible de le familiariser avec sa caisse ou son sac de transport quelques semaines avant le voyage. Ainsi, il ne vivra pas le voyage comme une punition.

Le mot de la fin

Il faut donc s'y prendre bien à l'avance pour voyager avec son chien en avion. Tout prévoir en amont permet de débuter sereinement ses vacances avec son chien.

 

Toutefois, le voyage en avion étant particulièrement éprouvant pour l'animal, il convient de se demander s'il est vraiment essentiel de partir avec son compagnon, ou si une solution alternative pour faire garder son chien pendant les vacances (pension canine, garde de chien à domicile...) n'est pas plus adaptée.

Reproduction interdite sans autorisation.

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Discussions sur ce sujet