Voyager avec son chien à l'étranger : règles par pays

Voyager avec son chien à l'étranger : règles par pays

On compterait environ 7,3 millions de chiens en France, 1,7 millions en Belgique, plus d'un demi-million en Suisse, 6 millions au Canada (Dont quasiment 1 million au Québec).


Dans la plupart des ménages, les compagnons à quatre pattes sont traités comme des membres de la famille à part entière. Et cela vaut également lors des voyages en famille.

Page 1 :
Préparer son départ à l'étranger avec son chien

Emmener son chien à l'étranger : bonne ou mauvaise idée ?

Avant toute chose, il faut souligner que voyager avec son chien n'est pas forcément toujours conseillé, entre le changement radical d'environnement que cela implique, le climat différent et les risques de maladies canines.

 

Pour les animaux domestiques originaires d'Europe centrale, les tropiques commencent déjà au sud des Alpes. Ainsi, dans un climat chaud, ils peuvent être contaminés par des parasites du chien ou des microbes inconnus et ne développer les premiers symptômes que des mois plus tard. En Europe occidentale, la vaccination des chiens a permis de venir à bout de plusieurs maladies, comme la rage canine.

 

Toujours dans le cas des pays chauds, y emmener en plein été un chien qui supporte mal la chaleur, comme c'est le cas de certaines races de chiens à poil long, n'est pas forcément le plus beau des cadeaux à lui faire. Et inversement, un chien senisble au froid, comme un chien au poil court (voire carrément un chien nu), n'appréciera pas forcément de partir en voyage en Islande ou en Laponie en plein hiver...

 

Par conséquent, avant d'envisager de partir en voyage à l'étranger avec son chien, il convient de s'informer sur le pays de destination bien avant le départ, pour s'assurer que son bien-être ne risque pas d'être menacé. Un vétérinaire peut vous aider à y voir plus clair.

 

De plus, les chiens sont naturellement plus à l'aise dans un environnement familier. Des vacances dans des lieux inconnus peuvent donc être une source de stress pour le chien, sans parler de l'anxiété causée par le trajet lui-même. Par ailleurs, comme chez l'Homme, le mal des transports du chien est un phénomène courant qui peut rapidement transformer le moindre trajet en chemin de croix...

 

Dans le cas d'un voyage en avion avec son chien, ce dernier a de grandes chances de devoir voyager en soute, bien que cela dépende de la compagnie aérienne envisagée. En plus du bruit, des manipulations, de l'installation dans un endroit inconnu et de la séparation avec le maître, le peu d'espace et les problèmes d'égalisation de pression sont susceptibles de rajouter une charge de stress non négligeable pour le chien. Par conséquent, une visite chez le vétérinaire est indispensable, afin qu'il puisse évaluer l'état de santé général du chien, et sa capacité à supporter sans peine tout cela.

 

Dans tous les cas, en fonction de la destination, de la situation, et de la capacité de détachement du chien, il peut s'avérer plus raisonnable de faire garder son chien pendant les vacances plutôt que de vouloir à tout prix l'emmener avec soi.

Transporter son chien : équipements au meilleur prix
Tous les équipements pour transporter votre chien

Transportez votre chien dans les meilleures conditions de confort et de sécurité... sans vous ruiner !

Se renseigner sur les règles des différents pays

Les règles d'entrée sur le territoire d'animaux domestiques sont différentes en fonction des destinations : âge minimal requis, races de chiens autorisées ou interdites, vaccins canins ou encore traitements antiparasitaires font partie des exigences réglementaires classiques à prendre en compte avant de partir en voyage. Certains pays très touchés par la rage canine, comme les Maldives ou l'Indonésie, peuvent même interdire totalement l'importation de chiens sur tout ou partie de leur territoire.

 

Les règles s'appliquent aux chiens qui entrent dans un pays nouveau ou qui reviennent dans leur pays d'origine après un voyage. Mais elles peuvent aussi concerner les chiens qui sont simplement en transit dans une gare ou un aéroport. Pour partir l'esprit serein, mieux vaut donc se renseigner sur les formalités réglementaires :

  • Du pays dans lequel on se rend, pour pouvoir y entrer avec son chien,
  • Des pays par lesquels on transite, certains Etats comme l'Islande restreignant fortement le passage d'animaux sur leur sol, même le temps d'une correspondance,
  • De son pays d'origine, pour pouvoir y revenir avec son chien après le voyage, en particulier si on revient d'une zone non indemne de la rage canine.

 

Là encore, il convient de bien anticiper ces démarches, car certaines peuvent prendre plusieurs mois.

 

Dans le cas du non-respect de ces exigences réglementaires, les sanctions varient selon les pays : certains placent le chien en quarantaine pour une durée plus ou moins longue (parfois plusieurs mois), d'autres renvoient le chien (et éventuellement le maître) dans le pays d'origine, et les plus sévères peuvent même procéder à l'euthanasie du chien...

 

Dans tous les cas et quelles que soient les exigences locales, vous devez toujours avoir sur vous un document délivré et certifié par un vétérinaire officiel. Par ailleurs, tous les vaccins du chien et les examens de santé doivent être inscrits dans son carnet de vaccination ou son passeport européen, si le chien en possède un. Si un rappel de vaccination doit être fait pendant le séjour, mieux vaut l'anticiper un peu et le faire avant le départ, ou à défaut le faire faire par un vétérinaire officiel du pays dans lequel on séjourne, pour que sa validité ne soit pas contestée lorsqu'on souhaite retourner dans le pays d'origine.

Voyager dans l'Union Européenne avec son chien

Comme dans divers domaines du quotidien de ses concitoyens, l'Union Européenne a instauré une base législative commune à tous les pays membres pour faciliter les déplacements des animaux en son sein.

 

Ainsi, chaque personne peut voyager avec au maximum 5 animaux. Les chiens doivent être dotés d'un passeport pour animal de compagnie (un certificat international est toléré si le pays d'origine ne propose pas de passeport), être âgés d'au moins 12 semaines, et avoir reçu le vaccin contre la rage canine au moins 21 jours avant le voyage. L'identification des chiens est obligatoire, par tatouage s'il a été effectué avant le 3 juillet 2011 et est toujours lisible, ou par puce électronique répondant aux normes ISO 11784 ou 11785 (si le design de la puce est différent, le maître est tenu d'avoir sur lui le lecteur correspondant). Si on entre en Europe depuis un pays non reconnu comme indemne de la rage canine, un titrage sérique antirabique datant d'au moins 3 mois est indispensable, même si le chien est parfaitement vacciné.

 

Ces quelques règles constituent le socle commun aux pays membres de l'Union Européenne. Ensuite, chaque Etat (voire chaque région ou commune) est libre d'ajouter des contraintes supplémentaires s'il le désire. C'est pourquoi il est primordial de prêter attention aux règlementations des différents pays que vous visiterez, même si vous ne sortez pas de l'U.E.

 

Ainsi, un grand nombre de pays restreint les races de chiens sur son territoire. Les races concernées sont souvent les chiens considérés comme dangereux, à l'instar du Pitbull Terrier, du Dobermann et du Tosa Inu. Le port de la laisse pour chiens et de la muselière du chien peut être imposé dans les lieux publics ou les transports en commun, raison pour laquelle il est conseillé de les avoir toujours sur soi, au cas où. L'accès des animaux aux plages est généralement régi par chaque municipalité : lorsqu'on veut voyager avec son chien en France par exemple, il faut savoir que seules certaines plages sont autorisées aux chiens. Enfin, la vermifugation du chien est requise si on souhaite emmener son chien en Irlande et dans quelques autres pays.

Voyager hors de l'Union Européenne avec son chien

En dehors de l'Union Européenne, il n'y a pas d'harmonisation particulière : chaque pays est donc libre de définir ses propres exigences et restrictions.

 

Ainsi, certains interdisent l'importation d'animaux vivants, tandis que dans d'autres, des quarantaines systématiques sont appliquées à l'arrivée. Des traitements antiparasitaires interne et externe sont souvent requis pour lutter contre les vers internes du chien, les poux du chien, les tiques du chien, etc. L'Île Maurice refuse même l'entrée des chiens entiers sur son territoire : la castration des mâles et la stérilisation des femelles sont donc nécessaires pour y emmener son chien, ceci afin de lutter contre la surpopulation canine de l'île.

 

Par ailleurs, il existe de nombreuses destinations exotiques où les chiens peuvent contracter des maladies. Certains pays présentent notamment un risque accru de rage canine : il est donc recommandé de ne pas y transporter vos animaux, même si la réglementation locale le permet et même si le chien est vacciné. Il faut savoir que pour retourner dans l'Union Européenne après un séjour dans un pays jugé "à risque", un titrage sérique antirabique est nécessaire. Ce titrage doit être réalisé par un vétérinaire officiel agréé par l'U.E., ce qui peut être contraignant pour le voyageur, car tous les pays ne possèdent pas de tels vétérinaires sur leur territoire. La meilleure solution consiste donc à effectuer le titrage dans le pays d'origine avant le départ, sachant que le résultat du titrage est valable à vie du moment que les rappels sont effectués à temps.

 

En plus du vaccin contre la rage du chien, impératif pour voyager à l'étranger, plusieurs autres vaccins peuvent être requis, les plus fréquents étant ceux contre la Maladie de Carré, la leptospirose canine, l'hépatite de Rubarth et la parvovirose du chien. Il est donc très important de s'assurer que la vaccination du chien est conforme aux exigences du pays de destination, et d'anticiper un peu les rappels le cas échéant pour ne pas avoir besoin de les faire à l'étranger. En effet, tous les vaccins ne sont pas toujours disponibles partout, et tous les vétérinaires ne sont pas forcément agréés par tous les pays.

Page 1 :
Préparer son départ à l'étranger avec son chien
Dernière modification : 04/09/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 
Transporter son chien : équipements au meilleur prix
Tous les équipements pour transporter votre chien

Transportez votre chien dans les meilleures conditions de confort et de sécurité... sans vous ruiner !

Commentaires sur cet article

Bonjour,



Je voyage en camping-car. Pour l'Espagne et le Maroc, une vaccination est-elle obligatoire pour un cobaye (cochon d'inde), animal non carnivore qui reste en permanence en cage et à l'intérieur ?



Merci d'avance.

   
Par Douhait Jean-Paul

entrée chiens au portugal identite obligatoire. tatouage avant 2011 autorisé preuve obligatoire .
aprés 2011 seule la puce électronique et autorisé !

0    0
Par monteiro

Tout animal qui passe une frontière doit être obligatoirement identifié. De plus un animal non identifié ne peut être vacciné contre la rage et donc se voir attribuer un passeport europeen (qui sera demandé par les douanes). Attention depuis 2012 seule la puce électronique est reconnue pour le transit et non le tatouage à l'oreille ou la cuisse.

0    0
Par CELINE

Le nombre d'animaux autorisés à entrer dans les pays de l'U.E est de 5 maximum (sauf pour l’Allemagne et les DOM où le nombre autorisé est de 3.)

Voir le site de la douane pour la France : http://www.douane.gouv.fr/page.asp?id=46

0    0
Par vagas

Sommaire de l'article

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet