Protéger son chien des variations de température

Protéger son chien des variations de température

En été, même quand le risque de canicule est moins élevé (par exemple en cas de congés tardifs), le chien peut être victime d'un coup de chaleur, qui est une véritable urgence vétérinaire. Par exemple, dans le sud de la France, la température avoisine encore souvent les 30° à la fin du mois d'août et au début du mois de septembre. Si le chien a passé les vacances dans un lieu au climat plus clément, il peut souffrir de ce soudain écart de température lors du retour à la maison. La prudence restant de mise, il faut toujours veiller à bien protéger son chien du soleil.

 

À l'inverse, en hiver, les températures peuvent rapidement devenir glaciales et provoquer une hypothermie, en particulier si le chien n'a pas été confronté à des basses températures pendant les vacances. Pour cette raison, il convient également de protéger son chien contre le froid en hiver.

 

Dans les deux cas, mieux vaut reprendre immédiatement les bonnes vieilles habitudes pour éviter tout risque de le voir tomber malade : lui remettre des chaussures ou bottes pour chien et un manteau s'il était habitué à en porter, réaménager la niche pour qu'il puisse s'y réfugier en cas de températures extrêmes, etc.

Dernière modification : 04/07/2019.

Discussions sur ce sujet