Liban - Voyager avec son animal de compagnie

09/28/2007
Partager
 

Par Dr Élias NICOLAS

C’est la fin des vacances. Comme beaucoup de Libanais, vous vous préparez à retourner dans votre pays d’accueil. Certains d’entre vous pensent ramener avec eux un chiot ou un chat adopté pendant leur séjour au Liban. D’autres pensent quitter le Liban et emmener avec eux leur animal de compagnie. Attention, certains nouveaux règlements et lois rendent cette procédure plus compliquée que prévu. Et si les papiers ne sont pas conformes, votre toutou risque d’être confisqué par un douanier qui a plus l’habitude de mater des mafiosi que d’aller promener un chien.
Il est donc important de bien préparer un tel voyage. Quelle que soit votre destination, un carnet de vaccination valable ainsi qu’un certificat de santé rédigé 48 heures à l’avance par le vétérinaire traitant doivent accompagner votre animal. L’animal doit avoir au moins 3 mois et avoir reçu un vaccin antirabique.
Si vous voyagez par avion, un document supplémentaire délivré par le vétérinaire officiel des douanes vous sera requis. Ce document est fait quelques jours à l’avance et permettra à votre compagnon de quitter le territoire libanais.
Pour les personnes se dirigeant en Arabie saoudite, les choses deviennent plus compliquées encore. Le royaume exige que les papiers cités ci-dessus soient confirmés par les ministères de l’Agriculture et des Affaires étrangères, puis certifiés par l’ambassade.
Encore plus dur : voyager dans l’Union européenne et aux Émirats arabes unis. Ces deux destinations demandent qu’un test sanguin soit fait dans un laboratoire européen agréé. Ce test sert à prouver que votre animal est suffisamment immunisé contre la rage. Vous devez faire ce test au moins 3 mois à l’avance. Une multitude de personnes ont dû laisser leur compagnon au Liban faute de temps pour réaliser ce test.
Enfin, au passage des douanes, votre animal de compagnie doit prouver son identité citée sur les papiers par un numéro tatoué dans l’oreille ou bien une micropuce électronique implantée sous la peau et contenant un numéro.
Rappelez-vous que les règlements en vigueur sont souvent rectifiés. Il est donc judicieux de s’informer à l’avance auprès de votre vétérinaire ou de l’ambassade concernée.
En ce qui concerne le voyage lui-même, les compagnies aériennes (excepté quelques-unes des pays du Golfe) acceptent que des animaux de moins de 8 kilos accompagnent leur maître en cabine.
Enfin, veillez à vous procurer une cage assez large et solide pour que votre animal de compagnie soit bien à l’aise, à lui mettre de l’eau à disposition et lui donner un anxiolytique quelques heures avant le voyage.
Pour les longs voyages, demandez à votre compagnie aérienne le droit de récupérer votre animal pendant les escales pour qu’il se dégourdisse les pattes et que vous puissiez, au besoin, lui redonner une dose de calmant.
Bon voyage.