Etats-Unis - Les hôtels d'Hawaï acceptent maintenant les animaux

18/05/2007
Partager :  

Longtemps assez inaccessible aux animaux de compagnie, Hawaï est aujourd'hui un petit paradis pour eux. Jusqu'en 2003, chiens et chats devaient rester en quarantaine pendant quatre mois avant d'être acceptés sur l'île, le tout aux frais de leurs propriétaires.

Depuis, les règles ont été assouplies et la présence d'animaux domestiques à Hawaï a augmenté de 30 %, contraignant les hôtels à prévoir des aménagements pour les chiens et chats de leur clientèle huppée.

Ces nouveaux services, d'abord destinés aux clients venant d'autres États, bénéficient également à la population locale, quand celle-ci souhaite prendre des vacances avec son chien à Hawaï ou le promener sur l'île.

Les actrices Elizabeth Taylor et Cameron Diaz sont deux clientes ayant pu tester les prestations de l'hôtel Kahala, l'un des établissements les plus huppés de l'île d'Oahu. Mais Larry et Valerie Wilson, qui résident à Hawaï, n'ont pas eu non plus à s'en plaindre. Leur bichon frisé Kea a bénéficié d'un programme adapté: le portier l'a appelé par son nom, il a ensuite été escorté jusqu'à sa chambre où l'attendaient des biscuits au beurre de cacahuètes avec l'inscription «Kea» dessus.

«C'est toujours un casse-tête quand on veut se faire un week-end agréable et qu'on doit trouver quelqu'un pour garder le chien», explique Valerie Wilson. «C'est comme notre enfant et on veut toujours l'emmener avec nous».

Le Kahala, situé dans un quartier les plus riches d'Oahu, facture 150 dollars par tête son programme destiné aux animaux de compagnie. Pour cette somme, chiens et chats peuvent être promenés, dormir dans des paniers spéciaux près de leurs maîtres et apprendre les instructions de base en hawaïen. Ils peuvent ainsi apprendre que «noho» signifie «assis».

Jusqu'en 2003, les personnes arrivant à Hawaï avaient pour obligation de placer leurs animaux domestiques en quarantaine pendant quatre mois afin de prévenir tout cas de rage. La disposition a aujourd'hui été revue et a eu un impact direct sur l'arrivée de ces animaux sur l'île: près de 9000 de chiens et chats y sont arrivés au cours de la dernière année fiscale, contre 7650 en 2005 et un peu plus de 6800 en 2004, selon le ministère américain de l'Agriculture. Sur les sept premiers mois de l'année fiscale 2007, 5600 ont déjà été enregistrés, dont seulement 311 ont été placés en quarantaine.

Pourtant, si elles ont été assouplies, les règles restent contraignantes et onéreuses pour les propriétaires.

Chiens et chats entrant à Hawaï doivent avoir subi deux vaccinations contre la rage espacées d'au moins trois mois, s'être fait implanter une puce pour leur identification et avoir subi une prise de sang pour détecter la rage au moins 120 jours avant leur arrivée sur l'île. L'échantillon prélevé doit être envoyé pour analyse à un laboratoire de l'Université du Kansas ou à un laboratoire du ministère de la Défense pour les soldats en poste à Hawaï.

Pour que son animal puisse être libre à l'arrivée à l'aéroport, un propriétaire doit s'acquitter d'une taxe de 165 dollars si tous les papiers nécessaires ont été envoyés à l'avance. Le prix de la quarantaine de quatre mois est de 1080 dollars, celle-ci étant réservée aux animaux dont les propriétaires n'ont pas rempli les conditions nécessaires au préalable, selon le Dr Isaac Maeda, vétérinaire et directeur des services de quarantaine.

La quarantaine pour les animaux arrivant à Hawaï a été instaurée en 1912, lorsque la rage était devenue endémique en Californie.

Photo Reuters