Plus de jeux d'animaux

Confier son chien ou chat à une pension

Les conditions à remplir pour faire garder son chien ou son chat par une pension

Afin d'accueillir votre animal de compagnie, les pensions animalières exigent que votre chien ou votre chat remplisse certaines conditions. 

 

Si la plupart des pensions animalières acceptent la majorité des chiens et des chats, différents individus peuvent se voir refuser l'accès par certains établissements :

 

 

 

  • Les chattes et les chiennes en chaleur pourront faire l'objet de mesures d'isolation. Parfois, certains chenils peuvent refuser de les prendre en charge. 

 

  • Les animaux non stérilisés : ceci concerne en particulier les mâles âgés de plus de 8 mois. 

 

 

  • Les animaux dont la vaccination contre certaines maladies n'est pas à jour. Les chiens doivent avoir bénéficié du vaccin contre la toux du chenil, du vaccin antirabique, Certaines pensions peuvent exiger un certificat de santé et une preuve de vaccination établis par un vétérinaire.

 

  • Les chiens et les chats n'ayant pas bénéficié de traitement contre les parasites : les animaux bénéficient d'activités en extérieur et sont exposés aux parasites, dans le cadre de promenades ou de jeux. 

 

 

  • Les animaux non identifiés. 

 

Le contrat de pension animalière détaille toutes les conditions requises. 

Les étapes à suivre en vue de remettre son chien ou son chat à une pension animalière

Après avoir choisi une pension animalière, il est fortement conseillé de prendre connaissance des lieux avec votre animal, afin qu’il ne soit pas arraché à son quotidien trop brusquement.

 

Ensuite, veillez à détailler précisément les habitudes et les préférences de votre chien ou de votre chat au personnel.

Par exemple, il est nécessaire d'indiquer d'éventuelles intolérances alimentaires chez le chien ou des allergies alimentaires chez le chat, ou si l'animal doit suivre un traitement médical de manière régulière. Afin d'éviter un bouleversement des habitudes alimentaires de l'animal durant son séjour et de prévenir tout trouble digestif, il est recommandé de confier les aliments habituels du chien ou du chat à la pension : régime BARF pour chien, croquettes habituelles...

 

En outre, le propriétaire est dans l'obligation d'informer la pension animalière de tout risque, quel qu'il soit, que la présence de son animal au sein de l'établissement peut constituer. Les éventuels problèmes de santé des chiens ou des chats ne doivent pas être passés sous silence, car il en va de la santé du personnel et des autres animaux pensionnaires.  

 

Il est également nécessaire d'informer la pension en cas de chaleurs de la chienne ou de la chatte. Certaines pensions prendront alors des mesures d'isolation, mais d'autres refuseront la prise en charge de votre animal. 

 

Enfin, le maître est tenu de signaler d'éventuels troubles du comportement de son animal : chien fugueur ou chat fugueur, historique de morsures commises par le chien au cours de sa vie, que ce soit sur d'autres animaux ou sur des humains, etc. 

Les risques relatifs à un séjour en pension animalière

Confier son chat ou son chien à une pension pour animaux comporte certains risques. En effet, des litiges ou des accidents peuvent survenir au sein de l'établissement durant son séjour, et même en dehors, si l'animal effectue une fugue.

 

Par exemple, l'animal peut être victime de problèmes de santé : fracture, malaise, maladie... D'autre part, le chien ou le chat peut causer des dommages aux locaux, aux autres animaux ou à des tiers. Enfin, des cas de force majeure peuvent se produire et causer des blessures voire la mort de l'animal : incendie, catastrophe naturelle...

 

En principe, l'article 1243 du Code civil dispose expressément que "le propriétaire d'un animal, ou celui qui s'en sert, pendant qu'il est à son usage, est responsable du dommage que l'animal a causé, soit que l'animal fût sous sa garde, soit qu'il fût égaré ou échappé."

 

Autrement dit, lorsqu'un animal est confié à une pension animalière, un transfert de garde est opéré. L'établissement en devient civilement responsable, peu importe la durée pendant laquelle l'animal y est pris en charge.  

 

Par conséquent, il incombe à l'assurance responsabilité civile professionnelle à laquelle l'établissement a souscrit de couvrir tout dommage causé par ou sur votre animal de compagnie : dégradations, fuite de l'animal, agression...

Le mot de la fin

Les pensions pour chien représentent une option de choix pour la garde d'un chien durant l'absence de son maître. Elles sont un vrai soulagement lorsqu'on ne peut pas emmener son chien en vacances avec soi.

 

Il est important de choisir une pension canine avec soin, afin de nuire le moins possible au bien-être de l'animal, déjà troublé par le fait d'être séparé de son maître. Le choix doit s'effectuer au regard de plusieurs critères : tarifs, durée du séjour, services proposés par la pension, caractéristiques de l'établissement, nombre et professionnalisme du personnel, etc.

 

Enfin, si laisser son chien en pension est une solution à laquelle vous êtes définitivement réfractaire, il existe d’autres alternatives pour faire garder son chiendog sitter, famille d'accueil...

Dernière modification : 04/09/2018.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Sommaire de l'article

Discussions sur ce sujet