Canada - Les animaux en vacances : bienvenus partout... ou presque

18/07/2007
Partager :  

Québec

Ceux qui ne souhaitent pas abandonner Fido et Félix durant leurs vacances peuvent maintenant opter pour une destination pro-bête. Campings, parcs et même hôtels s’ouvrent tranquillement aux propriétaires et à leurs bêtes chéries.

Tendance de plus en plus répandue, plusieurs hôtels acceptent les toutous de nos jours. C’est le cas notamment du Loews Le Concorde, à Québec, qui, depuis l’année 2000, accueille les amis poilus. « On le fait parce que c’était une demande fréquente de notre clientèle », explique Annie Bouchard, directrice des ventes.

Au Concorde, le propriétaire peut traîner son animal pour 25 $ pour la durée du séjour. L’hôtel offre un service de gardiennage et de marche pour éviter que l’animal reste seul dans la chambre. « On a presque toujours deux ou trois chiens dans l’établissement. On accepte aussi les autres animaux, chats, furets en cage ou même les poissons. Et on remet 5 $ à MIRA pour chaque chambre louée logeant un chien. »

Ailleurs en Amérique du Nord existe le programme Petscanstay, ayant une liste de 400 hôtels, dont 300 au Canada et 10 au Québec, où les animaux sont acceptés. Les établissements qui font partie du programme, dont le Delta à Québec, offrent des services tels que des gâteries, des cages, des bols, litières et tapis.

En caravane...

Il n’y a pas que les hôtels qui veulent une clientèle canine et féline. Le Conseil de développement du camping au Québec (CDCQ) répertorie pas moins de 700 campings sur 850 où les bêtes sont acceptées. Il faut toutefois s’informer avant de réserver, puisque certaines races de chien sont moins bienvenues que d’autres.

Pour des raisons de sûreté, la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) a, elle aussi, réglementé « l’admission » des animaux. « Il y a beaucoup de cas de chiens perdus dans les parcs, alors on veut éviter que ça se produise souvent, explique la conseillère en communications à la SEPAQ Élaine Ayotte. On a aussi eu des problèmes avec les allergies, surtout dans les chalets. On doit aussi mettre des règlements parce que certaines personnes en motorisé arrivaient avec leur animal domestique pensant que ça ne dérangeait pas. Mais ça prend l’autorisation. »

Certains campings de 12 réserves fauniques accueillent principalement les chiens, tout comme cinq centres touristiques, précise Élaine Ayotte. « On a aussi vu des chats... et autre chose parfois. »

Actualité précédente :
Canada - Les animaux en vacances
Actualité suivante :
Canada - Exposition canine du Fjord