Sergent Stubby, le premier chien gradé de l’armée américaine

Le chien Sergent Stubby vers 1920, portant un uniforme et des médailles militaires

Stubby fut trouvé en 1917 par le caporal John Robert Conroy sur le campus de l’université de Yale, dans le Connecticut (États-Unis). Un certain flou règne quant à ses origines : certains estiment qu’il résulte d’un croisement entre un Terrier de Boston et une autre race indéterminée, mais sa nécrologie officielle indique qu’il s’agit d’un American Pit Bull Terrier. Quoi qu’il en soit, il se distingua davantage pour ses faits d’armes que pour son pedigree.

 

Embarqué clandestinement par son maître à bord de l’USS Minnesota en direction de la France pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918), Stubby participa à pas moins de quatre offensives et 17 batailles dans les tranchées du nord du pays, notamment au Chemin des Dames. Au-delà de sa capacité à remonter le moral des troupes, y compris quand il dut se remettre d’une blessure à une patte causée par une grenade, il s’illustra par de nombreux actes de bravoure. Ainsi, après en avoir lui-même été victime, il apprit à donner l’alerte en cas d’attaque au gaz. En outre, il aidait à retrouver les soldats blessés sur le champ de bataille après les combats, et prévenait de la chute d’obus qu’il parvenait à entendre même quand les affrontements faisaient rage. Enfin, il captura un espion allemand, ce qui lui valut le grade de sergent !

 

Après la guerre, le sergent Stubby bénéficia de nombreux honneurs, et eut même l’occasion de rencontrer trois présidents américains : Wilson (1856-1924), Harding (1872-1933) et Coolidge (1865-1923), respectivement 28ème, 29ème et 30ème présidents des Etats-Unis. Il devint membre à vie de l’American Legion, l’association d’anciens combattants de l’armée américaine fondée entre autres par Théodore Roosevelt Jr (1887-1944), et reçut des mains du général John Pershing (1860-1948) lui-même la médaille d’or de la Humane Education Society, une association américaine avec qui lutte contre l’exploitation animale. Enfin, une brique à son nom fut installée au sein du Liberty Memorial de Kansas City, dans le Missouri.

 

La France l’honora également, puisqu'il reçut les médailles des batailles de Verdun et de Château-Thierry, ainsi que la médaille commémorative de la guerre 14-18.

Dernière modification : 08/04/2022.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : Moustache, chien au cœur des guerres napoléoniennes
  2. Page 2 : Barry, plus de 40 sauvetages réussis en montagne
  3. Page 3 : Sergent Stubby, le premier chien gradé de l’armée américaine
  4. Page 4 : Balto et Togo : course au sérum contre la diphtérie
  5. Page 5 : Peter, chien héros des bombardements de Londres
  6. Page 6 : Gander, un Terre-Neuve au cœur de la guerre du Pacifique
  7. Page 7 : Jet, de la Seconde Guerre mondiale au coup de grisou de Whitehaven
  8. Page 8 : Rip : plus de 100 sauvetages pendant la Seconde Guerre mondiale
  9. Page 9 : Rob, plus de vingt parachutages en Afrique du Nord
  10. Page 10 : Gunner, le chien-radar qui détecte les attaques aériennes
  11. Page 11 : Chips, le chien le plus décoré de la Seconde Guerre mondiale
  12. Page 12 : Gabi, Berger Allemand et gardien de zoo
  13. Page 13 : Barko, Duko et Rocky, chiens renifleurs de drogue dont la tête fut mise à prix
  14. Page 14 : Zanjeer, le chien qui a évité 3 attentats à Mumbai
  15. Page 15 : Zuyaqui, chien héros de la lutte contre les cartels mexicains
  16. Page 16 : Appollo, premier chien secouriste sur les lieux le 11 septembre 2001
  17. Page 17 : Trakr, chien sauveteur du dernier survivant du 11 septembre
  18. Page 18 : Roselle, chien guide d’aveugle au cœur du World Trade Center le 11 septembre
  19. Page 19 : Saihu : 30 villageois sauvés d’un empoisonnement
  20. Page 20 : Buster, chien renifleur en Irak
  21. Page 21 : Lex, un chien en première ligne lors de la guerre d’Irak
  22. Page 22 : Velvet, chien sauveteur d’alpinistes sur le Mont Hood
  23. Page 23 : Treo, chien renifleur pendant la guerre d’Afghanistan
  24. Page 24 : Theo, chien renifleur de bombes
  25. Page 25 : Cairo, le Berger Malinois du raid contre Ben Laden
  26. Page 26 : Layka, chienne de combat en Afghanistan
  27. Page 27 : Diesel, chien héros des attentats de Paris
  28. Page 28 : Kaos, chien sauveteur des derniers survivants d’Amatrice
  29. Page 29 : Frida, 52 sauvetages réussis lors de catastrophes naturelles
  30. Page 30 : Djony, soutien des commandos parachutistes français