Lutte contre l’expérimentation animale, la Peta hausse le ton

02/12/2016
Partager :  

L’association de défense des animaux Peta a décidé de frapper fort en s’attaquant à une institution quasi intouchable, le Téléthon. L’organisation dénonce le soutien financier apporté par le Téléthon à un laboratoire français qui pratique l’expérimentation animale. L’école vétérinaire d’Alfort (Enva) élève des chiens, destinés à la recherche sur les maladies neuro-musculaires. La vie de ces animaux est brève et particulièrement douloureuse. Une vidéo réalisée en 2013 par Animal Testing, montre le sort cruel qui leur est réservé et vient appuyer les propos de la Peta.  

Peut-on réellement se passer de l’expérimentation animale ? Selon la Peta, elle ne devrait plus exister et devrait être remplacée par des procédés alternatifs, comme l’utilisation de cellules souches. En France, le nombre d’animaux utilisés par les laboratoires diminue régulièrement. En 2012, ils étaient 2,2 millions et 1,8 million en 2014, soit une baisse de 20 % en deux ans. On progresse, mais se passer totalement des animaux de laboratoire paraît illusoire, pour la plupart des chercheurs. Dans une interview accordée au journal Télérama, le neuro-bilologiste Gerorges Chapoutier abonde dans ce sens, même si pour sa part, il s’est très tôt préoccupé de ce problème éthique.

Que deviennent les animaux lorsqu’ils ne sont plus « utiles » à la recherche ? La plupart du temps, ils sont euthanasiés. L’association Graal, quant à elle, milite pour leur sauvetage et propose leur placement dans des zoos ou des familles d’adoption. Elle sauve ainsi 400 animaux chaque année.

 

 

Pensez-vous que l’expérimentation animale soit un mal nécessaire ? Est-elle au contraire une abomination que toute société civilisée se devrait de refuser ?

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet