Les races de chiens de traîneau

Depuis des millénaires, les chiens sont élevés par l’Homme pour lui tenir compagnie, mais également pour l’assister dans de nombreuses tâches du quotidien. Si aujourd'hui les véhicules motorisés ont remplacé la plupart des transports utilisant des animaux, les chiens de traîneaux existent toujours, autant pour le loisir et le tourisme que, plus rarement, pour permettre à des populations de se déplacer.


Voici donc les neuf races de chiens communément utilisées pour tirer des traîneaux.

Page 1 :
Le Husky Sibérien
Page suivante :
Le Malamute d’Alaska
Le Husky Sibérien

En Sibérie, où les températures peuvent atteindre -50 °C en hiver, il est encore aujourd’hui difficile d’entretenir un réseau de transport. Ces conditions extrêmes peuvent expliquer que le chien de traîneau ait été – et soit encore - si utile aux populations traditionnelles de cette région de la Russie.

 

Le Husky sibérien, également connu sous le simple nom de Husky, en est l’emblème. Élevée originairement par la tribu des Tchouktches, cette race de chien a été soumise autant à des critères physiques que de caractère, afin que les équipages de chiens soient les plus faciles et efficaces possible. De cette tradition stricte est née un chien à la fois puissant et équilibré.

 

Moins utilisé pour l’attelage que ce n’était le cas par le passé, le Husky de Sibérie est aujourd’hui recherché pour sa beauté, son tempérament facile et son intelligence. On en trouve d’ailleurs de plus en plus fréquemment dans les villes. Toutefois, si vous envisagez d’adopter un Husky sibérien, n’oubliez qu’il aura besoin de se dépenser.

Page 1 :
Le Husky Sibérien
Page suivante :
Le Malamute d’Alaska
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager :  

Discussions sur ce sujet