Le chien sentinelle

Page précédente :
Le chien éclaireur
Page suivante :
Le chien messager
Chiens de guerre : Le chien sentinelle

Rapidement, l'Homme eut l'idée d'attribuer aux chiens le rôle de sentinelles, car leur ouïe et leur flair très développés leur permettaient de repérer les assaillants de loin - y compris dans l'obscurité, propice aux tentatives d'infiltration ennemies. L'utilisation de chiens sentinelles s'est surtout répandue au Moyen-Âge, lorsqu'il fallait défendre des citadelles et des villes fortifiées, mais on suppose qu'il existait des chiens remplissant un rôle équivalent bien avant cette époque.

 

Plus récemment les Etats-Unis utilisèrent en masse des chiens sentinelles pendant leurs opérations militaires durant la Seconde Guerre mondiale. On estime par exemple que sur les 10.000 chiens de guerre que comptait alors l'armée américaine, environ 9.300 furent utilisés pour remplir ce rôle. Un tiers d'entre eux fut d'ailleurs formé en 1943 et 1945 pour assurer la surveillance des plages américaines contre les flottes sous-marines ennemies.

 

Pendant la Guerre Froide, l'armée américaine continua d'employer un grand nombre de chiens sentinelles pour protéger les zones de stockage d'armes nucléaires. L'aide de ces chiens fut également très précieuse au Vietnam, les Etats-Unis estimant que leur présence permit de sauver plus de 10.000 de leurs soldats, en limitant drastiquement le nombre d'infiltrations ennemies.

Page précédente :
Le chien éclaireur
Page suivante :
Le chien messager
Dernière modification : 01/10/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Commentaires sur cet article

Si vous aimez les mascottes embarquées à bord des navires de guerre, j'ai ouvert un poste forum sur le site anciens cols bleus et pompons rouges. Bienvenue aux invités.

   
Par mercier romain

Bonjour à toutes et à tous,
Je me présente, je suis un spécialiste de la bête du Gévaudan. Je résume : Si aujourd'hui presque tout le monde est d'accord sur l'identité de la bête; un hybride de chienne et de loup, il y a encore beaucoup de flou. Certains historiens pensent que la bête ( les bêtes ) ? portait une sorte de cataphractaire en cuir avec des écailles de métal insérées pour pouvoir survivre à tous ces coups de feu reçus à courte distance et tous ces coups de baïonnette. Possible ou pas ? Pourtant, tous les témoins signalent la grande facilité de l'animal à se retourner sur elle-même, sa souplesse. "bondissante" "plus souple qu'un loup" "ne ressemble pas tout à fait un loup". Et tous ceux qui se sont battus corps à corps avec elle se seraient bien aperçus de la présence de métal ? Elle est toujours blessée, jamais morte ! Est-ce qu'un cuir avec un renforcement particulier, spécifique aurait pu suffire pour atténuer l'effet des balles, lingots et postes reçus ? J'aimerais avoir votre avis. Merci.

0    0
Par sebastien

On leur a vraiment tout fait faire à nos chiens ....

0    0
Par Maxime

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet