Le chien parachutiste

Page précédente :
Le chien télégraphiste
Page suivante :
Le chien de laboratoire
Source : www.pinterest.jp
Source : www.pinterest.jp

Durant la Guerre d'Indochine, l'armée française s'était dotée de chiens... parachutistes ! L'objectif était que l'odorat des chiens aide les soldats envoyés en terrain hostile à détecter immédiatement la présence ennemie, la végétation dense rendant le repérage classique inopérant. Le premier test de parachutage de chiens fut effectué en septembre 1949, à Meucon, en Bretagne.

 

Au tout début, le maître et son compagnon possédaient chacun un harnais et un parachute à ouverture automatique. Mais cette méthode posa rapidement problème, car le chien, beaucoup plus léger que son maître, avait tendance à atterrir après lui et surtout loin de lui. Les chercheurs tentèrent de pallier le problème en réduisant la voilure de son parachute, avant d'opter pour un dispositif commun au chien et au maître, le premier étant maintenu plaqué au ventre du second.

 

Le parachutage de chiens ne fut utilisé que dans le cadre de la Guerre d'Indochine.

Page précédente :
Le chien télégraphiste
Page suivante :
Le chien de laboratoire
Dernière modification : 08/10/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Commentaires sur cet article

Si vous aimez les mascottes embarquées à bord des navires de guerre, j'ai ouvert un poste forum sur le site anciens cols bleus et pompons rouges. Bienvenue aux invités.

   
Par mercier romain

Bonjour à toutes et à tous,
Je me présente, je suis un spécialiste de la bête du Gévaudan. Je résume : Si aujourd'hui presque tout le monde est d'accord sur l'identité de la bête; un hybride de chienne et de loup, il y a encore beaucoup de flou. Certains historiens pensent que la bête ( les bêtes ) ? portait une sorte de cataphractaire en cuir avec des écailles de métal insérées pour pouvoir survivre à tous ces coups de feu reçus à courte distance et tous ces coups de baïonnette. Possible ou pas ? Pourtant, tous les témoins signalent la grande facilité de l'animal à se retourner sur elle-même, sa souplesse. "bondissante" "plus souple qu'un loup" "ne ressemble pas tout à fait un loup". Et tous ceux qui se sont battus corps à corps avec elle se seraient bien aperçus de la présence de métal ? Elle est toujours blessée, jamais morte ! Est-ce qu'un cuir avec un renforcement particulier, spécifique aurait pu suffire pour atténuer l'effet des balles, lingots et postes reçus ? J'aimerais avoir votre avis. Merci.

0    0
Par sebastien

On leur a vraiment tout fait faire à nos chiens ....

0    0
Par Maxime

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet