Chien héros : 25 chiens d'élite au destin exceptionnel

Chien héros : 25 chiens d'élite au destin exceptionnel

Le chien est domestiqué par l’Homme depuis des millénaires, lui rendant bien des services au quotidien. Cela reste vrai lors d’évènements exceptionnels, comme des guerres, des catastrophes naturelles ou des attentats.


Voici 25 chiens qui se sont ainsi particulièrement illustrés par leur bravoure, sauvant parfois de nombreuses vies, parfois au péril de la leur.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : Moustache, chien au cœur des guerres napoléoniennes
  2. Page 2 : Barry, plus de 40 sauvetages réussis en montagne
  3. Page 3 : Sergent Stubby, le premier chien gradé de l’armée américaine
  4. Page 4 : Balto et Togo : course au sérum contre la diphtérie
  5. Page 5 : Peter, chien héros des bombardements de Londres
  6. Page 6 : Gander, un Terre-Neuve au cœur de la guerre du Pacifique
  7. Page 7 : Jet, de la Seconde Guerre mondiale au coup de grisou de Whitehaven
  8. Page 8 : Rip : plus de 100 sauvetages pendant la Seconde Guerre mondiale
  9. Page 9 : Rob, plus de vingt parachutages en Afrique du Nord
  10. Page 10 : Gunner, le chien-radar qui détecte les attaques aériennes
  11. Page 11 : Chips, le chien le plus décoré de la Seconde Guerre mondiale
  12. Page 12 : Gabi, Berger Allemand et gardien de zoo
  13. Page 13 : Barko, Duko et Rocky, chiens renifleurs de drogue dont la tête fut mise à prix
  14. Page 14 : Zanjeer, le chien qui a évité 3 attentats à Mumbai
  15. Page 15 : Zuyaqui, chien héros de la lutte contre les cartels mexicains
  16. Page 16 : Appollo, premier chien secouriste sur les lieux le 11 septembre 2001
  17. Page 17 : Trakr, chien sauveteur du dernier survivant du 11 septembre
  18. Page 18 : Roselle, chien guide d’aveugle au cœur du World Trade Center le 11 septembre
  19. Page 19 : Saihu : 30 villageois sauvés d’un empoisonnement
  20. Page 20 : Buster, chien renifleur en Irak
  21. Page 21 : Lex, un chien en première ligne lors de la guerre d’Irak
  22. Page 22 : Velvet, chien sauveteur d’alpinistes sur le Mont Hood
  23. Page 23 : Treo, chien renifleur pendant la guerre d’Afghanistan
  24. Page 24 : Theo, chien renifleur de bombes
  25. Page 25 : Cairo, le Berger Malinois du raid contre Ben Laden
  26. Page 26 : Layka, chienne de combat en Afghanistan
  27. Page 27 : Diesel, chien héros des attentats de Paris
  28. Page 28 : Kaos, chien sauveteur des derniers survivants d’Amatrice
  29. Page 29 : Frida, 52 sauvetages réussis lors de catastrophes naturelles
  30. Page 30 : Djony, soutien des commandos parachutistes français
Moustache, chien au cœur des guerres napoléoniennes

Moustache (1799-1812) était un Caniche français qui aurait joué un rôle dans les guerres napoléoniennes. Son histoire est relatée dans de nombreuses publications, même si elle pourrait être en partie fictive.

 

Moustache serait né en 1799 à Falaise, en Normandie, avant de rejoindre un régiment de grenadiers à Caen. Il suivit le régiment tout au long de la campagne d'Italie et l’aurait alerté d'une attaque surprise nocturne des forces autrichiennes. Le chien aurait également été présent à la bataille de Marengo (1800), au cours de laquelle il aurait perdu une oreille, et aurait accompagné un régiment de cuirassiers lors de la bataille d'Austerlitz, en 1805.

 

À Austerlitz, Moustache fut apparemment à l'origine de la découverte d'un espion autrichien et de la récupération de l'étendard du régiment napoléonien volé par les Autrichiens. Suite à des blessures subies au cours de cette bataille, il dut être amputé une patte.

 

Son intervention ne laissa pas indifférent le maréchal Jean Lannes, qui ordonna qu'on lui grave une médaille de cuivre avec deux inscriptions :

- au recto : « Perdit une jambe à la bataille d’Austerlitz, et sauva le drapeau de son régiment » ;
- au verso : « Moustache, chien français : qu’il soit partout respecté et chéri comme un brave ».

 

On dit aussi que Moustache aurait suivi une unité de dragons jusqu'en Espagne, où il aurait combattu lors de plusieurs épisodes de la guerre péninsulaire, avant que d’être tué par un boulet de canon en 1812, lors de la bataille de Badajoz.

Page 1 :
Moustache, chien au cœur des guerres napoléoniennes
Dernière modification : 08/04/2022.