« Sometimes I don’t mind » de The Suicide Machines (2000)

 

Cette chanson présente dans le troisième album des Suicide Machines est l’histoire d’un homme et de son Boston Terrier. Comme tous les animaux, il lui arrive de faire des bêtises, quitte à rendre son maître chèvre. Mais au final, il est impossible de lui en vouloir, tant ces boules de poils ne sont que tendresse et amour. La chanson souligne le fait que l’Homme et son meilleur ami forment une équipe, et que chaque jour est comme le premier.

Dernière modification : 07/18/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet