Proverbes sur les chiens en Afrique

L'histoire du chien domestique sur le continent africain est assez confuse. On sait qu'un ancêtre du chien avait une certaine place dans l'Egypte ancienne, près de 3000 ans avant notre ère, puisqu'il prêtait ses traits au dieu Anubis, le dieu funéraire. On note également que de nombreuses momies canines datant aussi de cette époque ont été découvertes dans des sépultures égyptiennes, certaines appartenant même à des pharaons. Le lycaon, ce chien sauvage de la savane, pourrait d'ailleurs en être un descendant.


Cependant, l'Afrique n'est pas le continent le plus proche du chien. En effet, les loups n'étant pas très présents sur ces terres, le chien domestique n'a que très peu d'ancêtres africains.


Ce n'est finalement qu'avec l'arrivée des colons européens durant le 19ème siècle que le chien tel que nous le connaissons débarque sur le continent, les races de chiens européens faisant également le voyage.


Il est donc possible qu'avec l'arrivée de ces nouvelles langues et cultures sur le continent africain, les proverbes étrangers aient suivi également, se mélangeant avec ceux possiblement déjà existant, restant les mêmes ou se transformant au contact de ces nouvelles cultures. 

Chien de race africaine - Le Boerboel
Chien de race africaine - Le Boerboel

  • Celui qui frappe un chien vise son maître.

 

  • Celui qui promène son chien est au bout de la laisse.

 

  • Jette un os au chien méchant pour l'empêcher de te mordre.

     

  • Le chien n'aime pas l'homme, il aime le lieu où il a été nourri.

 

  • Lorsqu'on prend un gourdin pour appeler un chien, il ne vient pas.

 

  • Un chien errant vaut mieux qu'un lion endormi

 

  • Un chien ne s'élève pas le jour de la chasse.

 

  • Un chien qui se remue vaut mieux qu'un lion accroupi.

Dernière modification : 10/17/2018.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Vidéos sur ce sujet