Les problèmes d’oreille chez le chien : maladies, surdité...

Page précédente :
L’ouïe du chien

Les principales maladies liées à l’oreille du chien

Il existe de nombreuses maladies liées à l’oreille du chien. Cependant, certaines sont plus fréquentes que d’autres, et il convient d’en reconnaître les symptômes pour savoir y faire face.

L’otite du chien

L’otite est, comme pour l’Homme, une maladie très fréquente chez le chien. C’est une infection de l’oreille souvent sans conséquences, du moins lorsqu’elle est prise en charge à temps. Elle se caractérise par des douleurs à l’oreille : le chien se gratte souvent, refuse qu’on lui touche l’oreille, et une forte odeur peut également se dégager du conduit auditif.

 

Si le maître remarque l’un de ces symptômes, il convient d’emmener l’animal chez le vétérinaire, qui prescrira des médicaments adaptés. Une otite du chien mal prise en charge peut entraîner des complications assez graves, allant de la destruction du tympan à la surdité totale.

La gale auriculaire du chien 

La gale auriculaire est très contagieuse entre animaux, et se caractérise par un dépôt noir dans les oreilles du chien ou du chat. Aussi appelée otodectose, cette maladie parasitaire peut dégénérer en otite si elle n’est pas traitée à temps.

 

Comme en cas d’otite du chien, l’animal atteint par la gale auriculaire se gratte les oreilles et du cérumen sombre se dépose dans le conduit auditif. Ces symptômes nécessitent une visite rapide chez le vétérinaire.

Le syndrome vestibulaire du chien

Le syndrome vestibulaire est une maladie qui touche l’oreille interne du chien et qui perturbe son équilibre. Un chien souffrant d’un syndrome vestibulaire a souvent la tête penchée et du mal à se déplacer sans tomber.

 

Cette maladie peut être due à une otite du chien mal soignée, à un choc ou a une tumeur de l’oreille. Les risques sont par ailleurs plus élevés chez un chien âgé ; on parle alors de syndrome vestibulaire gériatrique, puisque l’oreille interne cesse de fonctionner correctement à cause de l’âge avancé du chien.

 

Un chien présentant les symptômes d’un syndrome vestibulaire doit immédiatement être emmené chez le vétérinaire. Lorsqu’elle est prise en charge à temps, la maladie se soigne relativement bien. En revanche, si les symptômes sont plus prononcés, une admission en clinique peut être nécessaire pour remettre le chien d’aplomb. En général, il retrouve son équilibre au bout de trois jours et guérit complètement sous deux ou trois semaines. Dans le cas où le chien souffre de syndrome vestibulaire gériatrique léger, les symptômes peuvent s’atténuer naturellement avec le temps, sans même qu’un traitement s’avère nécessaire.

La surdité chez le chien

La surdité du chien est malheureusement un problème fréquemment rencontré par les maîtres. Un chien peut être sourd d’une ou des deux oreilles, et souffrir d’une surdité totale ou partielle.

 

Différents facteurs peuvent en être à l’origine :

  • une cause héréditaire et génétique. Le risque est tout particulièrement prononcé pour les races ou les chiens au pelage blanc, car ils ont des prédispositions génétiques à la surdité ;
  • une otite du chien mal soignée, prise en charge trop tard ;
  • une perforation du tympan suite à un accident ou un choc ;
  • le vieillissement du chien.

 

Concernant la surdité du chien à la naissance, on peut de fait très rapidement savoir si un chiot est sourd, étant donné que l’ouïe du chien est normalement fonctionnelle au bout de sa troisième semaine d’existence. En effet, un chiot ou un chien adulte sourd ne réagit pas aux sons, peut plus facilement être surpris, voire même se montrer agressif, justement parce qu’il est surpris et adopte une attitude de défense.

 

Qu’elle soit héréditaire ou liée à une maladie ou un accident, la surdité change beaucoup de choses, notamment dans l’éducation. En effet, la méthode d’éducation du chien n’est alors plus exactement la même, puisque le maître doit apprendre à son compagnon à reconnaître ses gestes, plutôt que donner des ordres à la voix.

 

Néanmoins, elle est loin d’être un handicap insurmontable. En effet, un chien privé d’un sens compensera naturellement en développant les autres sens. Il se peut ainsi qu’un chien sourd développe un flair ou une acuité visuelle hors pair. 

Le vieillissement du chien

De façon générale, plus un chien prend de l’âge, plus ses sens sont susceptibles de décliner. Il n’est donc pas rare de noter une baisse de l’audition chez un chien âgé.

 

Une altération de l’ouïe du chien est facile à déceler : il ne réagit plus quand on l’appelle, et est parfois surpris quand on s’approche de lui sans qu’il nous voie. Cette dégradation des facultés auditives du chien âgé peut aller jusqu’à un stade de surdité avancée, voire même de surdité totale du chien.

 

Si le processus de vieillissement est inévitable, on peut cependant soutenir son compagnon en prenant soin d’effectuer régulièrement un nettoyage approfondi des oreilles du chien, et en lui fournissant un environnement calme.

La prévention des problèmes d’oreille et de surdité du chien

Hormis pour le cas de la surdité héréditaire du chien, il est possible de prévenir la plupart des troubles et maladies liés aux aux oreilles en prodiguant à son compagnon des soins réguliers, à commencer par un nettoyage des oreilles du chien au moins une fois par semaine.

 

Une attention toute particulière doit être portée aux chiens ayant les oreilles tombantes, puisque ces dernières accumulent davantage de saletés : ces chiens sont donc plus sujets aux otites du chien ou aux bactéries.

 

Le nettoyage des oreilles du chien est très important pour prévenir d’éventuelles maladies ou infections. Si l’oreille paraît sale, il convient de se munir de sérum physiologique ou d’une solution auriculaire, disponible à l’achat chez un vétérinaire. Après avoir déposé quelques gouttes dans l’oreille du chien, il faut masser la base de l’oreille, puis laisser l’animal se secouer pour enlever les impuretés. On enlève ensuite le surplus du produit avec un coton ou un mouchoir. Par contre, comme chez l’Homme, il est très important de ne jamais utiliser de coton-tige pour nettoyer l’oreille du chien : cela a pour effet de repousser le cérumen à l’intérieur du conduit auditif, et donc d’obstruer l’oreille du chien.

 

Enfin, pour les chiens à poils longs qui ont les oreilles tombantes , brosser délicatement l’intérieur de l’oreille est souvent nécessaire pour enlever les saletés et prévenir ainsi une éventuelle infection. Il est également courant d’épiler les oreilles du chien au niveau de l’entrée du conduit auditif. Toutefois, mieux vaut demander à un professionnel (toiletteur pour chien ou vétérinaire), de vous montrer comment faire avant de vous lancer.

Le mot de la fin

L'ouïe est un des sens les plus importants chez le chien ; elle lui permet de différencier des sons aux tons pourtant proches, d'entendre à plusieurs centaines de mètres et de se situer dans l'espace. Prendre soin des oreilles de son chien et encourager sa curiosité, en particulier dès son plus jeune âge, est donc essentiel pour lui permettre d'avoir « une vraie vie de chien ». En parallèle, nettoyer les oreilles de son chien à intervalle régulier permet de réduire grandement le risque de maladie ou d'infection.

 

Enfin, quand bien même le chien naît ou devient sourd, l'animal et son maître ont des moyens de surmonter ce handicap et de passer de nombreux beaux moments ensemble.

Page précédente :
L’ouïe du chien
Dernière modification : 07/30/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Sommaire de l'article

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet