Le lycaon, cousin du chien

Le lycaon, cousin du chien

Le lycaon (également connu sous le nom de « loup peint » ou de « chien sauvage africain ») est un canidé de taille moyenne que l'on rencontre uniquement en Afrique subsaharienne.


Le chien sauvage africain se différencie facilement de son cousin le chien domestique par sa fourrure tachetée et brillante.


On dit que le lycaon est le plus sociable de tous les canidés, car il vit en meute d'une trentaine d'individus. 

Partager :  

L’habitat et la répartition du lycaon

Le lycaon évolue naturellement dans les déserts, les plaines ouvertes et la savane aride de l'Afrique subsaharienne. Toutefois, son aire de répartition a rapidement diminué. Des études ont montré en effet que le lycaon occupait au début du XXe siècle près de 40 pays africains différents, mais son habitat ne concerne plus désormais qu’une dizaine d’États.

 

Aujourd'hui, la plupart des populations de chiens sauvages d'Afrique occupent les parcs nationaux d'Afrique australe, les populations les plus importantes se trouvant au Botswana et au Zimbabwe. Les lycaons ont besoin de grands territoires pour leur meute, même si la taille des meutes a beaucoup chuté avec la diminution de leur aire de répartition.

La physionomie du lycaon

La caractéristique la plus distinctive du lycaon est sa fourrure tachetée et brillante, qui rend ce cousin du chien très facile à identifier. Le pelage du chien sauvage africain est un mélange de rouge, de noir, de blanc et de brun jaune, le motif aléatoire des couleurs étant propre à chaque individu. Les zoologues pensent que la fourrure agit comme une sorte de camouflage, aidant le lycaon à se fondre dans son environnement.

 

Le chien sauvage africain a également de grandes oreilles, un long museau et de longues pattes, avec quatre orteils sur chaque pied. C'est l'une des plus grandes différences entre le lycaon et toutes les autres espèces de canidés, qui n’en ont que cinq. Il a aussi un gros estomac et un gros intestin long, ce qui l’aide à absorber plus efficacement l'humidité de sa nourriture.

L'alimentation du lycaon

Le lycaon est un prédateur nocturne carnivore et opportuniste, chassant de gros animaux lorsqu’il évolue en meute. Un seul lycaon mange de 2 à 5 kg de viande par jour, et chasse des proies dont le poids peut atteindre jusqu’à 300 kg, lorsque l’occasion s’y prête.


Les chiens sauvages africains s'attaquent principalement aux grands mammifères tels que les phacochères et les nombreuses espèces d'antilopes africaines, complétant leur alimentation avec des rongeurs, des lézards, des oiseaux et des insectes. Ils chassent parfois des herbivores beaucoup plus gros qui ont été rendus vulnérables par la maladie ou des blessures, comme les gnous.


Bien que la proie du lycaon soit souvent beaucoup plus rapide, la poursuite peut durer des kilomètres, et c'est l'endurance et la persévérance de ces canidés, ainsi que leur capacité à maintenir leur vitesse, qui assurent leur alimentation. En effet, le lycaon peut maintenir une vitesse de course de 65 km/h durant une heure.

Le comportement social du lycaon

Les lycaons vivent dans une meute de 6 à 20 individus, voire davantage, généralement dominée par un couple monogame. La meute est très hiérarchisée, et seul le couple dominant se reproduit. La femelle a une portée de 2 à 20 petits, qui sont pris en charge par l'ensemble de la meute.

 

Ces chiens sont très sociables, et les meutes sont connues pour partager de la nourriture et aider les membres faibles ou malades. Les interactions sociales sont courantes et les chiens communiquent par le toucher, les mouvements et les vocalisations.

Le lycaon, une espèce menacée

Les populations de lycaons ont connu un déclin rapide dans les pays d'Afrique, principalement en raison de la perte d'une grande partie de leur habitat naturel.


La perte de leur aire de répartition historique, due à la croissance des activités humaines, a donc entraîné un déclin drastique des populations. Bien que la majorité de la population de chiens sauvages d'Afrique soit aujourd'hui confinée dans les parcs nationaux, ils ont tendance à avoir besoin de territoires beaucoup plus vastes, et entrent en conflit avec les humains lorsqu'ils quittent ces aires protégées.


Or, ils sont couramment chassés. En effet, la nature sauvage du loup peint a donné naissance à de nombreuses superstitions à son égard, conduisant les populations locales à anéantir des populations entières dans certaines régions.


Comme si tout cela ne suffisait pas, les lycaons sont en outre particulièrement vulnérables aux maladies propagées par le bétail.


La forte diminution de la population de lycaon a conduit l’U.I.C.N. (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) à l’inscrire sur la liste des espèces menacées d'extinction. On estime qu'il reste aujourd'hui moins de 5 000 spécimens en Afrique subsaharienne, et ce nombre continue de diminuer.

Reproduction interdite sans autorisation.

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer