L'Espagne

Page précédente :
L'Italie
Page suivante :
La Roumanie
L'Espagne : combien de chiens, et quel nombre par habitant ?

Il y a un peu plus de 6 millions de canidés en Espagne, pour 46 millions d’habitants, soit un peu plus d’un chien pour 8 habitants.

 

Les races de chiens les plus populaires en Espagne sont le Yorkshire Terrier, le Bouledogue Français, le Cocker et le Chihuahua.

 

Les Espagnols raffolent tout particulièrement des petites races de chiens, ces dernières s’adaptant mieux à leur mode de vie, et notamment au fait d’habiter en appartement.

 

Cependant, malgré le grand nombre de chiens que compte le pays, les restaurants et les hôtels n’y sont généralement pas particulièrement « dog friendly ». Cela explique pourquoi un compagnon comme le Border Collie, un chien extrêmement intelligent et obéissant, figure aussi parmi les races les plus populaires : en Espagne, les chiens doivent se tenir à carreau.

 

Il existe tout de même des endroits qui leur sont entièrement dédiés, à l’instar de Llevant Beach, au nord de Barcelone. Cette plage réservée aux chiens est séparée de la partie principale de la plage par une barrière et couvre une superficie de 1 250m², ce qui leur laisse pas mal d’espace pour se dégourdir les papattes. Les canidés y disposent en outre de douches qui leurs sont réservées et adaptées, de manière à se débarrasser du sel qu’ils ont sur la peau et les poils.

 

Il existe 13 races de chiens d’origine espagnole. La plus connue est assurément le Mâtin Espagnol, originaire de la province de León, au nord-ouest du pays. Il en est d’ailleurs le symbole national, si bien que par exemple tout pedigree de chien de race délivré en Espagne arbore une tête de Mâtin Espagnol.

 

Une autre race très appréciée par la population espagnole est le Chien d’eau Espagnol, reconnaissable à son pelage très épais, et ce dès la naissance. Autrefois chien de chasse et chien gardien de troupeaux, il adore chasser, tout particulièrement dans l’eau - d’où son nom.

 

Il n’y a pas de race de chien interdite en Espagne. Par contre, la loi désigne plusieurs races de chien dangereuses. Il s’agit du Pitbull Terrier, de l’American Terrier, du Staffie, du Rottweiler, du Dogue argentin, du Fila Brasileiro, du Tosa Inu et de l’Akita Inu. Pour posséder l’un d’entre eux, le maître doit détenir une licence.

 

En outre, même si un chien n’appartient pas à l’une de ces races, son maître doit également posséder une licence dès lors que son compagnon est musclé et puissant, au poil court, pèse plus de 20 kilos, a un fort caractère, une cage thoracique de 60 à 80cm de circonférence, une tête large et de fortes mâchoires.

 

Enfin, en plus de ces règles applicables au niveau fédéral, certaines communautés autonomes vont plus loin, en faisant figurer des races supplémentaires dans la liste des races de chien considérées comme dangereuses sur leur sol. Par exemple, dans la communauté de Valence, le Doberman, le Bullmastiff, le Dogue de Bordeaux, le Mâtin Napolitain, le Dogue des Canaries et le Ca de Bou sont eux aussi considéré comme des races de chien dangereuses.

Page précédente :
L'Italie
Page suivante :
La Roumanie
Dernière modification : 11/03/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Vidéos sur ce sujet