Les 10 pays d'Europe qui comptent le plus de chiens

Les 10 pays d'Europe qui comptent le plus de chiens

D’après la European Pet Food Federation, ou Fédération Européenne de l'Industrie des Aliments pour animaux Familiers (FEDIAF), 80 millions de foyers européens possèdent au moins un animal de compagnie, 26% parmi eux ayant un chien.


Voici donc les 10 pays européens qui accueillent le plus de chiens, ainsi que quelques informations sur la place que le meilleur ami de l'Homme y occupe.

Page 1 :
La Russie
Page suivante :
L'Allemagne
La Russie : combien de chiens, et quel nombre par habitant ?
La Russie

La Russie est le pays d’Europe qui compte le plus de chiens, avec un peu plus de 16 millions de canidés pour environ 145 millions d’habitants, soit approximativement un chien pour 9 habitants.

 

En 1717, lors de la visite d’un ambassadeur du Tsar Pierre Ier Le Grand à l’Empereur Kangxi, en Chine, ce dernier aurait été entouré de plusieurs petits chiens, dont des Carlins, et certains auraient été offerts à l’ambassadeur russe en guise de cadeau de bienvenue. Cette race devint alors une marque d’aristocratie et de richesse. Le Carlin s’est toutefois par la suite démocratisé et a perdu cette image, devenant la race la plus populaire du pays.

 

© Espace-sciences.org
© Espace-sciences.org

La Russie s’est également illustrée par le passé en étant le premier pays à envoyer un être vivant dans l’espace, et plus précisément une chienne du nom de Laïka. Alors âgée de 3 ans, Laïka acquit une célébrité mondiale en embarquant dans l’engin spatial Spoutnik 2 le 3 novembre 1957. Elle fut ainsi la première d’une longue série d’animaux envoyés en orbite.

 

Ce fut ensuite à Tsygqn et Desik de lui succéder, lors d’un vol effectué en août 1960, duquel ils sont tous deux rentrés vivants. Des timbres furent même imprimés à leur effigie.

 

Tous les chiens russes envoyés dans l'espace n'eurent cependant pas les mêmes honneurs que Tchernouchka, qui prit son envol à bord du Spoutnik 9. En effet, un monument fut érigé en son honneur à Stary Tokmak, au Tatarstan, où elle atterrit le 9 mars 1961.

 

Au final, rien que dans les années 50-60, plusieurs dizaines de chiens furent ainsi envoyés dans l’espace par les Russes, accompagnés d’ailleurs souvent d’autres animaux.

 

La Russie

Lorsqu’il s’agissait de choisir des chiens à envoyer dans l’espace, les Russes disposaient d’un choix assez large, puisqu’on compte pas moins d’une quinzaine de races de chiens russes. Celles-ci viennent vraiment des quatre coins du pays, qui est le plus grand du monde : de la Yakoutie (le Laïka de Yakoutie) à la Carélie, à la frontière avec la Finlande (le Laïka carélo-finois), en passant notamment par l’est de la Sibérie (le Laïka de Sibérie Orientale), le Caucase (le Berger du Caucase) ou encore l’Oural (le Berger d’Asie Centrale).

 

Malgré leurs origines géographiques assez diverses et souvent éloignées de milliers de kilomètres, la majorité d’entre elles sont réputées faire partie des races de chiens les plus résistantes au froid. En effet, elles se démarquent par un pelage très développé, nécessaire pour résister aux températures glaciales qui touchent une large fraction du pays pendant une grande partie de l’année – c’est d’ailleurs en Russie que se trouve la ville la plus froide du monde, Oymyakon.

 

Cela dit, la race de chien russe la plus connue dans le monde est sûrement le Samoyède, cette race de chien de traîneau tout blanc dont l’origine remonte à plus de trois millénaires. Tirant son nom des tribus autochtones éponymes, il aime la neige et n’est pas agressif pour un sou, ce qui fait de lui un parfait chien de famille, pour peu qu’on soit en mesure de lui procurer l’exercice dont il a besoin. De fait, son fameux « sourire » en a fait craquer plus d’un(e).

 

La Russie

Une autre race de chien originaire de Russie et connue dans le monde entier est le Barzoï, ou Lévrier russe. Il serait le résultat d’un croisement entre un lévrier asiatique et le Laïka, un chien également originaire de Russie. Au-delà de s’illustrer dans les courses de lévriers, il fait également un très bon chien de chasse.  De fait, avec son physique grand et élancé, les proies qui voudraient prendre la fuite n’ont que peu de chances de le distancer... Pour autant, une fois rentré à la maison après ses différentes activités, il affiche un tempérament extrêmement doux et calme.

 

Malgré la popularité des chiens en Russie, le pays fut montré du doigt en 2018 par de nombreux défenseurs de la cause animale et amoureux des chiens du monde entier, lorsqu’il fit exécuter des milliers de chiens errants dans les 11 villes se préparant à accueillir la Coupe du Monde de Football, afin d’éviter des morsures de chien contre des supporters.

 

La mobilisation des citoyens et des associations, tant auprès des autorités qu’auprès de la FIFA, ne parvint pas à mettre fin au massacre. On peut se demander ce qu’en pensait alors Vladimir Poutine, connu pour posséder lui-même plusieurs chiens, et s’exprimer régulièrement sur son amour pour les animaux...

Page 1 :
La Russie
Page suivante :
L'Allemagne
Dernière modification : 09/07/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Vidéos sur ce sujet