Le chien âgé : comment aider son chien qui vieillit

Le chien âgé : comment aider son chien qui vieillit

L’espérance de vie d’un chien varie d’une race à l’autre, mais une chose est sûre : le temps passe vite, de même que les moments que l’on partage avec son chien. Petit à petit, la vieillesse le gagne et amenuise ses facultés physiques et intellectuelles.


Cette diminution du chien est bien souvent lourde à porter pour les maîtres attachés à leur compagnon, et il arrive même que certains se refusent à voir les changements qui s’opèrent lorsque le chien vieillit. Or, lors de cette période de vie délicate, le chien a besoin de ses maîtres et de toute leur attention.


Comment aider son chien à vieillir dans de bonnes conditions ?

Partager :  

Les conséquences de la vieillesse chez le chien

Devant l’âge, les chiens, tout comme les humains, ne sont pas égaux. En particulier, les chiens de grande race entrent dans le troisième âge canin vers 7 ans, tandis que c'est plutôt vers 10 ans pour les chiens de petite race.

 

Lorsqu’il vieillit, les sens du chien qui diminuent ainsi que les difficultés motrices qu’il éprouve peuvent être à l’origine de changements comportementaux :

 

  • L’arthrose du chien peut induire une tolérance moindre aux caresses appuyées, au toilettage, aux sollicitations de jeunes enfants, ou encore à la montée et descente d'escaliers. Dès lors, des comportements agressifs, comme par exemple des morsures, peuvent apparaître, visant simplement à faire cesser des manipulations douloureuses. Il est également possible que le chien évite les caresses et les soins qu’il faisait auparavant volontiers ;

 

  • L'ouïe et/ou la vision du chien qui diminuent peuvent provoquer des moments où l'animal semble perdu, même dans son environnement familier. Il sursaute plus facilement, ou semble paniqué lors d’une approche un peu rapide ;

 

  • Les problèmes intestinaux entraînent parfois une incontinence du chien, passagère ou permanente ;

 

  • Enfin, il arrive que l’anxiété créée par ces modifications internes provoque des difficultés à trouver le sommeil la nuit, et entraîne éventuellement un état dépressif.

 

Les changements organiques et comportementaux dépendent de chaque chien. C’est pourquoi il est important de faire suivre son compagnon par un vétérinaire. Si celui-ci ne peut pas soigner le chien, il pourra au moins soulager tout ou partie de ses douleurs, et lui permettre ainsi de mieux vivre cette période difficile qu’est la vieillesse canine.

 

D’autres méthodes peuvent aussi soulager le chien. C’est par exemple le cas de l’homéopathie, la phytothérapie, l’acupuncture ou encore les massages.

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Santé de votre chien : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

Comment aider son chien à bien vieillir

La première chose à faire pour aider son chien vieillissant est de prendre conscience de son âge et de ses difficultés.

 

En effet, nombreux sont les maîtres qui n’acceptent pas l’idée que leur chien vieillisse. Or c'est important, car c'est en observant son chien et en interprétant bien ses comportements qu'il est possible d’aménager son quotidien.

 

Ainsi, si votre chien est vieux, essayez de mettre en place ces quelques changements :

  • Portez votre compagnon s’il montre des difficultés à monter les escaliers. Pour les chiens de grande race, il existe des systèmes de harnais canins avec anse. Même chose pour monter ou descendre du véhicule lors d'un trajet en voiture avec le chien.

  • Proposez-lui une place au calme et au chaud dans la maison, sans pour autant le mettre à l’écart ;

  • Ne le réprimandez pas s’il s’est oublié sur le tapis de la salle à manger ;

  • Réaménagez les sorties quotidiennes, en privilégiant par exemple des promenades moins longues et sur terrain plat. Il est impératif de continuer à faire des promenades avec le chien, de même que des jeux et des activités qui le motivent, tout en prenant bien en compte les limites de ses capacités. Cela lui évitera un état dépressif du chien lié à la diminution de ses aptitudes ;

  • Donnez-lui des rations alimentaires adaptées aux vieux chiens et à son activité ;

  • S’il a des difficultés à dormir la nuit, proposez-lui de dormir près de vous dans un panier pour chien près de votre lit. Votre présence rassurante l’aidera à trouver un sommeil plus calme ;

  • Les départs en week-end, vacances, déménagements sont très perturbants pour votre vieux compagnon. Épargnez-lui ces changements tant que possible.

 

Par ailleurs, évitez d’adopter un chien très vigoureux : il pourrait épuiser votre vieux compagnon. Et si jamais vous décidez d’acheter un chiot, mesurez bien les capacités de votre chien à vivre les bouleversements qu’engendre l’arrivée d’un chiot à la maison.

 

Enfin, faire appel à un comportementaliste canin est un réflexe à avoir, car il vous aidera à bien interpréter les comportements du chien, et vous permettra d’organiser votre quotidien dans l’intérêt de votre vieux compagnon.

Le mot de la fin

En vieillissant, votre chien ne court certes plus aussi vite pour aller chercher sa balle, mais il vous reste toujours de tendres moments à passer ensemble. Faire en sorte que votre compagnon, qui vous apporte sûrement beaucoup de choses, passe cette période le plus sereinement possible, est le mieux que vous puissiez faire pour son bonheur.

Reproduction interdite sans autorisation.

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Auteur

Comportementaliste spécialiste de la relation Homme / Chien

Voir sa présentation

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet