Les chiens errants : tristes mascottes de Grèce et des Balkans

Partager
 

Loukanikos, un chien errant de race inconnue, s'est par hasard retrouvé sur la plupart des photos officielles des manifestations athéniennes contre l'austérité, entre 2009 et 2012. Il est dès lors devenu une célébrité mondiale et un symbole de la protestation grecque, car il était systématiquement du côté des contestataires. Il n'est pas le seul : Kanellos et Thodoris sont eux aussi devenus des icônes pendant les manifestations.

 

La soudaine célébrité de ces chiens a permis de mettre en lumière une réalité bien moins reluisante : le fléau des chiens errants en Grèce et dans les Balkans. Ceux-ci sont devenus si nombreux qu'ils font désormais partie du paysage urbain, et les autorités ont bien du mal à gérer la situation. On recense d'ailleurs régulièrement des attaques de passants du fait de chiens sauvages. Une grande partie d'entre eux (50% dans le cas de la Bulgarie) serait en fait d'anciens animaux domestiques, abandonnés par leur maître à la suite de la crise économique.

Discussions sur ce sujet