Une richissime chef d'entreprise lègue sa fortune à une fondation pour les animaux

07/12/2016
Partager :  

Gaëtan est inconsolable, depuis que sa chère maîtresse s’est définitivement absentée. C’était le 2 décembre 2016, Monique Piffaut, 78 ans, dirigeante d’un grand groupe financier de l’agro-alimentaire, est décédée, laissant derrière elle son immense fortune et son cher caniche nain orphelin.

L’animal immortalisé par Jeff Koons, a même eu sa sculpture exposée au Grand Palais, à Paris, en 2012. Le chien n’a pas de souci à se faire ; il devrait être à l’abri du besoin jusqu’à la fin de ses jours. En effet, sa maîtresse adorée, une femme très avisée, sans enfant, ni héritier direct, a pris ses précautions avant de disparaître. Elle a légué tout sa fortune, un joli pactole estimé à 400 millions d’euros, à une fondation en faveur de la protection des animaux et, indirectement à son unique compagnon dans ce bas monde, Gaëtan.

En France, les legs en faveur des animaux ne sont pas autorisés. Il faut donc contourner la loi pour espérer transmettre son petit bas de laine à son toutou préféré et certains n’hésitent pas à franchir le pas. Ainsi, d’autres animaux de compagnie seront à l’abri du besoin après le décès de leur maître. C’est le cas de Choupette, la très médiatisée compagne à quatre pattes de Karl Lagerfeld, qui pourra finir ses jours dans le luxe auquel elle a toujours été habituée. Aux Etats-Unis, la présentatrice américaine Ophrah Winter a prévu de léguer l’équivalent de 27 millions d’euros à ses cinq chiens.


Excentricités choquantes ou ultime liberté du choix de son héritier ? Quel est votre avis ?

Vidéos sur ce sujet