« Portrait d’une noble », de Lavinia Fontana (1580)

« Portrait d’une noble », de Lavinia Fontana (1580)

Réalisé en 1580, le Portrait d'une noble (Ritratto di nobildonna) illustre le talent de la peintre italienne Lavinia Fontana (1552-1614), appartenant au mouvement maniériste. Il est exposé dans le National Museum of Women in the Arts de Washington (Etats-Unis), consacré comme son nom l’indique à la place des femmes dans l’art.

 

Fontana y représente de somptueux vêtements et bijoux avec des détails précis. Le contraste entre la femme et l'arrière-plan uni de couleur sombre permet au spectateur de se concentrer sur le personnage. Des études montrent qu'il s'agit certainement d'un portrait de mariage. En effet, les bijoux représentés sur le tableau correspondent aux éléments typiques d'une mariée de la noblesse. Le vêtement rouge porté par le sujet corrobore cette hypothèse, puisqu’au 16ème siècle les mariées de la ville italienne de Bologne portaient des robes rouges.

 

Le petit chien de type épagneul représenté sur le tableau se tient apparemment sur un meuble en bois et semble vouloir attirer l’attention de sa maîtresse, qui elle est debout et le touche délicatement de sa main droite. Il symbolise la fidélité et la loyauté du mariage.

 

De tels chiens de compagnie étaient particulièrement appréciés à l’époque par les femmes de la noblesse italienne.

Dernière modification : 11/23/2020.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La place du chien dans la peinture au cours de l’Histoire
  2. Page 2 : « Vénus d’Urbin », de Titien (1538)
  3. Page 3 : « Chasseurs dans la neige », de Pieter Brueghel l'Ancien (1565)
  4. Page 4 : « Portrait d’une noble », de Lavinia Fontana (1580)
  5. Page 5 : « Nain avec un chien », de Vélasquez (1645)
  6. Page 6 : « La joyeuse famille », de Jan Steen (1670)
  7. Page 7 : « Misse et Turlu, levrettes de Louis XV », de Jean-Baptiste Oudry (1725)
  8. Page 8 : « Le peintre et son Carlin » ou « Autoportrait au chien », de William Hogarth (1745)
  9. Page 9 : « Jeune femme avec Carlin », de François Boucher (1740)
  10. Page 10 : « La partie de chasse », de Francisco de Goya (1775)
  11. Page 11 : « Lady Hamilton au naturel », de George Romney (1782)
  12. Page 12 : « Un couple de Foxhounds », de George Stubbs (1792)
  13. Page 13 : « Un membre distingué de la Humane Society », de Edwin Landseer (1838)
  14. Page 14 : « The Cavalier's Pet », de Edwin Landseer (1845)
  15. Page 15 : « Femme nue au chien », de Gustave Courbet (1862)
  16. Page 16 : « Tama : le chien japonais », de Edouard Manet (1875)
  17. Page 17 : « Arearea ou Joyeusetés », de Paul Gauguin (1892)
  18. Page 18 : « Julie Manet et son Lévrier Laerte », de Berthe Morisot (1893)
  19. Page 19 : « Un ami dans le besoin », de Cassius Marcellus Coolidge (1903)
  20. Page 20 : « Le chien qui hurle », de Paul Klee (1928)
  21. Page 21 : « L’enfant au taco », de Diego Rivera (1932)
  22. Page 22 : « Autoportrait avec un chien », de Frida Kahlo (1938)
  23. Page 23 : « Soirée à Cap Cod », de Edward Hopper (1939)
  24. Page 24 : « Chiens d’Europe », de Hashimoto Kansetsu (1941)
  25. Page 25 : « Portrait de Maurice », de Andy Warhol (1976)
  26. Page 26 : « Chiens qui dansent », de Keith Haring (1982)

Discussions sur ce sujet