« Misse et Turlu, levrettes de Louis XV », de Jean-Baptiste Oudry (1725)

« Misse et Turlu, levrettes de Louis XV », de Jean-Baptiste Oudry (1725)

Exposé au château de Fontainebleau, en France, Misse et Turlu, levrettes de Louis XV est une peinture à huile du peintre et graveur français Jean-Baptiste Oudry (1686-1755). Réputé pour ses natures mortes animalières, il est à l’origine de plusieurs œuvres représentant des chiens.

 

À l'époque, la peinture animalière est alors particulièrement appréciée de l’aristocratie européenne depuis le siècle qui précède, qu’il s’agisse de dresser des portraits d’animaux ou de représenter des scènes de chasse. Ces dernières témoignent de l’importance de cette activité - et des chiens qui y participent - dans le mode de vie de la noblesse.

 

En l’occurrence, cette œuvre représente avec réalisme et finesse l’élégance des deux Petits Lévriers Italiens Misse et Turlu, qui sont placées au centre du tableau. L’absence de figure humaine donne d’ailleurs encore plus d’importance à ces chiennes de haut rang. Elles ont l’air alertes, immortalisées dans des poses qui suggèrent leur vivacité. En outre, pour embellir la composition, Oudry les représente aux côtés de délicates roses.

 

Très attaché à ses levrettes, le roi Louis XV avait de son propre gré assisté à la séance de pose, en mars 1725.

Dernière modification : 11/23/2020.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La place du chien dans la peinture au cours de l’Histoire
  2. Page 2 : « Vénus d’Urbin », de Titien (1538)
  3. Page 3 : « Chasseurs dans la neige », de Pieter Brueghel l'Ancien (1565)
  4. Page 4 : « Portrait d’une noble », de Lavinia Fontana (1580)
  5. Page 5 : « Nain avec un chien », de Vélasquez (1645)
  6. Page 6 : « La joyeuse famille », de Jan Steen (1670)
  7. Page 7 : « Misse et Turlu, levrettes de Louis XV », de Jean-Baptiste Oudry (1725)
  8. Page 8 : « Le peintre et son Carlin » ou « Autoportrait au chien », de William Hogarth (1745)
  9. Page 9 : « Jeune femme avec Carlin », de François Boucher (1740)
  10. Page 10 : « La partie de chasse », de Francisco de Goya (1775)
  11. Page 11 : « Lady Hamilton au naturel », de George Romney (1782)
  12. Page 12 : « Un couple de Foxhounds », de George Stubbs (1792)
  13. Page 13 : « Un membre distingué de la Humane Society », de Edwin Landseer (1838)
  14. Page 14 : « The Cavalier's Pet », de Edwin Landseer (1845)
  15. Page 15 : « Femme nue au chien », de Gustave Courbet (1862)
  16. Page 16 : « Tama : le chien japonais », de Edouard Manet (1875)
  17. Page 17 : « Arearea ou Joyeusetés », de Paul Gauguin (1892)
  18. Page 18 : « Julie Manet et son Lévrier Laerte », de Berthe Morisot (1893)
  19. Page 19 : « Un ami dans le besoin », de Cassius Marcellus Coolidge (1903)
  20. Page 20 : « Le chien qui hurle », de Paul Klee (1928)
  21. Page 21 : « L’enfant au taco », de Diego Rivera (1932)
  22. Page 22 : « Autoportrait avec un chien », de Frida Kahlo (1938)
  23. Page 23 : « Soirée à Cap Cod », de Edward Hopper (1939)
  24. Page 24 : « Chiens d’Europe », de Hashimoto Kansetsu (1941)
  25. Page 25 : « Portrait de Maurice », de Andy Warhol (1976)
  26. Page 26 : « Chiens qui dansent », de Keith Haring (1982)

Discussions sur ce sujet