Miss Beazley, Barney et Spot, les chiens de George W. Bush

George W. Bush et son Terrier Ecossais Barney

Tout comme son père l’avait fait, George W. Bush (né en 1946) ouvrit les portes de la Maison-Blanche à ses animaux domestiques pendant sa présidence, de 2001 à 2009. Ainsi, trois chiens y vécurent avec lui au cours de ses 8 années au pouvoir : Miss Beazley et Barney, deux Terriers Écossais à la robe noire, ainsi que Spot, une femelle Springer Anglais.

 

La demeure présidentielle n’était pas inconnue à cette dernière, puisqu’elle y avait déjà passé un peu de temps sous la présidence de George H.W Bush (1989-1993). En effet, sa mère n’était autre que Millie, la chienne de Bush père. Spot naquit donc à la Maison-Blanche le 17 mars 1989 puis y fit son retour en 2001, lorsque Bush fils y prit ses fonctions. Elle y demeura jusqu’en 2004, lorsqu’elle fut euthanasiée sur recommandation du vétérinaire après une série d’AVC.

 

Elle était pleine d’énergie, n’aimant rien de plus que courir et nager. C’était aussi le plus discipliné des trois chiens des Bush, ce qui explique qu’elle avait le privilège d’assister à des réunions dans le célèbre bureau ovale. Le président expliqua ainsi un jour que « Spot comprend le protocole à respecter dans le Bureau ovale, donc elle a le droit d’y rentrer. »

 

Il n’en allait pas de même pour Barney, fidèle Terrier Écossais que George W. Bush reçut en 2001 de la part de Christine Todd Whitman, ancienne gouverneure du New Jersey, après sa victoire à l’élection présidentielle. Beaucoup plus caractériel que Spot, Barney n’était apparemment pas non plus un grand fan de basket. Il aurait en effet mordu la directrice des relations publiques du club des Boston Celtics lors d’une visite présidentielle.

 

L’Amérique ne lui en tint pourtant pas rigueur, puisqu’il connut un certain succès grâce aux « Barney cams », des vidéos enregistrées à l’occasion de divers moments festifs dont lui et Miss Beazley, l’autre Terrier Écossais des Bush, étaient les vedettes.

 

George W. Bush ne tarissait d’ailleurs pas d’éloges à son sujet, et ne manqua pas de lui rendre hommage après sa mort en 2013 des suites d’un lymphome : « Barney était à mes côtés durant mes 8 années passées à la Maison-Blanche. Il ne parlait jamais de politique et il a toujours été un ami fidèle. »

 

Quant à son acolyte Miss Beasley, elle fit son arrivée au 1600 Pennsylvania Avenue en 2005 et était un cadeau du président à sa femme Laura. Elle tirait son prénom d’un personnage du livre pour enfants The Enormous Egg, signé Oliver Butterworth et paru en 1956.

 

Elle s’entendait très bien avec Barney, qui n’était autre que son oncle. Selon Laura Bush, elle fut d’ailleurs très affectée par le décès de ce dernier en 2013 : « Miss Beasley a vraiment l’air triste… elle a l’air un peu perdue et on dirait qu’elle cherche Barney. » Souffrant d’un cancer, elle mourut à son tour un an plus tard, peu avant son dixième anniversaire.

Dernière modification : 04/23/2021.