Lucky et Rex, les chiens de Ronald Reagan

Margaret Thatcher avec Ronald Reagan et son Bouvier des Flandres Lucky

Bien que Ronald Reagan (1911-2004) et sa femme Nancy (1921-2016) adoraient les animaux, aucun des chiens qu’ils possédaient ne fit le déplacement avec eux jusqu’à la Maison-Blanche.

 

Après sa victoire en 1981, c’est donc sans chien que l’ancien acteur devenu président entama son premier mandat. Son Golden Retriever Victory, son Setter irlandais Peggy, son Berger Belge Fuzzy et son Husky de Sibérie Taca restèrent donc vivre à Rancho del Cielo, la propriété du couple située en Californie.

 

Toutefois, le couple présidentiel se vit offrir en décembre 1984 un Bouvier des Flandres qu’il baptisa Lucky. Le chien était un cadeau de la petite Kristen Ellis, une enfant atteinte d’une malformation congénitale qui servait de porte-étendard à l’association Marc of Dimes, spécialisée dans l’action contre les maladies infantiles. En grandissant, la petite boule de poil noir de jais finit par faire « la taille d’un poney », comme se plaisait à dire la première dame. Imposant et caractériel, Lucky figure sur nombre de photos amusantes illustrant les années de Ronald Reagan à la Maison-Blanche. L’une des plus célèbres d’entre elles le montre en train de tirer violemment sur sa laisse alors que le président tente de s’entretenir avec Margaret Thatcher (1925-2013), alors Première ministre du Royaume-Uni. Constatant que son caractère n’était pas vraiment compatible avec la fonction d’un First Dog, les Reagan finirent par décider de l’envoyer vivre aux côtés de leurs autres chiens dans leur ranch californien.

 

La Maison-Blanche ne resta cependant pas vide de présence canine bien longtemps. En effet, dès décembre 1985, le journaliste William F. Buckley Jr. offrit au couple présidentiel Rex, un Cavalier King Charles. Quoique plus petit que Lucky, celui-ci s’avéra avoir lui aussi un caractère bien trempé et tirait tout autant sur sa laisse lors de ses promenades. La rumeur voulait d’ailleurs que Reagan le laissait parfois faire pour esquiver les questions des journalistes auxquelles il ne souhaitait pas répondre.

 

En 1989, à la fin du second mandat de son illustre propriétaire, Rex se vit offrir une réplique à taille réduite de la Maison-Blanche en guise de niche : de quoi s’assurer qu’il n’oublie jamais son passage dans cette illustre demeure.

 

Lucky mourut en 1995 à l’âge de 10 ans, et Rex deux années plus tard, à l’âge de 13 ans. Ils sont enterrés à Rancho del Cielo, dans un cimetière animalier que les Reagan avaient tout spécialement fait construire. On y trouve des pierres tombales dédiées à chacun de leurs nombreux animaux, qui leur permettaient de ne jamais oublier ceux qui avaient partagé leur vie.

Dernière modification : 04/23/2021.

Discussions sur ce sujet