Liberty et Misty, les chiens de Gerald Ford

Le président Gerald Ford et sa chienne Golden Retriever Liberty ainsi que ses chiots

Si Lyndon B. Johnson (1908-1983) avait ses Beagles, Gerald Ford (1913-2006) lui était connu pour son amour des Golden Retrievers. Toutefois, celui que lui et sa femme Betty possédaient mourut peu avant leur entrée à la Maison-Blanche. Leur fille Susan se chargea alors de leur en trouver un autre pour leur tenir compagnie dans leur nouvelle maison durant l’unique mandat de Ford, qui s’étala d’août 1974 à janvier 1977.

 

Avec l’aide de David Hume Kennerly, photographe attitré de la présidence, elle entra en contact avec un éleveur de Golden Retrievers. Le duo refusa toutefois de révéler à ce dernier l’identité des personnes pour lesquelles il souhaitait acquérir un de ses chiots. Méfiant à l’idée de laisser partir un de ses protégés avec des inconnus, l’homme demanda alors dans quel type de maison celui-ci allait vivre. Kennerly lui répondit qu’il s’agissait « d’une grande maison avec une clôture tout autour », avant d’admettre finalement que l’animal était destiné au président des États-Unis.

 

L’adoption fut couronnée de succès : Ford s’entendait si bien avec celui qu’il avait baptisé Liberty qu’il le promenait lui-même. La popularité de Liberty explosa lorsqu’elle donna naissance à une portée de 9 chiots : ces derniers furent traités comme de véritables célébrités, et seul Kennerly eut l’autorisation de les prendre en photos. Les clichés officiels étaient même si recherchés qu’un tampon fut réalisé à partir de l’empreinte de patte de Liberty pour qu’elle puisse y assigner sa « signature ».

 

Ford garda un seul des neuf chiots - une femelle qu’il appela Misty. Quatre furent offerts à des amis de la famille, et un cinquième à une école de dressage de chiens d’aveugle. Enfin, les trois derniers furent vendus pour la coquette somme de 300 dollars par tête, ce qui équivaut à 1400 dollars actuels.

 

Les Ford quittèrent la Maison-Blanche en 1977 après y avoir vécu un peu plus de 2 ans et 5 mois. Liberty poursuivit sa vie à leurs côtés et mourut en 1986, à l’âge de 11 ans.

Dernière modification : 06/07/2021.