« Lady Hamilton au naturel », de George Romney (1782)

« Lady Hamilton au naturel », de George Romney (1782)

Lady Hamilton au naturel (Lady Hamilton as Nature) est une œuvre de 1782 réalisée par George Romney (1734-1802), peintre et portraitiste anglais. Elle est exposée à New York, dans le musée de la collection Frick.

 

C‘est le premier portrait parmi une vingtaine que Romney a réalisé en hommage à Lady Hamilton. Cette dernière était une femme d'une grande beauté, et malgré des origines modestes parvint à acquérir une renommée internationale. Toutefois, son extravagance la conduisit à s'endetter de manière excessive, si bien qu’elle mourut dans la pauvreté. La plupart des portraits de Lady Hamilton peints par Romney représentent la jeune femme sous la forme de personnages historiques, mythologiques ou littéraires ; l’objectif était donc à chaque fois de mettre en valeur son modèle.

 

Sur ce tableau, elle est en mouvement et tient un petit chien de type épagneul dans ses bras – peut-être un Phalène. Souriante, elle affiche un visage juvénile au regard doux mais plein de malice. Quant à son chien, il se laisse porter en regardant fixement le spectateur d’un air calme et curieux. Le contraste est saisissant entre la jeune femme séduisante, presque tentatrice, et son animal de compagnie fidèle et obéissant. L’harmonie du tableau est renforcée par le fait que la chevelure de Lady Hamilton semble d’une part se fondre avec la couleur du ciel, et d’autre part rappelle la couleur du pelage du chien. Ce dernier symbolise ici la tendresse et la fidélité.

Dernière modification : 11/23/2020.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La place du chien dans la peinture au cours de l’Histoire
  2. Page 2 : « Vénus d’Urbin », de Titien (1538)
  3. Page 3 : « Chasseurs dans la neige », de Pieter Brueghel l'Ancien (1565)
  4. Page 4 : « Portrait d’une noble », de Lavinia Fontana (1580)
  5. Page 5 : « Nain avec un chien », de Vélasquez (1645)
  6. Page 6 : « La joyeuse famille », de Jan Steen (1670)
  7. Page 7 : « Misse et Turlu, levrettes de Louis XV », de Jean-Baptiste Oudry (1725)
  8. Page 8 : « Le peintre et son Carlin » ou « Autoportrait au chien », de William Hogarth (1745)
  9. Page 9 : « Jeune femme avec Carlin », de François Boucher (1740)
  10. Page 10 : « La partie de chasse », de Francisco de Goya (1775)
  11. Page 11 : « Lady Hamilton au naturel », de George Romney (1782)
  12. Page 12 : « Un couple de Foxhounds », de George Stubbs (1792)
  13. Page 13 : « Un membre distingué de la Humane Society », de Edwin Landseer (1838)
  14. Page 14 : « The Cavalier's Pet », de Edwin Landseer (1845)
  15. Page 15 : « Femme nue au chien », de Gustave Courbet (1862)
  16. Page 16 : « Tama : le chien japonais », de Edouard Manet (1875)
  17. Page 17 : « Arearea ou Joyeusetés », de Paul Gauguin (1892)
  18. Page 18 : « Julie Manet et son Lévrier Laerte », de Berthe Morisot (1893)
  19. Page 19 : « Un ami dans le besoin », de Cassius Marcellus Coolidge (1903)
  20. Page 20 : « Le chien qui hurle », de Paul Klee (1928)
  21. Page 21 : « L’enfant au taco », de Diego Rivera (1932)
  22. Page 22 : « Autoportrait avec un chien », de Frida Kahlo (1938)
  23. Page 23 : « Soirée à Cap Cod », de Edward Hopper (1939)
  24. Page 24 : « Chiens d’Europe », de Hashimoto Kansetsu (1941)
  25. Page 25 : « Portrait de Maurice », de Andy Warhol (1976)
  26. Page 26 : « Chiens qui dansent », de Keith Haring (1982)

Discussions sur ce sujet