Heidi, le Braque de Weimar de Dwight D. Eisenhower

Heidi la Braque de Weimar d'Eisenhower

Dwight D. Eisenhower (1890-1969) eut deux animaux pour lui tenir compagnie à la Maison-Blanche durant ses deux mandats, entre 1953 et 1961 : Gabby, un perroquet qui n’a jamais été vu en public, et Heidi, une femelle Braque de Weimar qu’il reçut en 1955 et qui détint jusqu’à l’arrivée au pouvoir de Joe Biden le triste privilège d’être le seul chien jamais banni du prestigieux domicile.

 

En effet, s’il fait un très bon animal de compagnie, le Braque de Weimar n’en est pas moins un chien très protecteur envers les siens. On comprend aisément qu’il ait pu être difficile pour un tel animal de s’acclimater à la Maison-Blanche où le président et sa femme, Mamie Eisenhower, se trouvaient sans cesse sollicités et entourés de moult personnes. Heidi était particulièrement protectrice de cette dernière et n’aimait pas beaucoup les photographes. Elle aurait plusieurs fois tenté de les empêcher de prendre le portrait de sa maîtresse en s’interposant entre elle et l’objectif.

 

Quoi qu’il en soit, celui qui fut notamment responsable du débarquement allié de Normandie en 1944 ne tarissait pas d’éloges envers sa chienne.

 

Dans une lettre écrite en 1958 et destinée à Arthur Summerfield, qui lui avait offert Heidi et était alors directeur du service postal des États-Unis, il déclarait ainsi, non sans humour : « Heidi est assurément un atout à la Maison-Blanche. Elle cavale sur les jardins du South Lawn à toute allure et entreprend des projets d’une grande importance tels que la chasse aux écureuils et la découverte des secrets qui se cachent derrière les buissons. Elle est magnifique et bien éduquée (elle se montre parfois un peu têtue, mais en est toujours désolée). C’est une chienne vraiment très affectueuse et qui a l’air heureuse. Je vous serai toujours redevable à toi (et ton fils Bud) de me l’avoir offerte. »

 

Heidi était malheureusement connue aussi pour ses problèmes de vessie. Après avoir un jour fait ses besoins sur un tapis estimé à 20.000 dollars de l’époque (soit l’équivalent de 160.000 dollars actuels), elle fut déclarée persona non grata à la Maison-Blanche. Les Einsenhower décidèrent donc de l’envoyer vivre de façon permanente dans leur ferme de Gettysburg, en Pennsylvanie, jusqu’à la fin du second mandat du président en 1961. Les témoignages rapportèrent qu’elle y mena une existence beaucoup plus paisible, mais tout aussi joyeuse, et donna naissance à au moins 4 chiots.

Dernière modification : 04/23/2021.