« Femme nue au chien », de Gustave Courbet (1862)

« Femme nue au chien », de Gustave Courbet (1862)

Femme nue au chien est un tableau réalisé en 1862 par le peintre français Gustave Courbet (1819-1877), qui appartenait au courant réaliste - dont il fut le chef de file. Il est exposé au Musée d’Orsay à Paris.

 

L'artiste y représente sa maîtresse, Léontine Renaude, dans une posture érotique. Un chien à l’air enjoué (probablement un Caniche, race appréciée de la bourgeoisie de l’époque) est tendrement embrassé par la femme nue, et incarne une métaphore de l’amour. Courbet a été inspiré par Titien et sa Vénus d’Urbin pour la représentation du corps immaculé et délicat ainsi que du petit chien, symbole de fidélité - ici dans la relation amoureuse.

 

La composition du tableau rappelle celle des toiles galantes du 18ème siècle. Bien qu’il reprenne pour décor un paysage de forêt paisible, comme dans Les Baigneuses (1853), Courbet représente la Femme nue au chien assise, dans une posture plus pudique que celle de femmes nues allongées ou debout qu’il avait peintes auparavant. Le choix des couleurs crée une harmonie entre les figures (humaine et animale) et la nature. Ainsi, la peau laiteuse de la femme renvoie à la couleur de la roche sur la gauche – peut-être un bloc de calcaire. L’ensemble est empreint de douceur, et symbolise l’affection du peintre pour son modèle.

Dernière modification : 11/23/2020.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La place du chien dans la peinture au cours de l’Histoire
  2. Page 2 : « Vénus d’Urbin », de Titien (1538)
  3. Page 3 : « Chasseurs dans la neige », de Pieter Brueghel l'Ancien (1565)
  4. Page 4 : « Portrait d’une noble », de Lavinia Fontana (1580)
  5. Page 5 : « Nain avec un chien », de Vélasquez (1645)
  6. Page 6 : « La joyeuse famille », de Jan Steen (1670)
  7. Page 7 : « Misse et Turlu, levrettes de Louis XV », de Jean-Baptiste Oudry (1725)
  8. Page 8 : « Le peintre et son Carlin » ou « Autoportrait au chien », de William Hogarth (1745)
  9. Page 9 : « Jeune femme avec Carlin », de François Boucher (1740)
  10. Page 10 : « La partie de chasse », de Francisco de Goya (1775)
  11. Page 11 : « Lady Hamilton au naturel », de George Romney (1782)
  12. Page 12 : « Un couple de Foxhounds », de George Stubbs (1792)
  13. Page 13 : « Un membre distingué de la Humane Society », de Edwin Landseer (1838)
  14. Page 14 : « The Cavalier's Pet », de Edwin Landseer (1845)
  15. Page 15 : « Femme nue au chien », de Gustave Courbet (1862)
  16. Page 16 : « Tama : le chien japonais », de Edouard Manet (1875)
  17. Page 17 : « Arearea ou Joyeusetés », de Paul Gauguin (1892)
  18. Page 18 : « Julie Manet et son Lévrier Laerte », de Berthe Morisot (1893)
  19. Page 19 : « Un ami dans le besoin », de Cassius Marcellus Coolidge (1903)
  20. Page 20 : « Le chien qui hurle », de Paul Klee (1928)
  21. Page 21 : « L’enfant au taco », de Diego Rivera (1932)
  22. Page 22 : « Autoportrait avec un chien », de Frida Kahlo (1938)
  23. Page 23 : « Soirée à Cap Cod », de Edward Hopper (1939)
  24. Page 24 : « Chiens d’Europe », de Hashimoto Kansetsu (1941)
  25. Page 25 : « Portrait de Maurice », de Andy Warhol (1976)
  26. Page 26 : « Chiens qui dansent », de Keith Haring (1982)

Discussions sur ce sujet