Charlie, le chien de John Fitzgerald Kennedy

Histoire : Charlie, le chien de John Fitzgerald Kennedy

En 1960, durant la campagne électorale au cours de laquelle son sénateur de mari, John Fitzgerald Kennedy (1917-1963), briguait l’investiture suprême, Jackie Kennedy lui offrit un Terrier Ecossais qu’ils appelèrent Charlie. Malgré son allergie aux poils de chien, celui qui fut élu quelques mois plus tard président des Etats-Unis prit rapidement l’habitude d’emmener Charlie avec lui dans de nombreux déplacements, y compris à bord d’Air Force One. Le président aimait également faire des longueurs dans sa piscine avec son chien.

 

Charlie n’était pas le seul animal du couple présidentiel, que ce soit à la Maison Blanche ou dans leurs différentes résidences. Ils possédaient en effet également plusieurs chevaux, des hamsters, un canari et un chat, sans parler de plusieurs autres chiens, ainsi que des animaux reçus par le Président de la part de dignitaires étrangers au cours de son mandat.

 

En 1962, lors de la crise des missiles de Cuba, alors que la tension était maximale et qu’une guerre nucléaire pouvait éclater à tout moment, un épisode fameux fut consigné par ses collaborateurs. Accompagné dans la salle de guerre de son Terrier Ecossais, le président prit son chien sur ses genoux, le caressa, et sembla rapidement nettement plus apaisé. Il annonça ensuite calmement qu’il était prêt à prendre des décisions – celles-là même qui permirent de désamorcer la crise.

 

Quelques années plus tôt, toujours dans le contexte de la Guerre froide, un chien avait été le symbole d’une volonté d’apaisement du président de l’Union soviétique, Nikita Kroutchev. En effet, ce dernier avait offert à son homologue américain un chiot nommé Pushinka, qui n’était pas n’importe qui : il s’agissait d’un des petits de Strelka, un chien du programme spatial soviétique qui avait été mis en orbite en 1960 à bord de Sputnik 2.

 

A une certaine période, les époux Kennedy avaient pris l’habitude d’aller promener leurs chiens le soir, à l’extérieur de la Maison Blanche. Une voiture des services secrets les suivait de loin, et l’histoire veut que, dans la pénombre, personne ne remarqua jamais que ces personnes promenant paisiblement leur chien n’étaient autres que le couple présidentiel.

Dernière modification : 09/20/2020.