Bo et Sunny, les chiens de Barack Obama

Barack Obama joue avec son Chien d'Eau Portugais

Nombreuses sont les promesses que les candidats formulent pendant une campagne présidentielle, mais qu’ils ne parviennent pas ensuite à honorer. Dans le cas de Barack Obama, né en 1961 et qui fut président de 2009 à 2017, il y en a au moins une qu’il a tenue de manière incontestable : celle d’offrir un chien à ses filles Sasha et Malia s’il accédait à la magistrature suprême.

 

Il faut toutefois souligner que c’est plus exactement Ted Kennedy, alors sénateur du Massachusetts, qui donna en 2009 aux filles du président fraîchement élu un Chien d’Eau Portugais alors prénommé New Hope (« nouvel espoir »). Les Obama décidèrent de le rebaptiser Bo, en hommage à Bo Diddley, le père de Michelle Obama.

 

Très dynamique, Bo aimait courir après les ballons et jouer dans la neige. Par contre, contrairement à ce que sa race pourrait laisser supposer, il ne savait pas nager.

 

Véritable star aux États-Unis tout au long des deux mandats successifs de son illustre propriétaire, Bo fit l’objet de pas moins de 4 livres destinés aux enfants :

  • First Dog, par J. Patrick Lewis et Beth Zappitello (2009) ;
  • Bo Obama: First Dog of the United States of America, par Koji Kondo (2009) ;
  • Bo, America’s Commander in Leash, par Naren Aryal (2009) ;
  • Bo Obama: The White House Tails, par Paul J. Salamoff et Keith Tucker (2010).

 

Il partageait cependant volontiers la vedette avec Sunny, l’autre Chien d’Eau Portugais des Obama, qui naquit le 11 juin 2012 et fut adoptée par le président en août 2013.  Ses origines sont incertaines : certains affirment qu’elle provenait de l’élevage de Chiens d’Eau Portugais de Amy Durkin Lane, une éleveuse du Michigan, mais cette dernière ne confirma ni n’infirma jamais la rumeur.


Les réseaux sociaux officiels de la Maison-Blanche la décrivaient en tout cas comme une chienne pleine d’énergie et très affectueuse – d’où d’ailleurs son prénom, référence à sa personnalité très enjouée.

 

Si les Obama adoptèrent ce deuxième chien, c’est avant tout pour offrir un compagnon de jeu à Bo, qui selon eux commençait à se sentir un peu seul. Le couple admit également chercher à se préparer au fait que leurs enfants grandissaient et devraient tôt ou tard quitter leur nid. Comme le dit un jour Monsieur : « Je crois que pour Michelle et moi, c’est en partie parce qu’on se prépare à ce qui va arriver, et on veut s’assurer qu’il y ait quelqu’un qui nous attend à la porte quand on rentre à la maison. »

 

Si Bo bénéficia d’une éducation au poil supervisée par Dawn Sylvia-Stasiewicz, une experte en la matière, il n'en alla manifestement pas de même pour Sunny, dont le tempérament plus espiègle le fit remarquer à plusieurs reprises. Ce fut notamment le cas lorsqu’elle sauta sur un enfant de 2 ans en train de visiter la Maison-Blanche et le renversa. L’enfant s’en sortit indemne, mais la scène ne manqua pas d’être immortalisée par les photographes.

 

Moins exposés médiatiquement que certains de leurs prédécesseurs, Bo et Sunny firent toutefois les Unes de la presse américaine en 2016, lorsqu’ils furent l’objet d’une tentative de kidnapping déjouée par les services secrets. Comme quoi, la vie de chien du président de la première puissance mondiale n’est pas toujours un long fleuve tranquille...

 

Bo continua son chemin aux côtés des Obama après leur départ de la Maison-Blanche, et finit par s'éteindre en mai 2021.

Dernière modification : 04/23/2021.