Pif le chien (1948)

Page précédente :
Milou (1929)
Page suivante :
Snoopy (1950)
Pif le chien (1948), chien célèbre de bande dessinée

Il n’est plus aujourd’hui le plus célèbre des chiens du 9ème art, mais il fut un temps où Pif le chien était un personnage tellement iconique qu’il avait même droit à son propre journal.

 

Le personnage de Pif est né en 1948 sous la plume de José Cabrero Arnal (1909-1982), un dessinateur espagnol rescapé à la fois du franquisme puis des camps de concentration nazis. D’abord chien errant arpentant les rues de la ville sous prétexte de dénoncer les inégalités, Pif est ensuite adopté par une famille de la classe populaire. Avec ses maîtres César et Agathe, leur enfant Doudou, mais surtout Hercule, un chat qui lui sert à la fois de rival et d’ami, Pif vit des aventures dignes d’une véritable comédie familiale.

 

Entre les histoires dans la rue et celles au sein de sa famille d’adoption, le ton avait bien sûr changé, mais pas le trait de Arnal, qui puisait son inspiration chez Walt Disney, dotant son héros des mêmes traits arrondis qu’un certain Mickey Mouse. On peut se demander en revanche quelles races de chiens ont bien pu inspirer l’auteur, tant Pif ne ressemble à aucun chien en particulier.

 

Si à ses débuts il se déplace à quatre pattes, Arnal ne tarde pas à modifier sa physionomie pour en faire un chien bipède. Il interagit dès lors avec le monde des humains de manière de plus en plus fluide. On peut par exemple le voir tenter de prendre le train en utilisant Hercule le chat comme valise, afin d’économiser le prix d’un billet... comme si lui-même était un être humain !

 

L’aventure éditoriale de Pif ne fut pas de tout repos. D’abord publiés dans le journal communiste L’Humanité, le chien et ses acolytes n’eurent de cesse par la suite d’être baladés de publication en publication. Pif devint même à la fin des années 60 la vedette de son propre magazine, Pif Gadget, dans lequel le chien et son ami Hercule s’émancipèrent de leur famille d’adoption pour voler de leurs propres ailes.

 

Depuis 2004, plusieurs auteurs ont tenté de relancer le personnage avec un succès modéré. En 2018, une version modernisée de Pif, dans laquelle le chien est vêtu de baskets et d’un jean, fut même annoncée, mais le premier numéro de ce projet financé sur Kickstarter n’est jamais sorti et la maison d’édition n’a plus donné signe de vie. Preuve que le chien imaginé par Arnal a décidément du mal à se trouver un nouveau foyer au 21ème siècle...

Page précédente :
Milou (1929)
Page suivante :
Snoopy (1950)
Dernière modification : 10/23/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet