Bill (1962)

Page précédente :
Pifou (1958)
Page suivante :
Rantanplan (1962)
Bill (1962), chien célèbre de bande dessinée

Si la plupart des bandes dessinées mettant en scène un chien présentent généralement l’animal avec un maître adulte, l’amitié qui lie les chiens aux enfants a aussi été mise en image avec beaucoup de justesse grâce à la BD jeunesse Boule et Bill, qui parut pour la première fois en 1962 et qui dépeint, non sans une certaine ironie, la vie d’une famille franco-belge type.

 

En relatant les aventures comiques d’un enfant de 7 ans et de son chien, Jean Roba (1930-2006) a rendu son duo si indissociable qu’il est parfois difficile de se souvenir que l’enfant se prénomme Boule et le chien Bill, et non l’inverse. Le chien imaginé par Roba est un Cocker Anglais très intelligent et capable de se mouvoir sur quatre pattes comme sur deux. Il ne communique jamais verbalement avec les humains, mais utilise plutôt ses très longues oreilles pour se faire comprendre. De fait, celles-ci s’avèrent particulièrement utiles, y compris parfois pour des usages absolument improbables, comme lorsqu’il s’agit de mesurer la distance entre les boules et le cochonnet lors de parties de pétanque.

 

S’il ne peut pas communiquer avec les humains, Bill est en revanche tout à fait capable de dialoguer avec les animaux, et notamment avec Caroline, une tortue terrestre qui vit dans le jardin et avec qui il entretient une relation ambiguë. Ils sont en effet les meilleurs amis du monde, mais certains gags laissent à penser que Caroline est amoureuse du Cocker, avec lequel elle s’amuse à critiquer les êtres humains.

 

Enfin s’il possède de nombreuses caractéristiques anthropomorphiques, Bill n’en garde pas moins de nombreuses habitudes de chien. Il est obsédé par la nourriture, adore dormir, monter sur le canapé et courir après les balles. Peut-être est-ce parce que Jean Roba n’a pas été chercher très loin pour trouver l’inspiration pour son personnage ; en effet, il possédait lui-même un cocker anglais qui s’appelait Bill, et qui lui servit de modèle pour ses BD.

Page précédente :
Pifou (1958)
Page suivante :
Rantanplan (1962)
Dernière modification : 10/23/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet