Top 8 des chiens qui ressemblent à un renard

Un Shiba Inu roux allongé dans un champ au soleil

Les chiens ont beau descendre du loup et en être très proches sur les plans génétique et comportemental, certains ressemblent tout de même plutôt à d'autres canidés. En particulier, les chiens roux, avec un pelage touffu, une belle queue épaisse, des grandes oreilles dressées et/ou un museau pointu ont des airs de goupil.


Il faut toutefois admettre que de telles races sont rares. Voici donc une présentation rapide des 8 races qui ressemblent le plus à un renard, ainsi qu'un résumé des principales différences entre les deux canidés.

Chien et renard : des cousins plutôt éloignés

Un chien et un renard marchent côte à côte

Contrairement au loup dont il descend directement et dont il est aujourd'hui encore relativement proche, le chien est un cousin assez éloigné du renard. Les deux espèces auraient en effet divergé il y a plus de 5 millions d'années, pendant la période appelée Pliocène. À titre de comparaison, chien et loup auraient divergé il y a seulement 10 à 20 mille ans, c'est-à-dire beaucoup plus récemment.

 

Bien entendu, tous deux sont des canidés : ils partagent donc à ce titre un certain nombre de particularités physiques et comportementales, comme leur intelligence ou leur registre vocal. Mais ils ont également un certain nombre de différences notables, qui leur valent d'ailleurs de ne pas appartenir au même genre : en effet, le chien fait partie du genre Canis (comme le loup), alors que le renard se trouve dans le genre Vulpes.

Les différences entre chien et renard

Même s'ils appartiennent à la même famille, chien et renard sont loin de faire partie de la même espèce. D'ailleurs, ils ne peuvent pas se reproduire entre eux, car ils sont incompatibles sur le plan génétique - contrairement par exemple au chien et au loup, dont le croisement est possible et a d'ailleurs donné lieu à un certain nombre de races, dont le célèbre Chien Loup Tchécoslovaque.

 

Les différences entre chien et renard sont de deux ordres : morphologiques et comportementales.

Les différences de morphologie

Un vieux renard roux, perché sur des morceaux de bois

Bien entendu, il existe beaucoup de différences morphologiques entre le chien et le renard.

 

Tout d'abord, ce dernier est nettement plus petit et léger que son cousin domestique : même la plus grosse espèce de renard (le renard roux) ne pèse en moyenne que 7 kg, alors qu'un chien moyen atteint sans problème 20 à 30 kg à l'âge adulte. Et c'est sans compter sur les races les plus lourdes, dont le poids frôle voire dépasse les 100 kg...

 

Le pelage du renard est lui aussi assez particulier. Outre sa queue très épaisse et touffue dans laquelle il s'enroule en hiver pour rester bien au chaud, il possède une fourrure triple, grâce à laquelle il s'accommode assez bien des températures très basses. La robe est souvent rousse ou orangée, mais elle peut en réalité aussi être jaune, grise, blanche...

 

Enfin, le renard possède quelques particularités moins visibles de prime abord. Par exemple, ses pupilles ne sont pas rondes comme celle du chien, mais plutôt ovales, un peu comme le chat. Ses canines sont tournées vers l'intérieur, et non vers l'extérieur comme les autres canidés. Quant à ses griffes, elles sont semi-rétractiles, donc à mi-chemin entre les griffes du chat (totalement rétractiles) et les ongles du chien (pas du tout rétractiles).

 

Il en existe d'autres, mais celles-ci sont les principales différences morphologiques entre les deux canidés.

Les différences de comportement

Deux renards polaires, un gris et un blanc

Il n'y a pas que sur le plan morphologique que chien et renard divergent : sur le plan comportemental aussi.

 

Tout d'abord, contrairement à beaucoup de canidés, le renard est un animal assez solitaire, qui ne vit en groupe que pour s'occuper des petits après leur naissance. Il peut dans certains cas constituer des meutes plus ou moins grandes, mais cela reste exceptionnel, par exemple lorsque la nourriture est abondante. D'ailleurs, même dans ce cas précis, il a tendance à chasser seul.

 

Ensuite, malgré son intelligence et sa grande faculté d'adaptation, le renard est assez timide, facilement sujet au stress et plutôt têtu : même s'il peut comprendre certains ordres, il ne faut pas espérer pouvoir en faire un compagnon obéissant comme l'est devenu le dernier ami de l'Homme. De toute façon, il se montre globalement bruyant, n'est pas propre et sent plutôt mauvais - pas vraiment le compagnon idéal donc...

 

Par conséquent, même si en théorie il n'est pas très difficile de l'apprivoiser, il reste un animal sauvage, qui n'est pas fait pour vivre en compagnie d'un humain et encore moins en intérieur.

Les 8 races de chiens qui ressemblent le plus à un renard

S'il n'est pas très difficile à apprivoiser, le renard est loin d'être le parfait animal de compagnie pour un humain. Une façon de se consoler lorsqu'on souhaite en avoir un à ses côtés peut donc être de se tourner plutôt vers un chien qui y ressemble.

 

Voici donc 8 exemples de races ayant des allures de renard, en raison de leur pelage et/ou de leur silhouette.

Le Volpino

Un Volpino orange allongé dans l'herbe

Quel meilleur exemple que le Volpino pour évoquer la proximité entre chien et renard ? Cette race pas bien grande, dont le nom signifie « petit renard » en italien, possède en effet un museau pointu, une belle robe longue et une queue bien touffue. À l'origine, sa fourrure étant le plus souvent rousse, ce qui accentue encore la ressemblance avec le goupil ; aujourd'hui toutefois, la robe blanche est de loin la plus recherchée.

 

Même si ses origines restent encore un peu floues, le Volpino serait apparu il y a plus de 2500 ans, dans le pourtour méditerranéen et plus particulièrement en Italie, considéré comme son pays natal. Il y jouait alors le rôle de chien d'alerte, aboyant à l'approche de rôdeurs ou de personnes suspectes. Aujourd'hui, il est devenu un simple animal de compagnie, très apprécié pour son caractère joyeux et son élégance naturelle.

Le Shiba Inu

Un Shiba Inu roux urajiro debout dans la neige

Véritable emblème du Japon, le Shiba Inu fait partie des races de chiens le plus souvent comparées à un renard. Il doit cette comparaison à son air intelligent, son museau allongé, ses oreilles pointues, mais aussi et surtout à sa belle robe couramment roux urajiro (c'est-à-dire orangée au-dessus et blanche en-dessous). Sa queue épaisse et touffue est portée recourbée sur le dos, à l'instar des autres chiens de type spitz.

 

Comme beaucoup de races japonaises, le Shiba Inu était à l'origine utilisé pour la chasse. En effet, en dépit de sa petite taille, il ne manque ni de force, ni de courage : le petit gibier et même les sangliers n'avaient qu'à bien se tenir. Comme il se montre naturellement prudent et méfiant envers les étrangers, il fait également un bon gardien, sachant repérer les situations dangereuses et avertir qui de droit avec ses aboiements.

Le Sheltie

Un Sheltie allongé dans son panier

Avec son museau allongé et ses larges oreilles triangulaires, le Sheltie (ou Berger des Shetland) est une sorte de Colley miniature, qui semble avoir pris davantage du renard que du loup. C'est surtout vrai lorsqu'il possède une belle fourrure rousse, sa robe habituelle : lorsqu'il arbore d'autres couleurs comme le bleu merle ou le tricolore, la ressemblance est forcément bien moins frappante.

 

Comme son cousin de grande taille, le Sheltie est avant tout un chien de berger, qui excelle dans la conduite de troupeaux (notamment de moutons). Sa petite taille a toutefois conduit un certain nombre de bergers à lui préférer d'autres races plus grandes, y compris dans ses terres d'origine. Aujourd'hui, il fait donc surtout office de compagnon de vie et de chien d'alerte : pour le voir à l'oeuvre en tant que berger, mieux vaut se rendre à des concours de guidage de troupeaux plutôt que dans les pâturages.

Le Corgi Pembroke

Un Pembroke roux et noir allongé sur un trottoir

Facilement reconnaissable à son corps court sur pattes et ses larges oreilles arrondies à leur extrémité, le Welsh Corgi Pembroke a des airs de renard un peu rondouillet. Il se distingue de son cousin le Welsh Corgi Cardigan notamment par sa belle queue touffue. Sa fourrure de longueur moyenne peut arborer différentes couleurs, dont le roux.

 

Connu pour avoir été la race préférée de la reine Elizabeth II (1926-2022), le Pembroke ne semble pas destiné à une carrière de grand sportif. C'est pourtant une idée reçue liée à son corps court et compact, car il s'agit en fait à l'origine d'un chien de berger dont le rôle était de conduire et protéger les troupeaux de bétail. Ce n'est plus vraiment l'usage qu'il a aujourd'hui ; néanmoins, il a conservé de cette époque un grand besoin d'exercice et un fort instinct de garde.

Le Loulou de Poméranie

Un adorable Loulou de Poméranie orange allongé sur le sol

Adorable boule de poils toute douce et volumineuse, le Pomeranian (ou Loulou de Poméranie) a bel et bien des airs de petit renard. C'est surtout son petit museau pointu, ses yeux bien ronds, son air naturellement souriant et sa belle robe habituellement rousse qui le rendent aussi mignon. Comme pour les autres spitz, il porte sa queue touffue recourbée sur son dos, enroulée sur elle-même.

 

Animal de compagnie par excellence, il fait également un bon chien de soutien émotionnel dans les hôpitaux ou les maisons de retraite, grâce à son naturel joyeux et sa grande sociabilité. Ses lointains ancêtres officiaient quant à eux en tant que berger : il faut dire qu'à l'époque, ils étaient nettement plus imposants et dissuasifs que le Pomeranian que l'on connaît aujourd'hui. Ce dernier a tout de même conservé son courage et sa capacité à avertir en cas de danger dans les environs : il reste donc un bon chien d'alerte.

Le Spitz Finlandais

Un Spitz Finlandais joue avec un bâton de bois dans la neige

Avec sa belle robe rousse et sa fourrure épaisse, le Spitz Finlandais a de toute évidence des allures de renard. Il a d'ailleurs globalement les mêmes dimensions qu'un renard roux, ce qui contribue à la possible confusion entre les deux. Il porte toutefois une queue assez courte, recourbée et enroulée sur elle-même, comme les autres spitz.

 

Habitué des grands froids, le Spitz Finlandais fait probablement partie des races de chiens les plus anciennes, même si les premières références écrites ne datent que du 19ème siècle. Il était à l'origine utilisé pour la chasse (notamment du gibier à plumes), et c'est d'ailleurs toujours la fonction principale qu'il occupe aujourd'hui dans son pays natal. Il fait aussi un bon compagnon, à condition de pouvoir lui proposer suffisamment d'activités pour lui permettre de se dépenser.

Le Spitz Japonais

Un Spitz Japonais allongé sur du parquet

Bien que sa fourrure soit d'un blanc immaculé, le Spitz Japonais a indubitablement des airs de petit renard - et même de renard polaire, donc. C'est surtout son pelage dense et plutôt hérissé qui le rend aussi mignon : il fait en effet partie des chiens qui ressemblent à une peluche, et que l'on a envie de prendre dans ses bras pour lui faire un câlin. Il est pourtant un peu plus lourd qu'il n'en a l'air, car il pèse jusqu'à 10 kg à l'âge adulte.

 

Destiné dès sa « création » à devenir un chien de compagnie, le Spitz Japonais a remporté le défi haut la main, en particulier dans son pays d'origine. C'est d'ailleurs toujours dans ce rôle qu'il excelle le plus aujourd'hui. Néanmoins, on l'emploie aussi pour monter la garde et sonner l'alerte, car sa voix puissante peut suffire pour mettre en fuite les personnes malintentionnées - en tout cas tant que ces dernières ne l'aperçoivent pas, car son petit gabarit n'est pas très impressionnant.

Le Basenji

Un Basenji roux et blanc marche dans la neige

Avec sa morphologie particulière, le Basenji est facile à reconnaître. Son pelage ras et brillant, même lorsqu'il est roux, n'évoque pas spécialement celui du renard : en revanche, ses larges oreilles triangulaires, son museau pointu, son air rusé et ses mimiques amusantes ne sont pas sans rappeler ceux de son lointain cousin. Bien qu'il ne soit pas doté d'une belle fourrure touffue, il se distingue par une allure noble et une démarche aristocratique, qui lui viennent de sa silhouette fine et élégante.

 

Il ne faut pourtant pas s'y fier : le Basenji est un chasseur impitoyable, doté d'un instinct de prédation tel qu'il est quasiment impossible de le faire cohabiter avec de petits animaux (y compris des chats). Certes, il peut aussi être adopté dans le seul objectif d'en faire un animal de compagnie ; il faut toutefois alors prévoir suffisamment de temps pour l'emmener en promenade et lui faire faire toutes sortes d'activités, car il fait partie des races de chiens les plus sportifs.

Conclusion

Chien et renard ont beau être tous deux des canidés, ils sont tout de même assez différents sur un certain nombre de points : morphologiques bien sûr, mais également comportementales. Cela étant, certaines races de chiens ont des allures de renard. La ressemblance est certes forcément moins frappante qu'avec le loup, mais elle peut suffire à combler de joie les amoureux des petits goupils qui rêvent d'en avoir un chez eux.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 20/05/2022.