La peau du chien

Vue proche de la peau d'un chien

La peau du chien est un organe complexe qui constitue une barrière naturelle et fondamentale entre l'organisme et l'extérieur : elle permet notamment de limiter drastiquement l'infestation par des microbes et de limiter les pertes thermiques.

Sommaire de cette page

Les différentes couches de la peau du chien

Structure de la peau du chien

Chez le chien comme chez l'humain, la peau est constituée de trois couches : l'épiderme, le derme et l'hypoderme. L'ensemble mesure entre un et cinq millimètres d'épaisseur selon la zone concernée (elle est ainsi plus épaisse sur le dos et plus fine sur le ventre), la race et l'état de santé.

 

Les vaisseaux sanguins lui apportent les nutriments dont elle a besoin : protéines, vitamines, minéraux... Une part importante de ces nutriments est ensuite utilisée pour la croissance et le renouvellement du pelage. C'est pourquoi une alimentation déséquilibrée a des répercussions visibles sur l'état de la peau et du poil.

L'épiderme

Souvent utilisé à tort comme synonyme de « peau » dans le langage courant, l'épiderme désigne uniquement la couche en contact avec l'environnement. Elle ne contient ni vaisseau sanguin, ni nerf : il s'agit donc de cellules "mortes", qui tombent et sont renouvelées en continu. Lorsqu'elles existent, c'est dans cette couche que se forment les pellicules.

Le derme

Le derme est la couche intermédiaire de la peau. Elle joue d'une part un rôle immunitaire, en stoppant les agents pathogènes ayant réussi à traverser l'épiderme, et d'autre part un rôle sensoriel, puisqu'on y trouve notamment des fibres nerveuses et des vaisseaux sanguins.

 

C'est aussi dans cette couche que les follicules pileux sont ancrés : ils traversent l'épiderme au niveau de trous minuscules appelés « orifices folliculaires ».

L'hypoderme

L'hypoderme, très riche en graisse, est la couche la plus profonde de la peau. Elle permet de stocker les lipides en excédent, de réguler la température du corps et d'amortir les chocs.

Le sébum

Un gros chien avec la peau grasse

Le sébum est une substance grasse produite naturellement par la peau, afin de la garder bien hydratée et la protéger des agressions extérieures (sécheresse, microbes, etc.). Il est surtout constitué de glycérides, d'acides gras, de cire et d'autres lipides.

 

Il est produit par les glandes sébacées, qui sont situées dans la peau, et plus exactement dans le derme. Elles sont reliées aux follicules pilaires. Le sébum est ainsi sécrété le long de chaque poil et le nourrit ; il remonte le long de ce dernier pour atteindre la surface de la peau : une partie continue le long du poil jusqu'à sa pointe, tandis que l'autre se répand sur l'épiderme. Cela explique que les chiens qui n'ont pas de poils ont une peau souvent grasse : tout le sébum produit se répand dessus, faute de pouvoir se répartir sur le pelage.

 

La production de sébum est régulée par plusieurs mécanismes assez complexes, dans lesquels interviennent certaines hormones mais aussi des facteurs externes comme l'alimentation ou la pollution. Diverses maladies peuvent avoir une influence sur cette production et induire une quantité anormalement basse ou élevée de sébum. Ce dernier cas est le plus fréquent et est appelé séborrhée : il peut lui-même avoir plusieurs origines, notamment un dérèglement hormonal.

Le pelage

Vue de profil d'un Colley avec un beau pelage

Aussi appelé fourrure, le pelage désigne l'ensemble des poils dont est doté un mammifère tel que le chien. Il remplit diverses fonctions :

  • il protège la peau contre les chocs et les blessures ;
  • il limite fortement les risques de coup de soleil ;
  • il participe à la régulation de la température corporelle.

 

Tous les chiens n'ont pas le même pelage : longueur, texture et couleur sont assez variables d'une race à l'autre, et même d'un individu à l'autre. À titre d'exemple, certains ont des poils très courts voire ras, tandis que d'autres ont un pelage très long et fourni. De la même façon, on trouve des chiens aux poils raides comme d'autres, plus rares, ayant des poils bouclés voire frisés. Enfin, il existe une multitude de robes possibles : uni, bicolore, tricolore, tacheté, bigarré, rayé, dégradé...

Page précédente :
Les oreilles du chien
Page suivante :
La queue du chien
Dernière modification : 22/11/2022.

Commentaires sur cet article

ce site explique vraiment tout

il est genial

   
Par nicolas6911

Les Bobtails, tous comme les Epagneul Breton par exemple, peuvent naitre avec ou sans queue. On dit que les meilleurs individus sont nés anoure. obtention du BEPA, dernière année de Bac pro élevage canin et félin.

+1    0
Par Mariloux

Votre site est vraiment génial! Moi qui, justement doit apprendre la morphologie du chien :D c'est très bien expliquer ! Bravo.

0    0
Par Marion

le bobtail ne nait pas anoure ,on coupait la queue quelques jours après la naissance.
un fou de bobtail depuis plus de 20 ans

0    0
Par courvoisier

les chien ses ma passion, je les adore.

0    0
Par ken

j'aime bien ce site, je l'ai trouvé en cherchant l'anatomie et la morphologie du chien parce que même si je ne suis qu'au collège, j'aime bien me renseigner sur tout ça parce que je veux devenir vérérinaire.

+1    0
Par Elra

Les chiens sont mes animaux préférés. Je les adore.

+1    0
Par Aurélien

c'est super tout ca

0    0
Par ingrid

j ai ma chienne qui me fait une montée de lait et j aimerais savoir après que les médicament donc anti lait que je lui et donnée c est gougoute vont degonfler

0    0
Par sylvie123

Merci pour toute ces infos. Votre site est vraiment super

0    0
Par angélina

pas mal

+1    0
Par lafilledu63