Les oreilles du chien

Page précédente :
Le nez du chien
Page suivante :
Le corps du chien
Les oreilles du chien - Morphologie des chiens

La structure de l'oreille du chien

L’oreille d'un chien comporte trois parties distinctes : l’oreille interne, l’oreille externe et l’oreille moyenne. Chacune de ces parties a un rôle bien précis à jouer dans l’audition du chien.

L'oreille externe du chien

L'oreille externe du chien

L’oreille externe est composée du pavillon auriculaire ainsi que du conduit auditif à l'extrémité duquel se situe le tympan.

 

Contrairement à l'Homme, le conduit auditif du chien est en forme de « L » : la section verticale et la section horizontale forment un coude similaire à celui qu'on trouve dans l'oreille du chat. Cette forme lui permet d’avoir une ouïe plus développée et assure une meilleure protection du tympan contre les débris et autres éléments extérieurs, mais elle favorise également l’accumulation de bactéries et de cérumen, ce qui augmente le risque d'infections.

L’oreille moyenne du chien

L’oreille moyenne du chien

L’oreille moyenne est le vecteur entre l’oreille externe et l’oreille interne.

 

Elle est composée :

  • du tympan, une membrane fine presque circulaire et légèrement concave ;
  • de la cavité tympanique ;
  • de trois osselets : le marteau, l'enclume et l'étrier, baptisés ainsi en raison de leur ressemblance aux objets du même nom.

 

Tous ces éléments fonctionnent de concert : le tympan amplifie les vibrations perçues par l'oreille externe, tandis que les osselets se chargent de transmettre ces informations à l’oreille interne.

L'oreille interne du chien

L'oreille interne du chien

L’oreille interne est un organe complexe, qui permet notamment de faire connaître au cerveau du chien la position du corps dans l’espace.

 

Elle est composée :

  • de la cochlée, petit organe en forme d'escargot qui transforme les vibrations en impulsions électriques ;
  • du vestibule (ou système vestibulaire), un organe constitué de canaux et de nerfs, garant de l’équilibre et de la coordination des mouvements du chien.

 

Comme chez l'Homme, une lésion de l'oreille interne du chien peut non seulement perturber son audition, mais aussi provoquer des troubles de l'équilibre.

Les formes d'oreilles du chien

Les formes d'oreilles du chien

Les chiens ont des oreilles très différentes de celles des humains. Elles sont non seulement beaucoup plus grandes en comparaison de leur corps, mais elles peuvent aussi être portées de différentes manières.

 

On distingue ainsi :

 

 

 

 

 

 

 

Si la forme des oreilles varie autant d'une race à l'autre, c'est qu'elle a été modifiée au fur et à mesure des croisements et des sélections opérés par les éleveurs, qu'ils aient été effectués pour des questions fonctionnelles ou esthétiques. À l'origine, avant la domestication du chien par l'Homme, il avait des oreilles dressées et bien droites, très semblables à celles du loup et des autres canidés sauvages. De nos jours, parmi nos toutous domestiques, ce sont principalement les races de chiens primitives qui ont tendance à avoir les oreilles droites - rien d'étonnant à cela, puisque ce sont celles qui ont été le moins modifiées par la main de l'Homme.

 

Malheureusement, esthétique ne rime pas toujours avec santé : tandis que les races de chiens à la gueule écrasée ont davantage de maladies respiratoires que les autres, les chiens dont les oreilles ne sont pas larges et droites sont plus sujets aux maladies auriculaires que leurs congénères. Ceci est dû au fait que l'air circule moins bien dans des oreilles étroites, pliées ou tombantes : la température et l'humidité y sont donc plus importantes, ce qui favorise les infections et augmente le risque d'otite du chien.

À quoi servent les oreilles du chien ?

Si l'oreille du chien est évidemment l'organe de l'audition, elle a en réalité plusieurs autres fonctions moins connues : elle joue un rôle essentiel dans le sens de l'équilibre, et elle l'aide également à communiquer avec ses congénères et avec les autres animaux.

L'oreille, organe de l'audition chez le chien

L'oreille, organe de l'audition chez le chien

Comme chez l'Homme et la plupart des autres animaux, l'oreille est l'organe de l'audition : c'est grâce à elle que le chien peut entendre les sons.

 

Les vibrations de l'air sont ainsi captées par l'oreille externe, puis se propagent à l'oreille moyenne avant d'atteindre l'oreille interne. Elles y sont converties en impulsions électriques avant d'être envoyées au système nerveux du chien. Tout ceci se produit en un temps infime : le traitement de l'information sonore par l'oreille puis le cerveau est quasi instantané.

 

À la différence de l'Homme, le chien est capable de faire pivoter ses oreilles indépendamment l'une de l'autre et sans avoir à bouger la tête : cette particularité, que l'on retrouve aussi chez le chat, lui permet de repérer plus précisément la provenance d'un son et de calculer approximativement la distance qui l'en sépare, sans même qu'il n'ait besoin de quitter des yeux ce qu'il est en train d'observer. Par ailleurs, le fait que le son soit réceptionné avec un léger décalage temporel entre les deux oreilles lui permet une meilleure triangulation pour localiser la source d'émission.

 

D'autre part, on dit souvent que l'ouïe du chien est plus fine que celle de l'Homme, et cela est tout à fait juste. En effet, il est capable d'entendre des sons de très faible intensité, inaudibles par exemple pour son maître. En outre, il est en mesure de percevoir des sons très aigus : là où le spectre auditif de l'être humain s'étend en moyenne de 20 Hz (limite des infrasons) à 20.000 Hz (limite des ultrasons), celui du chien va de 67 Hz à 45.000 Hz. C'est ce qui explique pourquoi il réagit au son d'un sifflet à ultrasons, alors qu'un humain n'entend rien du tout.

L'oreille interne, organe de l'équilibre chez le chien

L'oreille interne, organe de l'équilibre chez le chien

L'oreille interne, et plus particulièrement le système vestibulaire, est considérée comme l'organe de l'équilibre chez le chien.

 

C'est elle qui perçoit les accélérations, les déplacements et l'orientation du corps dans l'espace. Elle transmet en temps réel toute une série d'informations au cerveau, qui peut alors corriger de manière quasi instantanée un éventuel déséquilibre.

 

Le fonctionnement de l'oreille interne est d'ailleurs à l'origine du mal des transports du chien. En effet, ce problème survient lorsque les informations envoyées au cerveau par le vestibule sont en contradiction avec celles envoyées par les yeux et d'autres parties de son corps. Typiquement, lors d'un voyage du chien en voiture, son oreille perçoit le mouvement du véhicule, alors que lui-même a l'impression d'être immobile. Son cerveau ne sait pas comment il doit réagir, et c'est cette indécision qui provoque vertiges, nausées et autres symptômes désagréables.

 

D'autre part, lorsque l'oreille interne d'un chien ne fonctionne pas bien, il a du mal à conserver son équilibre : c'est ce qu'on appelle le syndrome vestibulaire. Cette affection peut avoir de nombreuses causes : une otite mal soignée, une tumeur, le vieillissement, etc. Selon les cas, elle peut être soignable ou non.

L'oreille, outil du langage non verbal du chien

L'oreille, outil du langage non verbal du chien

Les oreilles du chien ne lui servent pas qu'à entendre, loin s'en faut !

 

En effet, dans la mesure où il peut contrôler (dans une certaine mesure) le mouvement de ses oreilles, il utilise cette faculté pour communiquer avec ses congénères, et même avec d'autres espèces animales. De fait, les oreilles font partie intégrante de la communication non verbale du chien.

 

Ainsi : 

  • des oreilles droites ou légèrement tournées vers l'avant sont synonymes de concentration ; 
  • des oreilles légèrement rabattues expriment une inquiétude, un soupçon ou une méfiance ; 
  • des oreilles complètement rabattues peuvent témoigner d'une intention d'attaquer, d'une volonté de jouer ou d'une marque de profond respect. Tout dépend de la situation et des autres signaux que le chien envoie (grognements, mouvements de la queue, etc.).

La forme des oreilles, une arme de dissuasion pour le chien ?

La forme des oreilles, une arme de dissuasion pour le chien ?

Les oreilles du chien peuvent également avoir un rôle dissuasif : en effet, les individus qui possèdent des oreilles pointues et dressées sur le haut de la tête ont un air naturel bien plus menaçant que les chiens aux oreilles pendantes, par exemple.

 

Les spécialistes supposent que cette forme d'oreilles pouvait contribuer à rendre les chiens sauvages plus effrayants qu'ils ne l'étaient en réalité, et donc à dissuader d'éventuels prédateurs ou agresseurs de passer à l'attaque. Typiquement, le loup et les canidés sauvages en général ont les oreilles dressées à l'âge adulte.

 

Cet aspect dissuasif est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles on a longtemps coupé les oreilles des chiens de combat et des chiens de garde : en sectionnant la partie inférieure du pavillon, on empêchait les oreilles de retomber et on faisait ainsi paraître les chiens plus grands et plus menaçants. Cette pratique, nommée otectomie, est désormais interdite dans de nombreux territoires, dont la France, la Belgique, la Suisse et le Québec ; elle n'y est plus tolérée qu'à des fins médicales, c'est-à-dire quand elle est justifiée par des raisons de santé.

Page précédente :
Le nez du chien
Page suivante :
Le corps du chien
Dernière modification : 04/28/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Commentaires sur cet article

ce site explique vraiment tout

il est genial

   
Par nicolas6911

Les Bobtails, tous comme les Epagneul Breton par exemple, peuvent naitre avec ou sans queue. On dit que les meilleurs individus sont nés anoure. obtention du BEPA, dernière année de Bac pro élevage canin et félin.

0    0
Par Mariloux

Votre site est vraiment génial! Moi qui, justement doit apprendre la morphologie du chien :D c'est très bien expliquer ! Bravo.

0    0
Par Marion

le bobtail ne nait pas anoure ,on coupait la queue quelques jours après la naissance.
un fou de bobtail depuis plus de 20 ans

0    0
Par courvoisier

les chien ses ma passion, je les adore.

0    0
Par ken

j'aime bien ce site, je l'ai trouvé en cherchant l'anatomie et la morphologie du chien parce que même si je ne suis qu'au collège, j'aime bien me renseigner sur tout ça parce que je veux devenir vérérinaire.

0    0
Par Elra

Les chiens sont mes animaux préférés. Je les adore.

0    0
Par Aurélien

c'est super tout ca

0    0
Par ingrid

j ai ma chienne qui me fait une montée de lait et j aimerais savoir après que les médicament donc anti lait que je lui et donnée c est gougoute vont degonfler

0    0
Par sylvie123

Merci pour toute ces infos. Votre site est vraiment super

0    0
Par angélina

pas mal

0    0
Par lafilledu63

Sommaire de l'article

  1. 1. Présentation du chien 
  2. 2. La tête du chien
  3. 3. La mâchoire du chien
  4. 4. Les yeux du chien 
  5. 5. Le nez du chien
  6. 6. Les oreilles du chien
  7. 6.1. La structure de l'oreille du chien
  8. · L'oreille externe du chien
  9. · L’oreille moyenne du chien
  10. · L'oreille interne du chien
  11. 6.2. Les formes d'oreilles du chien
  12. 6.3. À quoi servent les oreilles du chien ?
  13. · L'oreille, organe de l'audition chez le chien
  14. · L'oreille interne, organe de l'équilibre chez le chien
  15. · L'oreille, outil du langage non verbal du chien
  16. · La forme des oreilles, une arme de dissuasion pour le chien ?
  17. 7. Le corps du chien
  18. 8. La robe du chien
  19. 9. La queue du chien
  20. 10. Les membres et les pattes du chien
  21. 11. La démarche du chien
  22. 12. Le squelette du chien
  23. 13. Le système nerveux du chien
  24. 14. Le système digestif du chien 
  25. 15. Le système cardiovasculaire du chien 
  26. 16. L'appareil respiratoire du chien 

Vidéos sur ce sujet