Les dents et la mâchoire du chien

Page précédente :
La tête du chien
Page suivante :
Les yeux du chien
Les dents et la mâchoire du chien - Morphologie des chiens

Que sont les dents ?

Schéma d'une dent de chien

Les dents sont des organes durs et blanchâtres situés à l'intérieur de la bouche d'un grand nombre d'animaux vertébrés, dont le chien. La partie visible d'une dent est appelée couronne, et la partie invisible (car ancrée dans les tissus ou la mâchoire) est appelée racine.

 

Chaque dent est constituée de quatre éléments :

  • l'émail, un tissu très dur et minéralisé qui recouvre la couronne ;
  • le cément, lui aussi très minéralisé et qui protège la racine ;
  • la dentine, moins solide que l'émail et qui se situe sous ce dernier ;
  • la pulpe dentaire, au centre de la dent et qui contient un grand nombre de vaisseaux sanguins et de nerfs.

 

Toutes les dents ont une constitution similaire. En revanche, toutes n'ont pas les mêmes formes, tailles et fonctions : elles sont donc classées par type.

La dentition du chien

Schéma de la dentition d'un chien

La dentition d'un chien, aussi appelée denture, désigne l'ensemble des dents qu'il possède, ainsi que leur nombre, leur type et leur localisation sur la mâchoire.

 

Le chien possède 4 types de dents, comme l'être humain :

  • les incisives, des dents aplaties et tranchantes situées à l'avant de la gueule ;
  • les canines (aussi appelées crocs), de forme pointue et derrière les incisives ;
  • les prémolaires, localisées entre les canines et les molaires ;
  • les molaires, au fond de la bouche et de forme plutôt plate.

 

Même si le chien possède les mêmes types de dents que l'Homme ou le chat par exemple, leur taille et leur forme sont assez différentes. Par exemple, ses incisives sont de très petite taille et de forme pointue, ses canines sont longues et fortes, et ses prémolaires et molaires sont en forme de cônes au lieu d'être plutôt plates comme chez les humains.

Combien de dents possède un chien ?

Le chien, tout comme l'être humain, a deux dentitions successives :

  • une temporaire, constituée de 32 dents de lait ;
  • une définitive, constituée de 42 dents définitives.

Les dents de lait du chiot

Les dents de lait du chiot

Les dents de lait, aussi appelées dentition lactéale ou déciduale, sont au nombre de 32 :

  • 4 canines, aussi appelées crocs ;
  • 12 incisives ;
  • 16 prémolaires.

 

Pour chaque type, la moitié des dents sont situées sur la mâchoire inférieure, et l'autre moitié sur la mâchoire supérieure.

 

Les dents de lait ne sont présentes que chez le chiot. Elles sont temporaires, semblables aux dents définitives, mais plus petites, plus pointues et moins nombreuses. Elles ne restent en place que quelques semaines, le temps que la mâchoire se développe et soit suffisamment large pour contenir des dents plus grandes et plus nombreuses. Pendant ce laps de temps, elles permettent au chiot de commencer à se nourrir d'aliments solides.

Les dents définitives du chien

Les dents définitives du chien

Les dents définitives du chien sont au nombre de 42 :

  • 4 canines ;
  • 12 incisives ;
  • 16 prémolaires ;
  • 10 molaires.

 

Les dents définitives d'un chien sont réparties équitablement sur chaque mâchoire, à l'exception des molaires : la mâchoire inférieure en compte 6 alors que la supérieure en comporte "seulement" 4. Ainsi, la mâchoire supérieure d'un chien compte deux dents de moins que sa mâchoire inférieure.

À quel âge poussent les dents du chien ?

Les dents du chien apparaissent à des âges différents selon leur type :

 

  Dents de lait Dents définitives
Incisives (x 12) 4 à 6 semaines 12 à 16 semaines
Canines (x 4) 3 à 6 semaines 12 à 16 semaines
Prémolaires (x 16) 5 à 10 semaines 16 à 20 semaines
Molaires (x 10) - 16 à 24 semaines

 

Le chiot commence généralement à perdre ses dents de lait autour du 3 ou du 4ème mois, lorsque les premières dents définitives se mettent à pousser. Comme il a tendance à les avaler par inadvertance (ce qui n'est pas plus problématique que cela et ne nécessite pas de s'inquiéter outre mesure), il est assez rare de les retrouver dans la maison.

 

Qu'il s'agisse de la dentition de lait ou de la définitive, la pousse est souvent un peu douloureuse. Ce n'est donc pas un hasard si le chien mordille beaucoup à cet âge-là : il tente de soulager cet inconfort en mâchonnant tout ce qu'il trouve sur son chemin. Il est courant également à cette période d'observer de petits saignements, voire une inflammation passagère de ses gencives : là encore, nul besoin de s'en inquiéter, car ce phénomène est parfaitement normal. En revanche, si un abcès ou une infection semble se développer à l'intérieur de la bouche, il est important de consulter un vétérinaire sans tarder.

À quoi servent les dents du chien ?

Les dents du chien ont différents rôles, chacun pouvant être accompli par un ou plusieurs types de dents précis. Elles sont surtout utilisées pour mâcher, attaquer, se défendre ou encore attraper des objets, mais ont également d'autres utilités moins connues.

Pour mâcher

Un jeune chien mâche de la viande crue

Le rôle principal des dents du chien est de participer à la mastication, qui est la première étape du processus de digestion.

 

Chaque type de dent joue alors un rôle bien particulier :

  • les longues canines arrachent des morceaux de nourriture ;
  • les tranchantes incisives découpent les aliments ;
  • les prémolaires ont un rôle entre déchiquetage et broyage ;
  • les molaires écrasent et broient les aliments afin de favoriser leur déglutition puis leur dégradation par l'appareil digestif.

 

Les canines et les incisives ne jouent plus un grand rôle chez les chiens nourris avec des aliments industriels du style croquettes ou pâtées. En revanche, elles sont très utiles pour manger de gros morceaux de viande crue, comme par exemple dans le cas d'un chien nourri avec un régime BARF.

Pour se défendre ou attaquer

Pour se défendre ou attaquer

Le chien utilise ses dents comme d'une arme redoutable, à la fois pour :

  • se défendre lorsqu'il est face à un danger ou une menace ;
  • attaquer, par exemple pour mettre à mort les proies lors de la chasse.

 

Il faut dire qu'en raison du nombre de dents dont il est doté, de leur longueur, et surtout de la force qu'il est capable d'exercer avec sa gueule, la mâchoire du chien est capable de causer de terribles dégâts - beaucoup plus que celle d'un humain par exemple, qui est pourtant bien plus grand que lui.

Pour attraper des objets

Un chien mâchouille un objet
Les dents aident le chien à attraper et maintenir des objets

Les dents du chien participent également à la préhension des objets et autres éléments, agissant comme des pinces ou des crochets. C'est particulièrement vrai des canines et des incisives, qui sont situées à l'avant de la mâchoire.

 

Il faut savoir en effet que contrairement au chat par exemple, le chien utilise finalement assez peu ses pattes pour explorer son environnement ou saisir quelque chose. Ses dernières peuvent l'aider à maintenir un objet en place (par exemple un bâton ou un os pendant qu'il le ronge), mais la préhension se fait quant à elle quasi toujours avec la mâchoire.

Pour accélérer le sevrage

Pour accélérer le sevrage

La dentition contribue dans une certaine mesure au développement du chiot, et notamment à son sevrage.

 

En effet, l'apparition des dents rend la tétée très douloureuse. Cela pousse donc la mère à refuser de plus en plus d'allaiter ses petits, et à les rediriger progressivement vers de la nourriture solide : de la viande dans la nature, des croquettes ou de la pâtée dans le cas d'animaux domestiques.

 

Ainsi, ce n'est pas étonnant que la pousse des dents de lait se fasse un peu avant le sevrage alimentaire du chiot : elles y contribuent, à leur échelle.

Pour acquérir de l'auto-contrôle

Trois chiots jouent ensemble

Même si cela peut paraître étrange de prime abord, les dents participent au développement comportemental du chiot, notamment à l'apprentissage de l'autocontrôle.

 

En effet, un jeune chiot passe beaucoup de temps à jouer lorsqu'il est encore petit. Comme il ne connaît pas encore ses limites et ne maîtrise pas sa force, il lui arrive parfois de blesser celui avec qui il chahute, en le mordant un peu trop fort. Sa mère le punit alors en l'isolant, pour lui faire comprendre qu'il ne doit pas se comporter ainsi son entourage.

 

Grâce à la pousse des dents qui rend sa morsure douloureuse, le chiot acquiert un certain niveau d'autocontrôle, qui lui permet ensuite de cohabiter harmonieusement avec des congénères et/ou une famille, sans les mordre ou les blesser à tout bout de champ.

Pour connaître l'âge du chien

Pour connaître l'âge du chien

Contrairement à ce que l'on observe chez d'autres animaux tels que les rongeurs, les dents du chien ne poussent pas en continu. Elles ne sont pas non plus remplacées lorsqu'elles tombent, s'usent ou se cassent. Elles ont donc tendance à perdre de leur forme initiale au fur et à mesure des années qui passent.

 

Ainsi, évaluer l'avancée de l'usure des incisives est considéré comme un bon indicateur pour déterminer l'âge approximatif d'un animal. Toutefois, selon le type d'alimentation qu'il reçoit (croquettes, pâtée, os à mâcher...), ses dents ne s'usent pas au même rythme : le résultat n'est donc pas forcément très précis.

La puissance de la mâchoire du chien

Un chien mord le bras d'un homme

Si le chien est à bien des égards considéré comme le meilleur ami de l'Homme, sa puissante mâchoire est tout de même capable de causer de sérieux dégâts.

 

En effet, les spécialistes considèrent qu'un chien moyen (donc de taille et de poids intermédiaires) possède une mâchoire capable d'exercer une pression d'environ 120 kg/cm2. Plus généralement, la puissance de la mâchoire de la gent canine oscille globalement entre 100 et 150 kg/cm2, même s'il existe des morsures beaucoup plus fortes et d'autres à l'inverse très faibles.

 

À titre de comparaison, il s'agit d'une pression suffisante pour briser un bras ou un fémur humain...

Le classement par pression des mâchoires de chiens

La pression exercée par la mâchoire d'un chien dépend grandement de la race, et plus précisément du gabarit et de la forme du museau. Instinctivement, il semble assez évident qu'un Chihuahua n'a pas la même force dans la gueule qu'un Pitbull par exemple.

 

Voici donc un classement des races en fonction de la pression que leur mâchoire peut exercer :

 

Race Puissance morsure
Chihuahua 10 kg/cm2
Jack Russel 50 kg/cm2
Labrador 150 kg/cm2
Pitbull 150 kg/cm2
Rottweiler 370 kg/cm2
Dogue Allemand 1000 kg/cm2
Kangal 1000 kg/cm2
Dobermann 1000 kg/cm2

 

Ces données sont tirées d'un document intitulé « Rapport final du groupe de travail sur l'encadrement des chiens dangereux » remis au gouvernement du Québec en 2016.

 

Sans grande surprise, les petites races telles que le Chihuahua se retrouvent plutôt vers le bas du classement, et les grandes vers le haut. En revanche, bien que souffrant d'une mauvaise réputation, la pression de la mâchoire d'un Pitbull est loin d'être la plus forte : s'il a une puissance de 150 kg/cm2 et est capable de rompre un fémur humain d'un seul coup de dents, il se situe finalement au même niveau que le Labrador, pourtant considéré comme "gentil". Il reste par ailleurs loin derrière les races de chiens à la morsure la plus puissante que sont le Dobermann, le Kangal ou le Dogue Allemand.

 

Ces valeurs sont toutefois sujettes à caution, car il peut y avoir des variations importantes d'un chien à l'autre au sein d'une même race : il est donc difficile de donner une valeur fiable pour une race en particulier.

La puissance de la mâchoire des animaux

Voici un tableau comparatif de la pression de la mâchoire pouvant être exercée par quelques espèces animales :

 

Espèce animale Pression mâchoire
Humain 60 kg/cm2
Chien 120 kg/cm2
Loup 150 kg/cm2
Grand requin blanc 300 kg/cm2
Lion 400 kg/cm2
Tigre 450 kg/cm2
Gorille 590 kg/cm2
Requin-bouledogue 600 kg/cm2
Ours blanc 800 kg/cm2
Hyène 900 kg/cm2
Crocodile marin 2000 kg/cm2

 

Le chien est donc loin d'exercer la pression la plus forte au sein du règne animal, même si les races à la morsure la plus puissante rivalisent avec les animaux les plus impressionnants.

 

Il faut toutefois savoir que la pression maximale exercée par la mâchoire est difficile à mesurer chez les animaux, car elle nécessite de les faire mordre de toutes leurs forces dans un capteur de pression, ce qui est loin d'être évident. Ces chiffres donnent toutefois une première indication des dégâts que peuvent causer ces animaux lorsqu'ils passent à l'attaque.

Les problèmes dentaires chez le chien

Les problèmes dentaires chez le chien

Comme l'être humain, le chien peut souffrir de problèmes au niveau des dents.

 

En effet, malgré leur apparente solidité, ce sont des organes fragiles, qui peuvent s'user, se casser, faire l'objet d'abcès ou de caries, se recouvrir de tartre... Différentes maladies comme la parodontose peuvent également se développer, avec comme conséquences éventuelles des douleurs à la mastication, un déchaussement des dents, voire une septicémie dans les cas les plus graves.

 

Par conséquent, il est important de veiller à garder la dentition de son animal en bonne santé. Pour cela, il convient de brosser les dents de son chien a minima une fois par semaine et de faire procéder à un détartrage chez un vétérinaire au moins tous les deux ou trois ans, voire davantage pour les races sensibles.

 

L'état de sa gueule et de ses mâchoires doit également être vérifié régulièrement, dans l'idéal en même temps que le brossage des dents, afin de repérer d'éventuels symptômes tels que des saignements, des dépôts blanchâtres sur les gencives, des abcès, des inflammations ou une mauvaise haleine du chien. En cas de doute ou de problèmes dentaires avérés, mieux vaut se tourner sans attendre vers un vétérinaire, qui déterminera la marche à suivre.

Page précédente :
La tête du chien
Page suivante :
Les yeux du chien
Dernière modification : 12/02/2021.

Commentaires sur cet article

ce site explique vraiment tout

il est genial

   
Par nicolas6911

Les Bobtails, tous comme les Epagneul Breton par exemple, peuvent naitre avec ou sans queue. On dit que les meilleurs individus sont nés anoure. obtention du BEPA, dernière année de Bac pro élevage canin et félin.

0    0
Par Mariloux

Votre site est vraiment génial! Moi qui, justement doit apprendre la morphologie du chien :D c'est très bien expliquer ! Bravo.

0    0
Par Marion

le bobtail ne nait pas anoure ,on coupait la queue quelques jours après la naissance.
un fou de bobtail depuis plus de 20 ans

0    0
Par courvoisier

les chien ses ma passion, je les adore.

0    0
Par ken

j'aime bien ce site, je l'ai trouvé en cherchant l'anatomie et la morphologie du chien parce que même si je ne suis qu'au collège, j'aime bien me renseigner sur tout ça parce que je veux devenir vérérinaire.

0    0
Par Elra

Les chiens sont mes animaux préférés. Je les adore.

0    0
Par Aurélien

c'est super tout ca

0    0
Par ingrid

j ai ma chienne qui me fait une montée de lait et j aimerais savoir après que les médicament donc anti lait que je lui et donnée c est gougoute vont degonfler

0    0
Par sylvie123

Merci pour toute ces infos. Votre site est vraiment super

0    0
Par angélina

pas mal

0    0
Par lafilledu63