Les chiens merle ou arlequin : races, maladies, reproduction...

Un jeune chien bleu merle

Parmi le large panel de couleurs et motifs de robe des chiens figure notamment le pelage merle, ou arlequin.


Faciles à reconnaître avec leurs taches semblables à des éclaboussures, ceux qui l'arborent sont très appréciés mais aussi paradoxalement assez rares, en raison notamment des problèmes de santé auxquels certains sont prédisposés.


Quelles sont les particularités de cette robe ? Dans quelles races peut-on la trouver ? À quelles maladies sont davantage exposés les chiens au pelage merle, et dans quelle mesure peut-on les en prémunir ?

Qu'est-ce qu'un chien merle ?

Un Border Collie rouge merle allongé dans l'herbe

Le terme « merle » désigne un motif de robe du chien qui se traduit par une teinte dominante sur laquelle viennent se greffer une multitude de taches de teinte diluée au milieu d'autres poils qui eux sont « normaux ». On parle parfois aussi de « robe bigarrée », en raison de la forme particulière des taches.

 

Ce pelage assez unique est la conséquence d'une mutation génétique qui va aussi de pair avec d'autres particularités, comme une probabilité accrue d'avoir des yeux bleus et parfois des malformations.

 

Quoi qu'il en soit, les chiens merle ont assurément une apparence originale, que beaucoup apprécient et recherchent. À l'échelle de la gent canine dans son ensemble, ils ne sont pas très répandus - ce qui contribue peut-être d'ailleurs à leur charme. En revanche, au sein de certaines races de chiens de berger, ils sont assez courants : c'est le cas par exemple chez le Shetland et le Border Collie.

 

Il convient toutefois de faire la distinction entre différents types de chiens merle.

Les différents types de chien merle

Les taches diluées des chiens merle sont de taille, de nombre et de répartition très variables, puisque les poils en question se répartissent de manière assez aléatoire dans le pelage. Techniquement, il n'existe donc pas deux individus avec les mêmes taches exactement aux mêmes endroits.

 

En revanche, il est possible de distinguer plusieurs types de robe merle en fonction de leur couleur de base.

La différence entre chien bleu merle et rouge merle

Un chien bleu merle (à gauche) et un autre rouge merle (à droite)
Un chien bleu merle (à gauche) et un autre rouge merle (à droite)

En fonction de la teinte de fond, la robe merle peut avoir une apparence assez différence. Il existe ainsi deux types de merle :

 

  • le bleu merle : la couleur de fond est essentiellement noire, et les poils dilués sont gris plus ou moins teintés de blancs. Des marques rousses peuvent éventuellement être présentes ;

 

  • le rouge merle : la couleur de fond est cette fois plutôt marron, et les taches diluées sont d'un roux plus ou moins jauni.

 

Le premier est beaucoup plus répandu que le second, car la mutation génétique à l'origine des robes merle impacte plus la coloration des poils noirs que celle des poils roux.

La différence entre chien merle et arlequin

Un Dogue Allemand merle (derrière) et un arlequin (devant)
Un Dogue Allemand merle (derrière) et un arlequin (devant)

Chez certaines races, notamment le Beauceron et le Teckel, on ne parle pas de chien « bleu merle » mais « arlequin ». Le mot diffère, mais l'apparence est exactement la même. Autrement dit, il s'agit seulement d'une différence de nomenclature : chez la plupart des races, c'est l'appellation « bleu merle » qui est utilisée, mais chez certaines c'est le terme « arlequin » qui est privilégié. La même robe peut donc avoir deux noms différents d'une race à l'autre.

 

Il existe toutefois une exception, une race pour laquelle les deux termes ne désignent pas la même chose : il s'agit du Dogue Allemand. Chez ce dernier, la robe arlequin correspond à un fond blanc et de larges taches noires, alors que la robe merle désigne un fond gris parsemé d'une multitude de petites taches sombres.

Les yeux bleus des chiens merle

Un Border Collie bleu merle aux yeux bleus allongé sur un tronc d'arbre

En plus de leur beau pelage, les chiens à la robe merle présentent la particularité d'avoir souvent un oeil ou les deux yeux bleus, ce qui les rend encore plus originaux. En effet, contrairement par exemple aux chats ou même aux humains, les yeux bleus sont très rares chez nos compagnons canins.

 

Cette particularité vient du fait que la mutation génétique à l'origine de la robe merle influe également sur les pigments situés dans les yeux. Au lieu d'être marron comme c'est la norme habituellement au sein de la gent canine, ces derniers ont donc des chances d'être dépigmentés et d'apparaître bleus à la lumière du jour - le bleu correspond en effet à la couleur de base des yeux en l'absence de pigments.

 

Cela étant, tous les chiens merle n'ont pas forcément les yeux bleus, car la mutation génétique a une action assez variable : chez certains, elle se limite au pelage et n'affecte pas les yeux. Inversement, tous les chiens aux yeux bleus ne sont pas merle, puisqu'il existe d'autres gènes susceptibles d'entraîner une absence de pigmentation de l'iris.

Article détaillé : Les chiens aux yeux bleus

Les races de chiens merle ou arlequin

Très appréciés pour la beauté de leur pelage, les chiens merle sont néanmoins assez peu nombreux, et le nombre de races qui en comptent dans leurs rangs est limité : elles sont seulement une quinzaine. Beaucoup d'entre elles sont sont des races de chiens de berger.

Le Shetland

Un Berger des Shetland avec un beau pelage merle
Un Shetland bleu merle avec des marques feu

Ressemblant beaucoup à un Colley à Poil Long miniature, le Shetland possède une allure gracieuse et très appréciée, en raison de son beau pelage et de sa silhouette élégante. Il est le plus souvent zibeline (c'est-à-dire de couleur sombre) mais peut également être bleu merle, entre autres. Dans tous les cas, le poil est double et dense, ce qui lui donne beaucoup de volume. Il forme même une sorte de collerette au niveau du cou et du poitrail.

 

Connu pour être loyal et affectueux sans pour autant demander sans cesse de l'attention, le Shetland convient à beaucoup de types de familles - en particulier celles avec de jeunes enfants, car il aime beaucoup jouer avec eux. En revanche, il est nettement plus méfiant envers les personnes qu'il ne connaît pas : même s'il ne se montre pas agressif à leur encontre, il aboie pour avertir de leur présence. Il est d'ailleurs réputé pour être assez bruyant, et doit donc recevoir une éducation appropriée dès son plus jeune âge.

Le Border Collie

Un Border Collie bleu merle
Un Border Collie bleu merle

Bien que dans l'imaginaire collectif il arbore plus souvent un pelage noir et blanc, le Border Collie peut aussi avoir une belle robe merle, qu'elle soit bleue ou rouge. De taille moyenne et bien proportionné, il a des poils courts à mi-longs, des pattes fines mais musclées, et une queue généralement portée basse. Ses oreilles triangulaires sont droites ou semi-dressées, et ses yeux ont un regard vif.

 

Il faut dire qu'il est connu pour être la race de chiens la plus intelligente : très souple d'esprit et de caractère, il possède une capacité d'adaptation nettement au-dessus de la moyenne de ses congénères ainsi qu'une facilité à apprendre sans cesse de nouvelles choses. Comme il est de surcroît très docile et aime faire plaisir, il est obéissant et facile à éduquer, ce qui n'est pas le cas de tous les chiens de berger.

Le Colley à Poil Long

Un beau Colley au pelage merle
Un Colley bleu merle avec des marques feu

Facilement reconnaissable à son pelage très long et lisse, ses oreilles à moitié recourbées et son museau allongé, le Colley à Poil Long n'est plus à présenter. Il existe également son pendant avec un pelage court, le Colley à Poil Court : en dehors de sa fourrure, il est en tout point similaire à son homologue à poil long. Les deux peuvent avoir une robe bleu merle, même si ce n'est pas la plus courante.

 

Très fidèle et loyal envers sa famille, le Colley est une race sensible, qui a besoin pour être heureux qu'on lui témoigne en permanence de l'attention et de l'affection. Ce n'est donc clairement pas un chien que l'on peut laisser toute la journée au fond du jardin. D'ailleurs, si on le délaisse trop, il peut même se mettre à bouder ! Cela ne l'empêche pas d'être très intelligent, d'avoir une excellente mémoire et de faire partie des races de chiens les plus faciles à éduquer.

Le Berger Australien

Un Berger Australien bleu merle avec des yeux vairons
Un Berger Australien bleu merle

Arborant souvent une belle robe bleu merle ou rouge merle, le Berger Australien est un chien de taille moyenne, dont il existe également une version plus petite : le Berger Australien Miniature. Il ressemble beaucoup au Border Collie, et a d'ailleurs les mêmes dimensions que lui. Les principales différences se situent au niveau des couleurs de robe, ainsi qu'au niveau des oreilles : celles du Berger Australien sont repliées, alors que celle du Border peuvent être droites.

 

Il n'y a pas que sur le plan morphologique que les deux races sont proches : le Berger Australien est en effet aussi souple de caractère et vif d'intelligence que son homologue. Sa loyauté et sa gentillesse lui permettent d'attirer facilement la sympathie de tout le monde, tandis que son courage le rend très efficace pour monter la garde et avertir en cas de danger. Le seul bémol est qu'il a besoin de beaucoup d'exercice chaque jour, et qu'il préfère largement la campagne à la ville.

Le Teckel

Un Teckel au pelage merle sur un fond bleu
Un Teckel arlequin (ou bleu merle)

Facilement reconnaissable à son corps tout en longueur qui lui vaut d'être souvent surnommé « chien-saucisse », le Teckel peut notamment être arlequin - c'est-à-dire bleu merle. Son pelage est généralement ras (il s'agit de la variété la plus connue et répandue), mais il peut aussi avoir des poils courts ou même longs. Ses larges oreilles pendent de chaque côté de sa tête et entourent un museau très allongé.

 

Contrairement à la plupart des autres chiens merle, le Teckel n'est pas du tout un berger, puisqu'il s'agit en fait d'un chien de chasse. Son physique particulier lui permet en effet de se faufiler dans les terriers de blaireaux et autres animaux pour les en déloger. Le revers de la médaille est qu'il adore creuser des trous partout, et qu'il risque donc de causer pas mal de dégâts dans un jardin. Un autre de ses inconvénients est qu'il se montre volontiers têtu : il n'est donc pas forcément facile à prendre en main.

Le Bouvier Australien

Un Bouvier Australien bleu merle avec marques feu
Un Bouvier Australien bleu merle avec marques feu

Facilement reconnaissable à la multitude de poils blancs qui parsèment généralement son pelage et lui donnent une allure particulière, le Bouvier Australien ne ressemble à aucun autre chien de berger. Il est en effet assez petit et léger comparé à eux, et possède de larges oreilles triangulaires portées bien droites. Il doit son apparence grisonnante à son habituelle robe bleu merle, agrémentée éventuellement de quelques zones de couleur feu à divers endroits du corps.

 

En dépit de son pelage particulier qui lui donne l'air d'être plus vieux qu'il ne l'est réellement, le Bouvier Australien est une race robuste, peu sujette aux problèmes de santé. C'est d'ailleurs un de ses représentants qui détient à ce jour le record du chien le plus vieux au monde. Il dispose également d'un très bon caractère, qui en fait un partenaire idéal pour les familles en général et les enfants en particulier. Le seul hic est qu'il lui faut énormément d'exercice chaque jour pour être bien dans ses pattes et dans sa tête.

Le Bobtail

Un Bobtail bleu merle debout dans la neige
Un Bobtail bleu merle

Baptisé ainsi en raison de sa queue courte voire absente, le Bobtail possède un long pelage hirsute qui le fait ressembler à une grosse peluche et cache une bonne partie de son visage - d'autant qu'autour de sa bouche ses poils forment une sorte de moustache. Sa robe peut prendre toutes les nuances de gris (y compris donc le bleu merle), avec ou sans chaussette (c'est-à-dire le bout des pattes blanc) et/ou autres taches blanches.

 

Baptisé à l'origine Old English Sheepdog en référence à son passé de berger, le Bobtail a depuis été remplacé par d'autres races pour cette mission, et n'est désormais plus qu'un chien de compagnie. Il a toutefois conservé de cette époque un caractère assez fort, qui doit être pris en main dès le plus jeune âge. De plus, il faut lui consacrer beaucoup de temps pour entretenir son pelage et pour lui faire faire sa dose d'exercice quotidienne. Tout cela en fait une race réservée à un maître expérimenté.

Le Chien Léopard Catahoula

Un Chien Léopard aux yeux bleus debout en extérieur
Un Chien Léopard Catahoula merle avec des marques feu

Le Chien Léopard Catahoula est une race au nom original et surprenant : il doit ce dernier à sa ressemblance avec le grand félin éponyme, plus particulièrement en termes de pelage. Il possède en effet le plus souvent une belle robe merle (donc avec une multitude de taches), même s'il peut aussi être uni ou arborer d'autres motifs. Le reste de sa silhouette en revanche n'a pas grand-chose à voir avec le léopard : il a l'allure typique d'un chien à poil court et aux oreilles pendantes.

 

Comme beaucoup de races utilisées à l'origine pour la chasse, le Catahoula possède un caractère assez fort, qu'il n'est pas toujours facile de prendre en main. Il se montre en effet assez têtu et dominant, et fait partie des chiens qui fuguent le plus à cause de son fort instinct de prédation. De plus, il a besoin de beaucoup d'exercice chaque jour, et peut facilement devenir destructeur s'il ne reçoit pas toute l'attention dont il a besoin. Mieux vaut avoir une certaine expérience en éducation canine avant d'opter pour cette race.

Le Beauceron

Un Beauceron bleu merle court dans l'herbe
Un Beauceron bleu merle avec des marques feu

Le Beauceron arbore le plus souvent une robe noir et feu, mais celle-ci peut aussi être arlequin, même si cela est beaucoup plus rare. Les habituelles marques feu restent toutefois présentes, ce qui lui donne donc des allures de chien tricolore. En dehors de cela, il possède un grand corps d'apparence solide, des pattes musclées, une mâchoire puissante, et d'assez larges oreilles qui peuvent être tombantes ou semi-dressées.

 

Bien que son apparence puisse effrayer, le Beauceron est en fait très affectueux avec sa famille, qu'il cherche d'instinct à protéger des éventuels dangers. D'ailleurs, comme il se montre naturellement méfiant avec les inconnus et qu'il n'hésite pas à s'interposer s'il sent une menace, il fait un très bon chien de garde. En revanche, son caractère dominant implique qu'il s'entend mal avec des congénères, et son instinct de chasse le pousse à s'en prendre aux chats et aux rongeurs. Mieux vaut donc qu'il soit le seul animal du foyer.

Le Welsh Corgi Cardigan

Quatre chiens Corgis, deux ont les yeux bleus et un a les yeux vairons
Quatre Corgis Cardigan bleu merle

Contrairement à son cousin le Pembroke, le Welsh Corgi Cardigan fait partie des races pouvant être bleu merle, même si ce n'est pas la robe la plus répandue. Il se distingue par ses larges oreilles arrondies ainsi que son corps tout en longueur et court sur pattes, un peu à la manière du Teckel. En revanche, il n'a pas la belle queue touffue du Pembroke ; c'est d'ailleurs ce qui permet de différencier facilement les deux races.

 

En dehors du fait qu'il est plus réservé et moins amical envers les étrangers, le Cardigan a un caractère très proche de celui de son cousin. Ni peureux, ni agressif, il s'entend bien avec tout le monde - y compris les enfants - et se montre généralement fidèle envers sa famille. Son tempérament agréable et souple lui permet de vivre aussi bien en ville qu'à la campagne ; toutefois, s'il n'a pas accès à un jardin, il faut penser à le sortir souvent, car il est nettement plus actif que ce que son apparence un peu dodue pourrait laisser croire.

Le Berger des Pyrénées

Un Berger des Pyrénées bleu merle
Un Berger des Pyrénées bleu merle

Bien qu'il s'agisse comme son nom l'indique d'un chien de berger, le Berger des Pyrénées (ou Labrit) n'est pas bien imposant : il mesure en effet à peine 50 cm au garrot, pour un poids d'une dizaine de kilos seulement. Son pelage long lui donne toutefois du volume, et le fait paraître plus imposant qu'il ne l'est réellement. Le poil est le plus souvent gris ou fauve, mais il peut aussi être arlequin (c'est-à-dire bleu merle) ou même noir.

 

Côté caractère, le Berger des Pyrénées a besoin de créer un lien fort et particulier avec l'un des membres de sa famille, et s'en sent ensuite très proche jusqu'à la fin de sa vie - ce qui implique qu'il peut être difficile de le faire changer de maître. Pour autant, il n'est pas du genre à réclamer en permanence de l'attention, et fait preuve d'une certaine indépendance : il est capable de rester seul sans problème pendant la journée, du moment qu'à leur retour ses humains s'occupent de lui et lui offrent des occasions de se dépenser.

Le Dogue Allemand

Un Dogue Allemand en train de courir dans un parc
Un Dogue Allemand arlequin

Connu pour être le plus grand chien du monde, le Dogue Allemand a une carrure très impressionnante et une allure fière. Il peut prendre toutes sortes de couleurs, dont une robe blanche plus ou moins bigarrée de noir (qui chez cette race, et uniquement chez elle, est nommée robe arlequin) et une autre grise avec une multitude de taches sombres (la robe merle). Dans tous les cas, son poil est ras, lisse et bien luisant, donnant l'impression de briller au soleil.

 

Beaucoup plus calme qu'il ne pourrait le laisser penser, le Dogue Allemand fait partie des rares chiens géants qui sont parfaitement adaptés à une vie en appartement. En outre, bien qu'il puisse intimider par son gabarit et sa mâchoire imposante, il n'est pas agressif pour deux sous : c'est en réalité l'archétype même du gentil géant. Cela dit, comme il est naturellement dissuasif, protecteur avec ses proches et réservé avec les étrangers, il peut parfaitement tenir le rôle de gardien.

Le Mudi

Un Mudi bleu merle
Un Mudi bleu merle

Race très peu connue car récente, le Mudi est un chien original. Il possède en effet un pelage très ondulé voire bouclé, qui forme même des sortes d'épis ou de crêtes à divers endroits du corps. Sa robe est souvent bleu merle, ce qui lui confère une apparence encore plus étrange. Il est toutefois également apprécié quand il est de couleur unie, en particulier noir ou bien blanc.

 

Probablement issu de croisements spontanés entre des chiens de berger originaires de Hongrie et d'autres d'Allemagne, le Mudi n'existe que depuis le 18ème ou le 19ème siècle. Il est depuis cette époque utilisé aussi bien pour la garde que pour la conduite de troupeaux (notamment de vaches et de moutons), mais son flair très développé lui permet aussi d'exceller dans la chasse au sanglier. Il faut dire qu'il n'a peur de rien, ce qui ne l'empêche pas de se montrer au départ un peu timide avec sa famille.

Le Chihuahua

Un Chihuahua bleu merle assis dans un jardin
Un Chihuahua bleu merle

Faisant partie des plus petites races de chiens au monde, le Chihuahua arbore le plus souvent une robe fauve ou noir et feu. Il existe toutefois de rares individus merle, qui ont une apparence marbrée caractéristique.

 

Cela étant, en raison des malformations dont ils sont souvent atteints, de tels chiens ne sont plus reconnus depuis 2009 par l'organisme cynologique de référence en France, la Société Centrale Canine (SCC). De ce fait, ils ne peuvent plus être inscrits dans le Livre des Origines Français (LOF). Il faut dire qu'ils ne sont pas reconnus par la Fédération Cynologique Internationale (FCI), dont est membre la SCC ainsi que ses homologues d'une centaine d'autres pays. Le Club Canin Canadien (CCC) et le Kennel Club (KC) britannique ne font pas partie de la FCI, mais eux non plus ne reconnaissent pas les Chihuahuas au pelage merle. Seuls quelques organismes les acceptent : c'est le cas notamment de l'American Kennel Club (AKC), qui fait référence aux États-Unis.

 

Qu'il soit merle ou non, le Chihuahua possède une forte personnalité : il se montre en effet très vif - voire un peu turbulent, ce qui peut surprendre pour un aussi petit gabarit. Sa taille minuscule ne l'empêche d'ailleurs pas d'être courageux et de monter la garde : il n'est certes pas suffisamment imposant pour être dissuasif, mais n'hésite pas à aboyer pour donner l'alerte - et même à mordre si ses avertissements sonores ne suffisent pas. Un petit chien qu'il vaut mieux ne pas sous-estimer, donc.

Le Bouledogue Français

Un Bouledogue Français merle assis sur un banc en pierre
Un Bouledogue Français merle (non reconnu par la SCC)

Bien qu'il appartienne à la famille des molosses, le Bouledogue Français n'est vraiment pas bien grand. D'aspect à la fois trapu et puissant, il se reconnaît facilement à ses larges oreilles arrondies et son air renfrogné dû à son museau très court. Comme pour le Chihuahua, il existe des individus merle, qui bien que très mignons ne sont pas reconnus par la Société Centrale Canine (SCC) et ne peuvent donc pas être inscrits au Livre des Origines Français (LOF). Ils ne sont pas non plus reconnus par la Fédération Cynologique Internationale (FCI). En revanche, ils sont autorisés par le Club Canin Canadien (CCC).

 

Le Bouledogue Français est réputé pour être particulièrement pot de colle et peut même être possessif, se montrant alors jaloux envers ceux qui tenteraient d'approcher son maître adoré. Cela dit, malgré cela et son apparence un peu revêche, il n'est pas agressif pour deux sous : il est simplement un peu réservé envers ceux qu'il ne connaît pas. Au quotidien, c'est un compagnon joueur, câlin, affectueux et même drôle, puisqu'il s'amuse par exemple à reproduire les mimiques de ses humains. 

La génétique des chiens merle

Si certains chiens sont merle, ce n'est pas le fruit du hasard : cette robe est la conséquence d'une mutation génétique qui entraîne notamment un éclaircissement de la couleur de certains poils. C'est ce qui donne des taches plus ou moins diluées et réparties aléatoirement dans le pelage.

La mutation génétique des chiens merle

Photo amusante d'un Border Collie qui lève les pattes

La mutation génétique à l'origine de la robe merle se situe sur le chromosome 10, et en particulier sur le gène SILV (pour « silver », en référence à l'apparence argentée des taches sur les robes bleu merle).

 

Cette mutation agit sur l'action du pigment responsable de la couleur des poils : en altérant cette dernière dans certaines parties du corps, elle crée une multitude de zones plus claires dans le pelage. Son effet est plus prononcé sur les poils noirs que sur les poils roux, ce qui explique probablement que les chiens bleu merle sont nettement plus répandus que les rouge merle.

 

La mutation génétique peut également agir sur d'autres parties du corps : la structure de l'oreille interne, l'oeil, le squelette, etc. Lorsque c'est le cas, il en résulte diverses malformations, les plus courantes entraînant une déficience auditive et des troubles oculaires. Ces problèmes se produisent surtout chez les chiots dont les deux parents sont merle : ceux issus du mariage entre un chien merle et un chien non merle ont peu de chances d'en souffrir.

Comment se transmet la robe merle ?

Un Berger Australien Miniature merle avec un air heureux

La mutation génétique à l'origine de la robe merle chez le chien se transmet selon un mode autosomique dominant. Autrement dit, il n'est pas nécessaire que les deux parents possèdent cette anomalie et la transmettent à leurs petits pour que ces derniers soient merle : le fait qu'un seul le fasse suffit.

 

Cela étant, cette mutation est à pénétration incomplète. Cela signifie qu'un chien peut très bien en être porteur, tout en ayant pourtant un pelage classique : on dit alors que la couleur merle est cachée. De tels chiens sont qualifiés de « merle cryptique ». Ils peuvent transmettre la mutation à leur descendance et avoir des petits à la robe merle.

 

Un test génétique permet de savoir si un chien est effectivement porteur de la mutation sans pour autant arborer une robe bigarrée.

Les statuts génétiques possibles

Même si on les englobe tous sous la même appellation, les chiens merle n'ont pas tous la même mutation du gène SILV, et n'ont donc pas exactement les mêmes caractéristiques.

Les génotypes

Un Mudi black merle debout en extérieur

Comme n'importe quel autre, le gène SILV (qui détermine si la robe est merle ou non) est présent en deux copies distinctes, appelées « allèles ».

 

Ces allèles peuvent prendre trois formes, dont chacune a une action différente. On a ainsi :

 

  • la forme m (non merle) : il s'agit de la forme normale, non mutée, qui donne donc un pelage classique ;

 

  • la forme M (merle) : il s'agit de la forme mutée, qui donne donc un pelage merle ;

 

  • la forme Mc (merle cryptique) : il s'agit là aussi d'une forme mutée, mais qui contrairement à M, ne s'exprime pas et donne donc un pelage classique. Elle peut toutefois se transformer en forme M à la reproduction.

 

Comme il existe deux allèles et que chacun peut prendre une de ces trois formes, cela fait donc au total 6 combinaisons possibles (ou génotypes) : mm, mM, mMc, McMc, McM ou MM. Bien sûr, n'importe quel chien ne peut pas avoir n'importe quel génotype : ce dernier dépend de celui de ses parents, puisque ce sont ces derniers qui lui transmettent chacun un de leurs deux allèles.

Les phénotypes

Un chiot merle aux yeux bleus

L'apparence d'un chien (c'est-à-dire son phénotype) dépend de son génotype, c'est-à-dire de son patrimoine génétique.

 

Ainsi, m n'a pas d'action sur le pelage, donc un chien mm a un pelage classique. À l'inverse, M entraîne une robe merle, quel que soit l'autre allèle : ainsi, qu'il s'agisse d'un mM ou un McM, le pelage est merle. Autrement dit, pour obtenir une robe merle, il suffit que le génotype comporte au moins un M, peu importe la forme de l'autre allèle.

 

Dans le cas où le chien possède deux allèles M, ce ne sont pas seulement certaines zones qui sont diluées : une grande partie du pelage est totalement décoloré, d'où la présence de blanc. Le double merle (MM) entraîne souvent aussi des malformations diverses, notamment au niveau des yeux et des oreilles : ainsi, les chiens MM ont de grandes chances d'être au moins partiellement sourds et/ou aveugles.

 

Enfin, Mc n'a pas d'action sur le pelage du chien qui en est porteur, et n'entraîne pas de problème de santé. En revanche, il peut se transformer en M à la reproduction et donner un ou plusieurs chiots merle dans une portée. Un test génétique permet de savoir si un chien sans pelage merle possède un allèle Mc, et donc est susceptible d'engendrer des petits merle.

 

On peut ainsi en déduire le tableau suivant, qui indique pour chaque génotype l'apparence du chien (son phénotype) et la probabilité qu'il transmette une forme mutée du gène SILV (c'est-à-dire un allèle M ou Mc) :

 

Génotype Phénotype Prob. transmission
mm Robe classique 0%
mMc Robe classique 50%
McMc Robe classique 100%
mM Robe merle 50%
McM Robe merle 100%
MM Robe merle avec blanc envahissant 100%

Les problèmes de santé des chiens merle

Un Chien Léopard Catahoula merle et aux yeux bleus allongé dans l'herbe

Même si la robe merle est très appréciée, la mutation qui en est à l'origine peut avoir d'autres conséquences bien moins plaisantes pour le chien qui en est porteur. Les plus courantes sont des malformations au niveau des yeux et/ou des oreilles, mais il en existe d'autres.

 

Ces problèmes de santé sont présents essentiellement chez les chiens double merle (génotype MM), c'est-à-dire issus de la reproduction entre deux chiens eux-mêmes merle. Tous ne sont pas atteints, mais la probabilité qu'ils développent des problèmes de santé est élevée.

 

Les chiens merle autres que MM (c'est-à-dire avec un génotype mM ou McM) peuvent aussi être concernés par certains de ces problèmes, mais les risques sont beaucoup plus faibles qu'avec les double merle.

Des yeux plus fragiles

Un Corgi Cardigan merle allongé dans la rue

Chez les chiens double merle (MM), la mutation génétique à l'origine du pelage merle peut entraîner diverses malformations oculaires graves, telles que la microphtalmie, la cataracte ou la dysplasie rétinienne. On les regroupe sous l'appellation « dysgénésie oculaire merle ».

 

Il ne s'agit pas d'un problème à prendre à la légère, car de telles maladies ne sont généralement pas soignables et entraînent bien souvent une cécité à plus ou moins long terme.

 

Au-delà du risque de malformation oculaire, il faut avoir conscience que des yeux bleus sont globalement plus sensibles à la lumière du soleil et à la réverbération. Cette fragilité concerne d'ailleurs tous les chiens aux yeux bleus, et pas seulement ceux qui sont double merle. Il existe de nos jours des lunettes de soleil spécialement conçues pour les chiens : y avoir recours peut être conseillé par le vétérinaire si la gêne est importante et/ou si les conditions extérieures le justifient (par exemple les jours très ensoleillés).

Un risque de surdité

Vue proche d'un Colley bleu merle avec des taches feu

L'autre problème que l'on rencontre souvent chez les chiens merle est une malformation de la structure de l'oreille interne, qui peut entraîner une défaillance de l'ouïe voire une surdité. Cela concerne surtout les double merle (génotype MM), en particulier ceux dont les oreilles sont blanches ou entourées de poils blancs.

 

Diverses études ont ainsi montré que les chiens merle présentent un risque élevé de surdité congénitale (c'est-à-dire présente dès la naissance) à cause de leur patrimoine génétique. C'est le cas notamment de celle intitulée « Deafness Prevalence and Pigmentation and Gender » et publiée en 2004 dans la revue scientifique The Veterinary Journal.

 

Ceci est dû au fait que la mutation génétique associée à la décoloration de certaines zones du pelage peut aussi altérer les pigments présents dans les oreilles, et donc empêcher leur bon fonctionnement. Les deux oreilles peuvent être atteintes, ou bien seulement une seule : dans ce dernier cas, la surdité passe plus facilement inaperçue.

Les autres problèmes de santé

Un Dogue Allemand arlequin allongé sur un coussin

En plus des malformations oculaires et auriculaires, qui sont les plus fréquentes, les chiens double merle (génotype MM) sont prédisposés à d'autres problèmes de santé assez divers.

 

On peut citer notamment :

  • des problèmes cutanés, comme la dermatite atopique ou la dysplasie folliculaire ;
  • des troubles de l'équilibre, liés à la malformation de l'oreille interne ;
  • divers troubles affectant la croissance et le développement ;
  • un risque de cécité congénitale (c'est-à-dire dès la naissance) ;
  • un risque accru de coup de soleil et de cancer de la peau, sur les larges zones décolorées sur le pelage.

 

Certains spécialistes soupçonnent également un possible dysfonctionnement du système immunitaire, car plusieurs problèmes de ce type ont été répertoriés chez des chiens double merle. Le lien avec la mutation génétique à l'origine de la robe merle n'est toutefois pas avéré à ce jour.

La reproduction des chiens merle

Comme les sujets double merle ont des chances importantes d'avoir de gros problèmes de santé, la reproduction des chiens merle doit être réalisée avec précaution, pour limiter les risques. L'objectif est d'obtenir des chiots porteurs de la forme M du gène sur un allèle, et d'une autre forme sur l'autre.

 

En effet, en fonction du génotype de chacun des parents, il est possible d'évaluer la probabilité d'obtenir un chiot classique, merle, ou double merle. Ainsi :

 

Parent 1 Parent 2 Portée (probabilités)
mm mm 100% de mm
mm mM

50% de mm

50% de mM

mm mMc

50% de mm

50% de mMc ou mM*

mm McMc 100% de mMc ou mM*
mm McM

50% de mM

50% de mMc ou mM*

mm MM 100% de mM
mMc mM

25% de mm

25% de mM

25% de mMc ou mM*

25% de McM ou MM*

mMc mMc

25% de mm

50% de mMc ou mM*

25% de McMc ou MMc ou MM*

mMc McMc

50% de mMc ou mM*

50% de McMc ou MMc ou MM*

mMc McM

25% de mMc ou mM*

25% de mM

25% de McMc ou MMc ou MM*

25% de McM ou MM*
mMc MM

50% de mM

50% de McM ou MM*

mM McMc

50% de mMc ou mM*

50% de McM ou MM*

mM McM

25% de mMc ou mM

25% de mM

25% de McM ou MM*

25% de MM

mM mM

25% de mm

50% de mM

25% de MM

mM MM

50% de mM

50% de MM

McM McMc

50% de McMc ou McM ou MM*

50% de McM ou MM*

McM McM

25% de McMc ou McM ou MM*

50% de McM ou MM*

25% de MM

McM MM

50% de McM ou MM*

50% de MM

McMc McMc 100% de McMc ou McM ou MM*
McMc MM 100% de McM ou MM*
MM MM 100% de MM

 

* Comme mentionné plus haut, la forme Mc peut se transformer en forme M lorsqu'elle passe des parents au chiot. Cela explique qu'un chien par exemple mMc (et qui n'a donc pas de robe merle) peut parfaitement avoir un ou plusieurs petits mM (donc au pelage merle) dans une portée.

 

Les chiffres donnés dans ce tableau sont des probabilités : cela ne signifie pas par exemple qu'un mariage entre un mm et un mM donnera forcément 50% de mm et 50% de mM à chaque portée. Il s'agit simplement de donner une idée des chances d'obtenir tel ou tel phénotype selon le mariage que l'on effectue.

 

Les mariages les plus problématiques sont ceux entre deux chiens porteurs de la mutation génétique (M ou Mc), car ils peuvent donner naissance à un certain nombre de chiots MM. Or, comme les individus porteurs d'un Mc n'ont pas toujours un pelage merle, il est difficile de les identifier visuellement. Toutefois, un test génétique existe et permet de connaître le génotype exact d'un chien concernant le gène SILV.

Le test génétique pour les chiens merle

Un laborantin met un écouvillon dans un tube à essai

Pour bien choisir ses reproducteurs et éviter de se retrouver avec des chiens double merle, encore faut-il connaître leur génotype. En effet, il existe des « merle cachés », qui ont une robe normale tout en étant porteurs de l'anomalie génétique. S'ils se reproduisent entre eux ou avec des chiens merle, ils peuvent donner naissance à des petits double merle, fortement prédisposés à divers problèmes de santé.

 

Heureusement, un test génétique existe et permet de connaître le génotype d'un chien pour le gène SILV, quelle que soit sa couleur de robe. Pour le réaliser, le vétérinaire prélève un petit échantillon de sang ou de salive, puis l'envoie à un laboratoire pour le faire analyser. Le prix du test est de l'ordre de 30 euros, et les résultats sont disponibles en deux à trois semaines.

 

Réaliser ce test génétique est intéressant pour les quelques races dans lesquelles la robe merle existe : le Colley, le Border Collie, le Shetland... Pour les autres en revanche, c'est totalement inutile.

Conclusion

Très appréciés pour leur belle robe qui leur confère un aspect original, les chiens merle ou arlequin ne sont présents que dans une quinzaine de races. La faute en revient probablement au fait que la mutation génétique à l'origine de leur apparence les prédispose à diverses malformations assez graves.

 

Heureusement, diverses précautions permettent de réduire nettement le risque de donner naissance à des chiots souffrant de tels problèmes. En particulier, un test génétique dédié permet de repérer les individus problématiques et ainsi éviter de les marier entre eux. Il s'agit pour l'heure du meilleur moyen de continuer à avoir des chiens arlequin ou merle tout en en limitant les inconvénients associés à cette robe.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 18/03/2022.