La queue du chien

Page précédente :
La robe du chien
Page suivante :
Les pattes du chien
La queue du chien - Morphologie des chiens

De quoi est composée la queue d'un chien ?

De quoi est composée la queue d'un chien ?

La queue du chien est le prolongement de sa colonne vertébrale, ce qui en fait un membre sensible. Elle est rattachée au reste du corps au niveau de l'extrémité distale du sacrum, à l'arrière des hanches.

 

Elle est généralement constituée d'une vingtaine de vertèbres dites caudales ou coccygiennes, qui sont plutôt mobiles. Celles situées dans le prolongement du dos ont une forme assez complexe et proche de celles de la colonne vertébrale, tandis que les plus éloignées, en forme de sablier, sont beaucoup plus simples.

 

La queue du chien est également composée de différents muscles qui lui assurent une bonne mobilité. Elle peut par exemple effectuer des mouvements latéraux ou verticaux, être relevée au-dessus du corps ou au contraire placée entre les pattes arrière.

 

Enfin, elle est généralement dotée d'un pelage de longueur comparable à celui qui recouvre le reste du corps. Chez les races de chiens à poil court, la fourrure est même plus longue au niveau de la queue.

La forme de la queue du chien

La forme de la queue d'un chien peut grandement varier d'une race à l'autre : elle peut être plus ou moins longue ou épaisse, et même être portée de différentes façons.

La longueur de la queue du chien

Le Bobtail est connu pour ne pas avoir de queue
Le Bobtail est connu pour ne pas avoir de queue

Dans la mesure où les chiens peuvent avoir des gabarits qui varient grandement selon les races, comparer la longueur de leur queue dans l'absolu n'a pas de sens. Comment le minuscule Chihuahua pourrait-il rivaliser sur ce plan avec l'imposant Saint-Bernard par exemple ?

 

Pour cette raison, le type de queue se détermine par rapport aux dimensions de chaque chien. Ainsi, elle est définie comme :

  • courte lorsqu'elle ne dépasse pas la pointe du jarret (comme chez le Bull Terrier) ;
  • moyenne lorsqu'elle atteint à peine le jarret (comme chez le Dalmatien) ;
  • longue lorsqu'elle dépasse le jarret (comme chez le Basset Hound).

 

Il existe également des races de chiens à la queue très courte voire sans queue : elles sont alors respectivement qualifiées de brachyoures (comme le Bouvier Australien Queue Courte) et d'anoures (comme le Bobtail).

Le port de la queue du chien

Le Shiba porte sa queue enroulée sur elle-même
Le Shiba porte sa queue enroulée sur elle-même

En dehors de sa longueur, la façon dont le chien porte sa queue en temps normal varie également en fonction des races. Ceci est tout simplement dû au fait qu'elle est le prolongement de la colonne vertébrale : sa forme et sa position dépendent donc fortement de la silhouette globale de l'animal.

 

On distingue ainsi :

 

 

 

À quoi sert la queue d'un chien ?

La queue du chien comme balancier

La queue du chien l'aide à garder l'équilibre quand il court
La queue du chien l'aide à garder l'équilibre quand il court

Il est de notoriété publique que la queue du chat et des félins en général joue avant tout le rôle de balancier, afin de garder l'équilibre pendant les sauts et les bonds. Elle peut d'ailleurs être quasiment aussi longue que le reste de leur corps, en particulier chez les félins au mode de vie essentiellement arboricole, comme la panthère nébuleuse ou le margay.

 

Les canidés n'étant pas connus pour être de bons grimpeurs (loin s'en faut), leur queue ne joue pas vraiment ce rôle. Elle les aide toutefois dans une certaine mesure à garder leur équilibre lorsqu'ils courent. C'est notamment le cas des chiens de chasse à courre et de ceux pratiquant la poursuite à vue sur leurre : ils peuvent avoir à faire de brusques changements de direction et se servent donc de leur queue comme d'un balancier pour se stabiliser.

 

Chez certains races de chiens très bons nageurs, cet appendice joue également un rôle un peu particulier : il leur sert de gouvernail. C'est le cas notamment du Labrador, qui possède une queue dite "de loutre". Sa forme épaisse à la base et qui s'affine à l'extrémité l'aide à avancer et à s'orienter quand il nage. C'est probablement une des raisons pour lesquelles il est aussi à l'aise dans l'eau.

La queue du chien comme outil de communication

La queue du chien comme outil de communication

La queue du chien joue un autre rôle très important : elle lui sert à communiquer, que ce soit entre congénères ou avec d'autres espèces. En effet, le langage canin est en grande partie basé sur la gestuelle et les odeurs (on parle donc de communication corporelle du chien), contrairement à l'Homme par exemple, qui communique essentiellement par le verbe.

 

Ainsi, la queue d'un chien a des mouvements et une position différentes en fonction de ses émotions :

  • une queue lâche et détendue, portée dans le prolongement du corps, est le signe qu'il se sent apaisé et en confiance ;

 

  • une queue placée haute est plutôt un signe de dominance et de confiance en soi. Cette position favorise la dispersion dans l'air des odeurs émises par les grandes anales du chien, ce qui est une manière d'impressionner voire d'intimider ceux qui lui font face ;

 

  • une queue à l'horizontal et maintenue raide et immobile indique qu'il est en état d'alerte, par exemple face à une situation inconnue ou une éventuelle menace ;

 

  • une queue basse est bien souvent un signe de stress ou de soumission. À l'inverse de la position relevée, celle-ci empêche les odeurs de ses glandes annales de se répandre, afin de signaler à ses congénères ou les autres animaux qu'il ne représente pas une menace pour eux ;

 

  • une queue placée entre les pattes arrière est un signe manifeste de peur ;

 

  • enfin, un chien qui remue la queue ressent une excitation, qui peut être liée à une joie (par exemple au retour de son maître après le travail) ou au contraire à un stress ou une menace. Dans le premier cas, les battements sont plutôt amples et du côté droit, dans le second, ils sont raides, rapides et plutôt portés sur la gauche).

 

La queue du chien

Ces différents signes sont bien entendu à relativiser par rapport à l'attache normale de la queue du chien. Par exemple, le Whippet et le Barzoï la portent habituellement basse voire entre leurs pattes : dans leur cas, une telle position ne signifie donc pas nécessairement qu'ils sont apeurés.

 

À l'inverse, les chiens ayant par nature une queue très courte (voire absente) ou bien nouée et attachée sur le dos ont davantage de mal à communiquer avec leur entourage que les autres. Pour palier ce problème, il n'est pas rare de les voir développer d'autres techniques pour se faire comprendre. Ainsi, le Corgi utilise par exemple ses grandes oreilles pour exprimer ses humeurs ; quant au Basenji, il est connu pour ses mimiques presque félines. Pour un humain, ces signes restent toutefois plus difficiles à comprendre et à interpréter que les mouvements de la queue.

Peut-on couper la queue de son chien ?

Peut-on couper la queue de son chien ?

La caudectomie, c'est-à-dire le fait de couper la queue de son chien, est une pratique ancienne qui a longtemps été utilisée sur les chiens de garde, de combat, de chasse et de troupeau afin de prévenir les blessures. En effet, du fait de sa constitution, l'appendice caudal peut rester longtemps douloureux en cas de morsure et mettre plusieurs semaines à cicatriser.

 

De nos jours, elle est surtout pratiquée pour des questions esthétiques, comme par exemple chez le Dobermann ou le Bouvier des Flandres, et entre à ce titre dans la catégorie des opérations dites de convenance. Une queue non coupée peut même être considérée comme un défaut éliminatoire aux yeux de certains organismes canins.

 

Dans la mesure où elle n'a plus vraiment d'utilité fonctionnelle, la caudectomie est très controversée à travers le monde, vétérinaires et associations de défense des animaux la considérant comme une pratique inutilement cruelle. Elle occasionne en effet des douleurs à l'animal, le prive d'un moyen de communication majeur avec son entourage, et peut même dans une certaine mesure affecter son équilibre à la course. Elle est donc vivement déconseillée, sauf pour des raisons médicales (par exemple en cas de malformation, de maladie ou de blessure entraînant des douleurs chroniques).

 

La caudectomie appliquée aux chiens est désormais interdite dans un grand nombre de pays (la Belgique, la Suisse et l'Espagne par exemple), mais reste pour l'heure toujours autorisée en France et au Canada.

Les maladies liées à la queue du chien

Comme les autres parties de son corps, la queue d'un chien peut être sujette à des troubles et anomalies, même si ceux-ci sont tout de même relativement rares.

La brachyourie chez le chien

La brachyourie chez le chien

La brachyourie est une malformation congénitale, qui se produit donc avant la naissance, pendant le développement prénatal du chiot. Elle consiste en un nombre anormalement bas de vertèbres caudales chez une race à la queue supposément longue.

 

En dehors de l'aspect esthétique et de l'éventuel refus de confirmation auprès des organismes qui considèrent cette anomalie comme un défaut, elle n'a pas de réelle conséquence et est donc considérée comme sans gravité pour l'animal. Certaines races comme le Braque Allemand ou le Cocker Anglais y sont prédisposées.

 

En revanche, elle est souvent (mais pas systématiquement) associée à la spina bifida, une autre maladie congénitale affectant les vertèbres et pouvant elle avoir des conséquences beaucoup plus graves sur la santé du chien. En effet, elle peut être asymptomatique comme conduire à une paralysie des membres postérieurs, des difficultés de coordination, une incontinence urinaire et/ou fécale...

Le syndrome de la queue morte

Le syndrome de la queue morte

Le syndrome de la queue morte (ou de la queue cassée) est une affection temporaire et sans gravité qui touche principalement les chiens de moins de 5 ans. Elle se traduit par une flasquidité brutale de l'appendice caudal, accompagnée d'un gonflement et d'une raideur de sa base et d'un hérissement des poils. Tout rentre dans l'ordre en quelques jours à quelques semaines, sans intervention quelconque.

 

Les causes de cette affection sont encore mal comprises, mais quelques races y semblent prédisposées, comme le Labrador Retriever ou le Pointer Anglais. Certaines situations semblent également des facteurs de risque, comme une activité intense, un long séjour dans une cage de transport ou tout autre espace exigu, une exposition à des températures basses ou des baignades en eaux froides, raison pour laquelle on l'appelle aussi syndrome de la queue d'eau froide.

Le spinning

Le spinning

Le spinning, qui se caractérise par le fait que le chien court après sa queue en essayant de l'attraper, n'est pas un problème lié à cette dernière, contrairement à ce qu'on pourrait croire. Il s'agit en fait d'un symptôme potentiel de certains troubles du comportement, tels que le syndrome hypersensibilité-hyperactivité (HSHA), le syndrome dissociatif ou la dysthymie.

 

Même si d'autres races peuvent être touchées, le spinning concerne principalement le Bull Terrier, ainsi que sa version de poche, le Bull Terrier Miniature. Les spécialistes soupçonnent donc fortement ce syndrome d'être d'origine génétique.

Page précédente :
La robe du chien
Page suivante :
Les pattes du chien
Dernière modification : 10/28/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 Envoyer cette page à un ami
Un chien assuré, c’est un chien en bonne santé
Un chien assuré, c’est un chien en bonne santé
Accidents, maladies, vaccins… : détendez-vous, l'assurance s’occupe de tout et vous rembourse sous 48h !

Commentaires sur cet article

ce site explique vraiment tout

il est genial

   
Par nicolas6911

Les Bobtails, tous comme les Epagneul Breton par exemple, peuvent naitre avec ou sans queue. On dit que les meilleurs individus sont nés anoure. obtention du BEPA, dernière année de Bac pro élevage canin et félin.

0    0
Par Mariloux

Votre site est vraiment génial! Moi qui, justement doit apprendre la morphologie du chien :D c'est très bien expliquer ! Bravo.

0    0
Par Marion

le bobtail ne nait pas anoure ,on coupait la queue quelques jours après la naissance.
un fou de bobtail depuis plus de 20 ans

0    0
Par courvoisier

les chien ses ma passion, je les adore.

0    0
Par ken

j'aime bien ce site, je l'ai trouvé en cherchant l'anatomie et la morphologie du chien parce que même si je ne suis qu'au collège, j'aime bien me renseigner sur tout ça parce que je veux devenir vérérinaire.

0    0
Par Elra

Les chiens sont mes animaux préférés. Je les adore.

0    0
Par Aurélien

c'est super tout ca

0    0
Par ingrid

j ai ma chienne qui me fait une montée de lait et j aimerais savoir après que les médicament donc anti lait que je lui et donnée c est gougoute vont degonfler

0    0
Par sylvie123

Merci pour toute ces infos. Votre site est vraiment super

0    0
Par angélina

pas mal

0    0
Par lafilledu63

Sommaire de l'article

  1. 1. Présentation du chien 
  2. 2. La tête du chien
  3. 3. La mâchoire du chien 
  4. 4. Les yeux du chien 
  5. 5. Le nez du chien
  6. 6. Les oreilles du chien 
  7. 7. Le corps du chien
  8. 8. La robe du chien
  9. 9. La queue du chien
  10. 9.1. De quoi est composée la queue d'un chien ?
  11. 9.2. La forme de la queue du chien
  12. · La longueur de la queue du chien
  13. · Le port de la queue du chien
  14. 9.3. À quoi sert la queue d'un chien ?
  15. · La queue du chien comme balancier
  16. · La queue du chien comme outil de communication
  17. 9.4. Peut-on couper la queue de son chien ?
  18. 9.5. Les maladies liées à la queue du chien
  19. · La brachyourie chez le chien
  20. · Le syndrome de la queue morte
  21. · Le spinning
  22. 10. Les pattes du chien 
  23. 11. Les ongles (ou griffes) du chien 
  24. 12. Le squelette du chien
  25. 13. Le cerveau et le système nerveux du chien
  26. 14. Le système digestif du chien 
  27. 15. Le système cardiovasculaire du chien 
  28. 16. L'appareil respiratoire du chien 
  29. 17. Le système endocrinien du chien